Edition du 07-12-2019

Oncodesign atteint une étape déterminante dans le développement de son programme RIPK2

Publié le mercredi 26 juin 2019

Oncodesign atteint une étape déterminante dans le développement de son programme RIPK2Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé aujourd’hui avoir atteint une étape déterminante dans le cadre de son programme de découverte d’inhibiteurs de la kinase RIPK2.

RIPK2 (ou RIP2 : Receptor Interacting Protein Kinase 2) est une kinase impliquée dans l’activation des réponses innées du système immunitaire. RIPK2 est activée à l’occasion d’une infection bactérienne afin d’éliminer les cellules infectées. Cette défense naturelle pourrait néanmoins être à l’origine de multiples maladies auto-immunes, comme la maladie de Crohn, l’arthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques, fléaux pour des millions de personnes dans le monde avec de lourds impacts sociaux-économiques pour la société.

À partir de sa plateforme de chimie médicinale Nanocyclix, une technologie propriétaire permettant la sélection d’inhibiteurs de kinases très puissants et sélectifs, Oncodesign s’est engagée dans un programme d’optimisation d’inhibiteurs de RIPK2 qui a conduit à l’identification d’un produit caractérisé au stade de pré-candidat. Les propriétés pharmacocinétiques de ce composé doivent désormais être évaluées, validées et complétées par des études de toxicité. Cette étape constitue ainsi un avancement majeur vers la sélection d’un candidat médicament pour entrer ensuite en phase de développement préclinique, étape précédent la déclaration d’IND (Investigational New Drug) et les premières études cliniques.

Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign, explique : « Le programme de découverte RIPK2 a généré des résultats extrêmement prometteurs. Nous disposons aujourd’hui d’un pré-candidat médicament, puissant et sélectif, avec le potentiel d’administration à faibles doses limitant le risque d’effets secondaires pour les patients. En parallèle, nous avons significativement avancé dans la compréhension de la pharmacologie liée à l’inhibition de la voie RIPK2. Cette molécule devrait passer avec succès de nouveaux tests de pharmacocinétique et de toxicologie préliminaires avant d’obtenir le statut de candidat médicament d’ici fin 2019 et entrer ensuite en phase de développement préclinique ».

Philippe Genne, Fondateur et PDG d’Oncodesign, commente : « C’est une étape déterminante pour le développement de notre portefeuille d’inhibiteurs de kinases, au regard des investissements majeurs réalisés par Oncodesign depuis la reprise du centre de Recherche des Ulis. Après l’annonce du partenariat de découverte avec Servier au mois de mars, la dynamique positive d’Oncodesign se poursuit activement en 2019 ».

Le marché des thérapies immuno-inflammatoires représente près de 56 milliards de dollars en 2017 (1), avec un grand besoin en nouvelles thérapies différenciantes au regard des réponses partielles apportées par les traitements actuels. Des inhibiteurs de kinases comme RIPK2 ont le potentiel d’augmenter l’arsenal thérapeutique dans ce domaine avec des petites molécules utilisables par administration orale.

______________________________

1 Global Data, 2018

Source : Oncodesign

 








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents