Edition du 03-12-2021

Novartis et l’OMS poursuivent leur collaboration pour l’élimination de la lèpre

Publié le mardi 12 octobre 2010

À l’occasion d’une cérémonie tenue au siège de l’OMS à Genève, Joseph Jimenez, CEO de Novartis, et le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, ont signé un protocole d’accord prévoyant la poursuite des dons de médicaments contre la lèpre. Cet engagement sur cinq ans porte sur des traitements d’un montant estimé à USD 26 millions et sur une enveloppe à hauteur de USD 2,5 millions visant à aider l’OMS dans la gestion des médicaments et la logistique.

 Aux termes de ce protocole d’accord, Novartis continuera à mettre gratuitement la polychimiothérapie (PCT) à la disposition des patients dans tous les pays du monde. Le don effectué à l’OMS, dont la valeur est estimée à quelque USD 26 millions, permettra de traiter 1,1 million environ de patients lépreux d’ici à 2015. Sur les cinq prochaines années, Novartis participera également à hauteur de USD 2,5 millions aux frais encourus par l’OMS pour assurer la gestion des médicaments et la logistique.

« Ces dix dernières années, nous avons collaboré avec l’OMS pour offrir un traitement gratuit aux patients atteints de la lèpre, partout dans le monde. Même si nous avons réalisé des progrès considérables, la bataille n’est pas encore gagnée », a déclaré Joseph Jimenez, CEO de Novartis. « Nous avons la ferme intention de veiller à ce que les patients reçoivent les médicaments dont ils ont besoin et entendons participer à ce programme aussi longtemps que cette maladie invalidante n’aura pas été éradiquée. »

Novartis et la Fondation Novartis pour un Développement Durable (NFSD) ont pris un engagement à long terme en faveur du traitement de la lèpre et du contrôle de cette maladie. Depuis 2000, Novartis a fait don de plus de 45 millions de plaquettes de PCT, le traitement recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé, qui a permis de guérir quelque cinq millions de personnes atteintes de la lèpre dans le monde. Engagée dans la lutte contre la lèpre depuis plus de 25 ans, la Fondation Novartis a joué un rôle fondamental pour que le don de médicaments puisse se réaliser, que la lèpre ne soit plus considérée comme une maladie honteuse et que les patients soient réinsérés dans la société.
« La collaboration entre Novartis et l’OMS a contribué de manière décisive à éliminer la lèpre en tant que problème de santé publique. Ce succès est notamment dû à l’engagement remarquable des deux parties », a déclaré le Dr Margaret Chan lors de la cérémonie de signature du protocole d’accord.

Depuis 1985, plus de 14 millions de patients ont été guéris de la lèpre grâce à la PCT, le taux de prévalence de la maladie diminuant ainsi d’environ 95 % à l’échelle mondiale. En 2009, moins de 250 000 nouveaux cas ont été rapportés dans plus de 140 pays. Malgré ces réussites, le contrôle de la lèpre se trouve dans une phase critique, et les connaissances sur cette maladie sont de moins en moins répandues. À l’avenir, il restera fondamental de diagnostiquer la maladie à un stade précoce, et de continuer à offrir aux patients un accès gratuit aux médicaments.
Le développement de la PCT a révolutionné l’approche adoptée pour lutter contre la lèpre. La PCT se compose de trois médicaments (la dapsone, la rifampicine et la clofazimine), deux d’entre eux (la rifampicine et la clofazimine) ayant été mis au point dans les laboratoires de recherche de Novartis dans les années 1980. La PCT a permis de guérir des patients, de briser la chaîne de transmission de la lèpre et d’éviter des handicaps dus à la maladie. Quelques semaines après le début du traitement, l’amélioration clinique est visible, même chez les personnes atteintes de la forme la plus grave de la maladie.

Le nouveau protocole d’accord (applicable de janvier 2011 à décembre 2015) fait suite à ceux qui ont été signés en 2000 et en 2005 prévoyant l’approvisionnement gratuit de PCT aux patients dans le monde entier.

Source : Novartis








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents