Edition du 26-01-2022

Novasep investit 27 millions d’euros dans une unité de production de vecteurs viraux

Publié le lundi 13 février 2017

Novasep investit 27 millions d'euros dans une unité de production de vecteurs virauxNovasep a annoncé un investissement stratégique de 27 millions d’euros pour un centre de production de vecteurs viraux à échelle commerciale. Ce nouveau site, dont la mise en service est prévue début 2019, sera construit au sein du site de Novasep à Seneffe, en Belgique, afin de compléter les suites existantes à échelle de laboratoires du site voisin situé à Gosselies.

Le site comprendra deux suites cGMP sur 2 000 m² équipées d’une série de bioréacteurs à usage unique variant de 200 L à 2 000 L. Il répondra parfaitement aux exigences de production pour les étapes de phase III et commerciales.

« De nombreux types de vecteurs viraux sont actuellement en cours de développement, rendant chaque projet spécifique. L’équipe en Belgique est reconnue à l’échelle mondiale pour son expertise exceptionnelle en matière de production de vecteurs viraux sur presque tous les types de systèmes d’expression », a déclaré le Dr Michel Spagnol, président du conseil d’administration et PDG de Novasep. « Nous sommes fiers de voir que nos clients américains et européens souhaitent poursuivre le développement de leurs produits avec nous en soutenant activement cet investissement. »

Cette usine répond à la forte demande du marché stimulée à la fois par un intérêt croissant pour cette approche thérapeutique et par un portefeuille de produits en pleine maturation clinique. Les vecteurs viraux sont utilisés dans les thérapies géniques ou immunothérapies en tant que nouvelles stratégies de traitement du cancer et dans les vaccins thérapeutiques de « nouvelle génération ». Avec plus de 300 produits en études cliniques et 9 produits déjà lancés, le marché devrait enregistrer un fort taux de croissance à un chiffre au cours des cinq prochaines années.

L’approche thérapeutique consiste à utiliser la capacité d’un virus à introduire le matériel génétique au sein de la cellule hôte. Avec les vecteurs viraux, le matériel génétique est modifié afin de réparer la cellule hôte. Les vecteurs viraux typiques sont les lentivirus, les adénovirus et les virus adéno-associés.

« Ces thérapies innovantes nécessitent des technologies spécifiques pour leur production, et en tant que CMO de premier plan, nous nous efforçons d’adapter constamment l’expertise de notre équipe afin de répondre aux attentes de nos clients », a ajouté M. Spagnol. « Cet investissement constitue le nouveau fleuron de la série d’installations dans lesquelles nous avons investi au cours des 5 dernières années, et je suis convaincu qu’il contribuera à alimenter la croissance de Novasep. »

Source : Novasep








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents