Edition du 19-10-2021

Noxxon présente les résultats actualisés de son étude de combinaison de phase I/II NOX-A12 / Keytruda®

Publié le mardi 2 avril 2019

Noxxon présente les résultats actualisés de son étude de combinaison de phase I/II NOX-A12 / Keytruda®Noxxon a annoncé la présentation de la dernière mise à jour des résultats cliniques de son étude de phase I/II évaluant NOX-12 en association avec Keytruda® (pembrolizumab) chez des patients atteints d’un cancer colorectal ou du pancréas métastatique à microsatellites stables, dans le cadre d’un poster présenté au congrès annuel de l’Association Américaine de Recherche contre le Cancer (AACR).

Cet essai a permis de confirmer que le NOX-A12 est bien toléré et ne présente pas de risques pour la santé de patients souffrant d’un cancer avancé, tant en monothérapie qu’en association avec le pembrolizumab. L’association de NOX-A12 et de pembrolizumab a induit une réponse immunitaire, stabilisé la maladie chez 25 % des patients et prolongé la période de traitement par rapport aux traitements précédents chez 35 % des patients. Le taux de survie totale a atteint 48 % à 6 mois et 33 % à 12 mois. Compte tenu de l’action de NOX-A12 chez les patients, dont le système immunitaire est déficient, présentant une charge tumorale lourde et pour lesquels plusieurs protocoles de traitement ont échoué, ces résultats soutiennent la poursuite du développement clinique de cette molécule dans ces indications graves.

Comme annoncé initialement en décembre 2018, cette étude de phase I/II menée chez des patients atteints d’un cancer colorectal ou du pancréas visait l’évaluation de l’effet de l’inhibition de la chimiokine CXCL12 par NOX-A12 sur l’inversion du statut immunosuppresseur du microenvironnement tumoral, élargissant ainsi potentiellement le champ d’application des inhibiteurs de points de contrôle à ces indications. Des biopsies des métastases du foie ont également été prélevées avant et après une phase de monothérapie de deux semaines avec NOX-A12, comme prévu par le protocole de traitement. S’ensuivait une phase de traitement en combinaison durant laquelle les patients recevaient des cycles de NOX-A12 et de pembrolizumab jusqu’à ce qu’une progression de la maladie ou une toxicité non acceptable soit détectée.

« Si l’on considère que les inhibiteurs de points de contrôle n’avaient jusqu’ici eu aucun effet dans ces indications, les résultats de cet essai mettent en évidence le potentiel réel de NOX-‑A12 pour cibler le microenvironnement tumoral et permettre l’action du pembrolizumab », déclare Aram Mangasarian, Président Directeur Général de Noxxon. « Ces résultats témoignent fortement en faveur d’un essai randomisé à plus grande échelle avec une population de patients moins avancée, ce que nous avons l’intention de réaliser avec un partenaire. Dans l’intervalle, nous continuerons de suivre l’évolution des patients et la progression de la maladie ».

« En tant que médecin ayant soigné des patients souffrant de cancers du pancréas et colorectal, ces données soutiennent l’effet potentiel de l’association de NOX-A12 avec le pembrolizumab, ce qui représente une avancée significative pour les patients atteints de ces cancers et dont les options sont extrêmement limitées », ajoute le Dr Jarl Ulf Jungnelius, Directeur Médical de Noxxon.

Le poster intitulé « Clinical outcome and safety in patients with microsatellite-stable, metastatic colorectal or pancreatic cancer treated with the CXCL12 inhibitor NOX-A12 in combination with PD-1 checkpoint inhibitor pembrolizumab » (résultats d’efficacité et d’innocuité chez des patients souffrant de cancer du pancréas et colorectal métastatique à microsatellites stables traités par l’inhibiteur de CXCL12, NOX-A12, en association avec l’inhibiteur du point de contrôle PD-1 pembrolizumab), a été présenté par le Directeur médical de Noxxon, Jarl Ulf Jungnelius, le lundi 1er avril entre 13h00 et 17h00, heure locale, et est disponible sur le site internet de Noxxon.

Source : Noxxon








MyPharma Editions

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Publié le 19 octobre 2021
Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Chaque année, Qarnot choisit une grande cause en mettant gratuitement de la puissance de calcul à la disposition d’associations ou de laboratoires de recherche. En 2021, Qarnot a choisi de soutenir l’Institut Imagine, premier centre de recherche, d’enseignement et de soins dédié aux maladies génétiques, sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents