Edition du 20-10-2020

Oncodesign nomme Stéphane Gerart à la direction de sa nouvelle Business Unit « Intelligence Artificielle »

Publié le mercredi 22 avril 2020

Oncodesign nomme Stéphane Gerart à la direction de sa nouvelle Business Unit « Intelligence Artificielle »Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, vient d’annoncer  la mise en place de sa nouvelle Business Unit (BU) Intelligence Artificielle (IA) et a nommé Stéphane Gerart à sa direction.

La croissance des activités de Service, d’une part, et l’émergence d’un portefeuille produit plus mature, avec des candidats médicaments en propre ou en partenariat, d’autre part, ont conduit Oncodesign à reconsidérer l’organisation du Groupe en trois Business Units (BU) : Service, Biotech et Intelligence Artificielle. Les BU Service et Biotech sont entrées en vigueur début 2020, et la troisième BU, Intelligence Artificielle, a été instaurée ce jour.

Dans le sillage du projet OncoSNIPE lancé il y a 3 ans, qui fait notamment appel aux technologies d’IA pour rechercher de nouvelles cibles thérapeutiques en lien avec les résistances aux traitements anticancéreux, cette troisième BU Intelligence Artificielle a pour objectif, d’ici 2023, de soutenir le développement de la ‘’Drug Discovery’’ de demain en divisant par 2 les délais de recherche et développement de candidat-médicaments, tout en développant son chiffre d’affaires de prestations de recherche auprès de l’industrie et du secteur clinique. Cette BU, basée principalement à Dijon, compte 7 personnes au sein d’un laboratoire de data sciences, et sera regroupée fin 2020 avec l’équipe IT (6 personnes) également sous la responsabilité de Stéphane Gerart, au sein du nouveau bâtiment d’Oncodesign.

« La reconfiguration d’Oncodesign pour les cinq années à venir sous la forme de trois Business Units nous permet de donner naissance à un Groupe biopharmaceutique innovant et multidisciplinaire adapté à la médecine de précision pour répondre aux défis de son temps. La mise en place de la BU Intelligence Artificielle, support de notre innovation de demain, constitue un pilier important de notre stratégie, » commente Philippe GENNE, Président Directeur Général et fondateur d’Oncodesign.

Le marché des technologies d’intelligence artificielle appliquées à la santé était estimé à 2,1 milliards de dollars en 2018 et devrait croître de +50,2% tous les ans, pour atteindre 36,1 milliards de dollars en 20251. Appliqué à la Drug Discovery, le marché de l’IA a la réputation d’être particulièrement difficile à pénétrer car il nécessite une forte expertise à la fois en Drug Discovery et en développement de technologies d’IA. Oncodesign est ainsi l’une des premières entreprises biopharmaceutiques à s’être engagée dès 2015 dans le développement de nouvelles technologies d’IA dans ce secteur où les ressources humaines constituent un facteur clé de réussite du fait de la spécificité des profils recherchés (biologie, chimie, biomédecine, bio-informatique, ingénierie logicielle, data sciences, mathématique, infrastructure IT). Les entreprises ayant entrepris le virage de l’IA et de la Data Science il y a quelques années, disposent de fait d’une avance concurrentielle avérée compte tenu de la raréfaction annoncée de ces profils. Les acteurs historiquement positionnés sur le segment de la Drug Discovery (CRO), comme Oncodesign, ont l’avantage de déjà disposer d’une majorité des compétences requises.

Au-delà de la poursuite du développement d’OncoSNIPE, pour lequel les futurs développements en IA joueront un rôle majeur, l’objectif d’Oncodesign est de reproduire et consolider son modèle d’innovation en capitalisant sur les potentialités de ces technologies qui permettront la réduction drastique des cycles de Drug Discovery. Les principales applications de l’IA en Drug Discovery portent sur la modélisation des pathologies, l’analyse des mutations et le niveau d’expression de protéines, l’identification et la sélection de cibles, le design de molécules, le criblage in silico, l’évaluation in silico de combinaisons thérapeutiques et de nouveaux biomarqueurs, l’analyse d’images et enfin la prédiction de la toxicité d’un candidat médicament.

Pour accélérer le déploiement de sa stratégie IA, Oncodesign envisage l’acquisition de nouvelles technologies d’IA selon différentes modalités, parfois combinées :

. croissance interne assortie d’une politique de recrutement stratégique ;
. croissance externe avec l’acquisition de start-ups, de prises de participation ;
. partenariat avec des acteurs spécialistes de l’IA, publics et privés ;
. open innovation : création de plateformes, programmes d’accélération, incubateurs industriels, challenges scientifiques afin d’identifier de nouvelles solutions, des partenaires potentiels voire de futures cibles d’acquisition.

« Afin de superviser cette nouvelle unité, nous sommes ravis d’accueillir Stéphane Gerart au sein de notre équipe dirigeante. Stéphane apportera sa solide expérience dans le traitement de données médicales et de l’intelligence artificielle pour nous accompagner dans l’essor de notre Groupe alors qu’il entre dans une phase clé de son développement, » ajoute Philippe GENNE. « La qualité de son expertise en intelligence artificielle, des technologies associées, mais aussi de leur valorisation adéquate au sein d’offres de prestations de service, constituent des atouts indispensables à l’accélération du développement de la nouvelle BU IA. »

Ingénieur Polytechnicien de formation âgé de 37 ans, Stéphane Gerart a réalisé, après une spécialisation à l’INA-PG en biologie, une thèse d’Université en immunologie à l’hôpital Necker-Enfants Malades, à Paris, au sein de l’unité de recherche sur les déficits immunitaires d’origine génétique, dirigée par le Professeur Alain Fisher. Entre 2012 et 2016, Stéphane Gerart est Consultant en développement commercial et marketing, au sein du Cabinet de Conseil Novoptim, société de conseil stratégique, marketing et opérationnel des sociétés des sciences de la vie en forte croissance. Après avoir accompagné le développement du cabinet depuis Toronto, au Canada, Stéphane rejoint en février 2016 la société SOPHiA GENETICS, leader mondial dans l’analyse des données de séquençage au service des patients et des professionnels de santé, en tant que Responsable du développement commercial au Canada. En septembre 2018, Stéphane Gerart revient en France, en tant que responsable du business development corporate de SOPHiA GENETICS, fonction qu’il exercera jusqu’à aujourd’hui.

«C’est la raison d’être d’Oncodesign, la découverte de nouvelles thérapies innovantes efficaces contre les cancers et les maladies graves sans traitement connu, qui m’a convaincu de rejoindre les équipes de la Société. Au-delà des mots, je suis convaincu qu’Oncodesign bénéficie de solides moyens pour accomplir sa mission, à savoir une base de données importante et qualitative, mais aussi la possibilité en interne de générer de nouvelles données in vitro ou chez l’animal pour valider et challenger les modèles développés », déclare Stéphane Gerart, Directeur de la BU IA d’Oncodesign. « Grâce à cette nouvelle BU, nous allons consolider l’immense réservoir de données accumulées par Oncodesign, tout en optimisant les procédés d’analyse en mettant à profit les meilleures technologies. Concrètement, notre objectif sera de diminuer, grâce à l’intelligence artificielle, l’ensemble des temps de développement des molécules issues des plateformes d’Oncodesign pour les mener au plus vite vers le stade de candidat-médicament. La feuille de route est claire : trouver des solutions thérapeutiques pour des maladies sans traitement efficace aujourd’hui ou pour des maladies en échec thérapeutique. »

Source : Oncodesign








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents