Edition du 19-01-2022

Transgene : traitement du 1er patient d’un essai de Phase 1 évaluant la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’Ipilimumab

Publié le mardi 14 février 2017

Transgene : traitement du 1er patient d’un essai de Phase 1 évaluant la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’IpilimumabTransgene, la société biopharmaceutique de l’Institut Mérieux qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai ISI-JX au Centre Léon Bérard de Lyon. Cet essai clinique de Phase 1 évalue la co-administration intratumorale de Pexa-Vec et de l’ipilimumab dans des tumeurs solides.

L’essai clinique, dont le Centre Léon Bérard est le promoteur (essai dit « investigator-initiated »), recrutera des patients avec des tumeurs solides localement avancées et/ou métastatiques. Pexa-Vec est un virus oncolytique issu de la vaccine armé du gène GM-CSF co-développé par Transgene et SillaJen. L’ipilimumab est un anticorps monoclonal autorisé dans le traitement du mélanome (Yervoy®, Bristol-Myers Squibb) qui cible le récepteur CTLA-4, un bloqueur de points de contrôle immunitaire (ICI).

Cet essai ouvert comptera jusqu’à 60 patients dans plusieurs centres cliniques en France. Les premiers résultats pourraient être obtenus vers la fin de 2017. L’essai a pour but d’évaluer la tolérance de l’association de Pexa-Vec et de l’ipilimumab et d’identifier des premiers signaux d’efficacité du traitement.

Cet essai clinique sera coordonné par le docteur Aurélien Marabelle, PhD, de Gustave Roussy, expert renommé en la recherche clinique en immunothérapie. Il commente : « Nous sommes convaincus du potentiel synergique de l’association des virus oncolytiques avec des anticorps ciblant les bloqueurs de point de contrôle immunitaire. Par ailleurs, nous pensons que la co-administration intratumorale de ces immunothérapies déclenchera un meilleur amorçage de la réponse antitumorale tout en évitant la toxicité hors-cible. Nous espérons que cette stratégie innovante d’“immunisation in situ” surmontera la résistance à l’immunothérapie du cancer observée chez de nombreux patients. »

L’association de Pexa-Vec et de l’ipilimumab a pour objectif de viser deux étapes différentes de la réponse immunitaire contre cellules cancéreuses et pourrait s’avérer significativement plus efficace que ces deux traitements administrés seuls. Pexa-Vec est un virus oncolytique conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses en suscitant une nécrose (lyse) de la tumeur par la réplication du virus, la suppression de la vascularisation de la tumeur et la stimulation de la réponse immune anti-tumorale. Son mécanisme d’action et son profil de sécurité en font un candidat de choix pour les combinaisons avec les bloqueurs de points de contrôle immunitaires (ICIs) comme l’ipilimumab qui lève les freins à la réponse immunitaire, améliorant ainsi potentiellement l’action anticancéreuse de Pexa-Vec .

Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires, ajoute : « Cette étude a pour but de démontrer le bon profil de tolérance de l’association de notre virus oncolytique Pexa-Vec avec l’ipilimumab. Nous espérons en outre que la toxicité systémique de l’ipilimumab sera moindre grâce à son administration locale. Nous chercherons également à établir l’activité anti-tumorale de cette association chez des patients avec des tumeurs solides ayant échappé aux traitements standards. »

Source : Transgene








MyPharma Editions

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents