Edition du 21-04-2021

Accueil » Et aussi

Les officines à l’ère du e-commerce de proximité

Publié le mercredi 23 décembre 2020

Le marché du commerce en ligne de l’officine est en pleine mutation. Les contraintes sanitaires liées à la Covid-19 auront notamment incité les pharmaciens à devenir des acteurs de l’e-commerce de proximité. D’autant qu’une simple appli suffit.

Un nouveau mode de regroupement des officines grâce à des outils novateurs

Pour une pharmacie de quartier, il est parfois compliqué de se lancer dans la vente en ligne. Créer une e-pharmacie, se conformer à la réglementation française, assurer la logistique et trouver un mode de livraison adéquat pour les médicaments et les produits de parapharmacie peut s’avérer décourageant. Les différentes vagues de confinement et les besoins des Français ont toutefois mis en lumière certaines applications qui mettent en relation les patients avec leurs officines. Plus besoin de créer son e-boutique : une appli et une simple ordonnance suffisent.

Prenons l’exemple de Pharmao. Cette application a été lancée en 2016. Elle regroupe aujourd’hui plus de 365 officines à travers la France. Le principe est simple. Il suffit de choisir son officine et de scanner son ordonnance et/ou de choisir ses Produits de parapharmacie pour se faire livrer à domicile. Pour le grand public, la gratuité du service et sa simplicité sont de réels atouts. Du côté des pharmaciens, plusieurs formules sont proposées sur la base d’un abonnement variable. Les services sont larges, allant de la mise en avant de promotions de produits parapharmaceutiques à la création d’un service click’and’collect personnalisable. Car même si la livraison à domicile est proposée et qu’il s’agit de ventes en ligne, la proximité avec la patientèle d’une pharmacie reste une priorité. Un tchat permet également au client de rester en contact avec l’officine qu’il a choisie.

Quid du transport des médicaments livrés à domicile ? Lorsque des produits de parapharmacie mais aussi des médicaments sont livrés à domicile via l’application Pharmao, ceux-ci sont transportés par les livreurs de Pharmao. Les médicaments et les documents sont placés sous scellés opaques et dans un sac isotherme. De cette façon, sécurité et confidentialité sont assurées. De même, les données médicales des patients sont quant à elles stockées chez un hébergeur agréé par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Un marché qui s’adapte

L’Ordre national des pharmaciens avait déjà édité en 2018 le livre vert « Pharmacie connectée et télépharmacie : c’est déjà demain ». Les technologies numériques et la vente en ligne font désormais partie du paysage de l’officine. Apporter des services complémentaires aux patients via un système de commande et de livraison à domicile permet de répondre à chacun des besoins d’une patientèle toujours plus connectée, tout en étant facile à mettre en place. L’innovation, l’utilisation nouvelle des objets connectés, l’usage d’une pharmacie intelligente et adaptable en temps réel sont autant d’enjeux à relever. Cette transformation des officines vers des services adaptés aux besoins des patients ne sera totalement réalisée qu’une fois que l’ensemble du territoire sera couvert. Le dynamisme de chaque pharmacien est ainsi mis à l’épreuve, chacun devant relever le défi et trouver le modèle économique qui lui convient.








MyPharma Editions

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents