Edition du 26-07-2017

Transgene : traitement du 1er patient d’un essai de Phase 1 évaluant la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’Ipilimumab

Publié le mardi 14 février 2017

Transgene : traitement du 1er patient d’un essai de Phase 1 évaluant la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’IpilimumabTransgene, la société biopharmaceutique de l’Institut Mérieux qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai ISI-JX au Centre Léon Bérard de Lyon. Cet essai clinique de Phase 1 évalue la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’ipilimumab dans des tumeurs solides.

L’essai clinique, dont le Centre Léon Bérard est le promoteur (essai dit « investigator-initiated »), recrutera des patients avec des tumeurs solides localement avancées et/ou métastatiques. Pexa-Vec est un virus oncolytique issu de la vaccine armé du gène GM-CSF co-développé par Transgene et SillaJen. L’ipilimumab est un anticorps monoclonal autorisé dans le traitement du mélanome (Yervoy®, Bristol-Myers Squibb) qui cible le récepteur CTLA-4, un bloqueur de points de contrôle immunitaire (ICI).

Cet essai ouvert comptera jusqu’à 60 patients dans plusieurs centres cliniques en France. Les premiers résultats pourraient être obtenus vers la fin de 2017. L’essai a pour but d’évaluer la tolérance de l’association de Pexa-Vec et de l’ipilimumab et d’identifier des premiers signaux d’efficacité du traitement.

Cet essai clinique sera coordonné par le docteur Aurélien Marabelle, PhD, de Gustave Roussy, expert renommé en la recherche clinique en immunothérapie. Il commente : « Nous sommes convaincus du potentiel synergique de l’association des virus oncolytiques avec des anticorps ciblant les bloqueurs de point de contrôle immunitaire. Par ailleurs, nous pensons que la co-administration intratumorale de ces immunothérapies déclenchera un meilleur amorçage de la réponse antitumorale tout en évitant la toxicité hors-cible. Nous espérons que cette stratégie innovante d’“immunisation in situ” surmontera la résistance à l’immunothérapie du cancer observée chez de nombreux patients. »

L’association de Pexa-Vec et de l’ipilimumab a pour objectif de viser deux étapes différentes de la réponse immunitaire contre cellules cancéreuses et pourrait s’avérer significativement plus efficace que ces deux traitements administrés seuls. Pexa-Vec est un virus oncolytique conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses en suscitant une nécrose (lyse) de la tumeur par la réplication du virus, la suppression de la vascularisation de la tumeur et la stimulation de la réponse immune anti-tumorale. Son mécanisme d’action et son profil de sécurité en font un candidat de choix pour les combinaisons avec les bloqueurs de points de contrôle immunitaires (ICIs) comme l’ipilimumab qui lève les freins à la réponse immunitaire, améliorant ainsi potentiellement l’action anticancéreuse de Pexa-Vec .

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires, ajoute : « Cette étude a pour but de démontrer le bon profil de tolérance de l’association de notre virus oncolytique Pexa-Vec avec l’ipilimumab. Nous espérons en outre que la toxicité systémique de l’ipilimumab sera moindre grâce à son administration locale. Nous chercherons également à établir l’activité anti-tumorale de cette association chez des patients avec des tumeurs solides ayant échappé aux traitements standards. »

Source : Transgene








MyPharma Editions

Les dépenses de soins de ville en hausse de +2,5% sur le 1er semestre 2017

Publié le 25 juillet 2017
Les dépenses de soins de ville en hausse de +2,5% sur le 1er semestre 2017

Dans son dernier point mensuel, l’Assurance maladie indique que les remboursements de soins du régime général progressent de +2,9% en données corrigées des jours ouvrés sur le premier semestre de 2017. De janvier à juin 2017, les dépenses de soins de ville progressent de +2,5% en données corrigées des jours ouvrés (CJO) et des variations saisonnières (CVS). L’évolution des douze derniers mois par rapport aux douze mois précédents est de +3,1% en données CJO.

Santé animale : Ceva poursuit sa croissance à deux chiffres

Publié le 25 juillet 2017

Fin juin 2017, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Ceva Santé Animale a atteint 546 millions d’euros, soit une progression de 20% par rapport à l’année dernière, et de 6,6% à périmètre et taux de change constants.

Transgene : de nouvelles données confirment le potentiel de sa nouvelle génération de virus oncolytiques armés

Publié le 25 juillet 2017
Transgene : de nouvelles données confirment le potentiel de sa nouvelle génération de virus oncolytiques armés

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la parution dans Cancer Research de nouvelles données précliniques prometteuses portant sur la nouvelle génération de virus oncolytiques armés, issus de la plateforme de Transgene. La publication présente les résultats précliniques obtenus avec un vaccinia virus modifié pour exprimer le gène Fcu1, conçu pour transformer la flucytosine (5-FC), un précurseur non-cytotoxique du 5-FU, en 5-FU, une chimiothérapie couramment utilisée.

Debiopharm reçoit 2,6 millions de Dollars pour développer un antibiotique contre la gonorrhée

Publié le 25 juillet 2017
Debiopharm reçoit 2,6 millions de Dollars pour développer un antibiotique contre la gonorrhée

Debiopharm a annoncé aujourd’hui avoir été sélectionnée pour recevoir un financement de « Combating Antibiotic-Resistant Bacteria Biopharmaceutical Accelerator » (CARB-X) en vue d’accélérer le développement de son antibiotique Debio 1453, un inhibiteur de FabI ciblant spécifiquement Neisseria gonorrhoeae.

Hybrigenics lève 6,8 M€ lors de son augmentation de capital

Publié le 25 juillet 2017
Hybrigenics lève 6,8 M€ lors de son augmentation de capital

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée sur la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives, a annoncé hier le succès de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (« DPS »). Cette opération va lui permettre d’étendre à d’autres pays d’Europe l’étude clinique de phase 2 de l’inécalcitol dans la leucémie myéloïde aiguë (LMA) actuellement en cours aux États-Unis et en France.

Sciences de la vie : l’Institut Pasteur et Medicen Paris Region s’associent pour soutenir le développement des startups

Publié le 24 juillet 2017
Sciences de la vie : l'Institut Pasteur et Medicen Paris Region s'associent pour soutenir le développement des startups

L’Institut Pasteur et Medicen Paris Region ont organisé les 6 et 7 juillet 2017 une Université d’été consacrée à la création d’entreprise dans le domaine des sciences de la vie. Pour cette seconde édition, une trentaine d’intervenants expérimentés – créateurs d’entreprise, investisseurs et consultants – ont formé 70 futurs entrepreneurs, actuellement étudiants, doctorants, post-doctorants, chercheurs et ingénieurs.

Le Professeur Olivier Lyon-Caen rejoint la Cnamts en tant que médecin-conseil national

Publié le 24 juillet 2017
Le Professeur Olivier Lyon-Caen rejoint la Cnamts en tant que médecin-conseil national

Le Professeur Olivier Lyon-Caen a été nommé, à compter du 24 juillet 2017, médecin-conseil national de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie des travailleurs salariés auprès de Nicolas Revel, directeur général. Il succède au Professeur Luc Barret qui occupait cette fonction depuis janvier 2014.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions