Edition du 20-10-2020

Oncodesign : des résultats positifs pour son programme MNK1/2

Publié le mercredi 6 décembre 2017

Oncodesign : des résultats positifs pour son programme MNK1/2Oncodesign, le groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé avoir obtenu des résultats positifs permettant d’avancer le programme pour la découverte d’inhibiteurs des kinases MNK1 et MNK2 (MNK1/2) en phase d’optimisation (« Lead Optimisation »).

MNK1 (MAP kinase-interacting serine/threonine kinase 1) et MNK2 (MAP kinase-interacting serine/threonine kinase 2) sont des kinases impliquées dans la transcription précoce de gènes, nécessaire à la croissance et à la différentiation des cellules normales. L’inhibition des kinases MNK1 et MNK2 limite la dérégulation de la protéine eIF4e, surexprimée dans un grand nombre de cancers et un signe de mauvais pronostique pour les patients. Leur dérégulation peut aboutir à la résistance à différents traitements au travers de plusieurs mécanismes et à la diminution de la réponse immune anti-tumorale. À contrario, des inhibiteurs spécifiques de ces cibles pourraient améliorer l’efficacité des traitements existants. Ce programme d’Oncodesign représente ainsi une piste prometteuse dans la recherche de nouveaux traitements contre un grand nombre de cancers, dont ceux de la tête et du cou, du colon, du sein ou de la vessie.

En phase « Probe to Lead », le programme MNK1/2 a généré des résultats positifs dans un modèle cellulaire exprimant le mécanisme d’action concerné. Cela a permis à Oncodesign de sélectionner deux séries de molécules Nanocyclix pour entrer en phase de « Lead Optimization » pouvant aboutir à des candidats médicaments « best in class ». Cette étape permettra d’initier une série exhaustive de tests biologiques in vitro et in vivo, en parallèle d’un parcours d’optimisation en chimie médicinale des molécules inhibitrices déjà identifiées. Elle peut prendre jusqu’à 36 mois, et connait typiquement un taux de succès de 50%. Cette décision impliquera la mise en place d’une équipe de chimie médicinale dédiée au projet au sein des équipes de recherche d’Oncodesign.

« Après le programme ALK1, MNK1/2 est le deuxième programme qui entre en phase de Lead Optimization dans un délai très court, grâce aux compétences et aux moyens supplémentaires investis dans nos projets de Drug Discovery depuis l’intégration du centre de recherches François Hyafil, » commente Jan Hoflack, Directeur Scientifique et Directeur des Opérations d’Oncodesign. « L’inhibition ciblée de MNK1/2 est une approche particulièrement complémentaire de celle des immunothérapies actuelles, car elle apporterait, pour de nombreux types de cancers, de nouvelles solutions de médecine de précision aux patients. »

« Ce franchissement d’étape illustre la progression de notre portefeuille d’inhibiteurs de kinases en oncologie, avec des applications extrêmement intéressantes en combinaison thérapeutique pour abolir la résistance à certains traitements anticancéreux. C’est un nouvel exemple du potentiel de la technologie Nanocyclix à générer, très tôt dans le processus de drug discovery, des molécules avec des propriétés prometteuses sur des cibles d’intérêt encore peu explorées à ce jour, » ajoute Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign. « Compte-tenu du taux d’attrition propre à cette phase de Lead Optimisation, nous poursuivons à ce stade plusieurs programmes prometteurs, visant différentes kinases, et comptons encore accélérer le rythme de nos découvertes. »

À ce jour, le portefeuille d’inhibiteurs de kinases d’Oncodesign compte 12 programmes, dont 4 en phase de Lead Optimization (MNK1/2, ALK1, LRRK2, RIPK2) et un en phase 0/1 d’étude clinique (radiotraceur EGFR), avec pour ce dernier de premiers résultats chez l’homme attendus d’ici la fin de l’année.

Source : Oncodesign








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents