Edition du 20-09-2020

Onxeo : publication dans le British Journal of Cancer des résultats finaux de DRIIV, étude à dose croissante de phase 1 d’AsiDNA™

Publié le lundi 31 août 2020

Onxeo : publication dans le British Journal of Cancer des résultats finaux de DRIIV, étude à dose croissante de phase 1 d’AsiDNA™Onxeo a annoncé aujourd’hui la publication dans le British Journal of Cancer des résultats finaux de DRIIV, étude à dose croissante de phase 1 d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral, administré par voie intraveineuse (IV). L’étude DRIIV a eu un rôle décisif pour démontrer le bon profil de tolérance et l’activité d’AsiDNA™ administré par IV. La dose active optimale pour le traitement d’association a été établie à 600 mg et est utilisée aujourd’hui pour l’évaluation d’AsiDNA™ en association avec des chimiothérapies (étude DRIIV-1b) et avec un inhibiteur de PARP (étude REVOCAN).

Cette étude ouverte à dose croissante a été menée dans 4 centres en France et en Belgique (Institut Curie —Paris, Institut Claudius Régaud IUCT—Oncopôle Toulouse, Centre Léon Bérard—Lyon et Institut Jules Bordet—Bruxelles).

« Je tiens à remercier chaleureusement les équipes d’Onxeo et celles des quatre centres d’oncologie renommés qui ont permis aux patients un accès le plus rapide possible à AsiDNA™ dans cette étude clinique qui constituait une étape clé pour Onxeo », a commenté Olivier de Beaumont, directeur médical d’Onxeo. « DRIIV a confirmé le profil de tolérance favorable d’AsiDNA™ et a validé son activité dans les cellules tumorales des patients au travers de l’activation marquée de ses cibles. De plus, la dose active optimale de 600 mg a été déterminée et est actuellement utilisée dans nos études en cours avec AsiDNA™ en association. Grâce à son mécanisme d’action unique de leurre agoniste, AsiDNA™ a à la fois la capacité d’agir en synergie avec divers agents endommageant l’ADN et d’abroger la résistance à des thérapies ciblées comme les inhibiteurs de PARP. Nous sommes impatients de pouvoir annoncer, dans les prochains mois, les résultats topline de DRIIV-1b, extension de DRIIV qui évalue l’intérêt clinique d’AsiDNA™ en association avec le carboplatine et le paclitaxel, et, début 2021, les premières données de REVOCAN, étude visant à démontrer que l’association d’AsiDNA™ à niraparib stoppe la résistance tumorale à cet inhibiteur de PARP dans le cancer de l’ovaire en récidive. »

La publication intitulée « A Phase 1 dose-escalation study to evaluate safety, pharmacokinetics and pharmacodynamics of AsiDNA, a first-in-class DNA repair inhibitor, administered intravenously in patients with advanced solid tumours » (Une étude à dose croissante de phase 1 évalue la tolérance, les caractéristiques pharmacocinétiques et pharmacodynamiques d’AsiDNA, un inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN, administré par voie intraveineuse chez des patients présentant des tumeurs solides avancées) est disponible sur le site internet du British Journal of Cancer.

L’objectif principal de cette étude ouverte à dose croissante était d’établir les toxicités limitant la dose et de déterminer la dose maximum tolérée d’AsiDNA™ administré par voie intraveineuse. Elle avait aussi pour objectif d’évaluer le profil de tolérance du candidat-médicament, ses paramètres pharmacocinétiques et pharmacodynamiques, ainsi que les données préliminaires d’efficacité. Vingt-deux patients atteints de tumeurs solides avancées et en échec après plusieurs traitements anti-tumoraux ont reçu une dose de charge d’AsiDNA™ pendant trois jours consécutifs, suivis d’une perfusion hebdomadaire d’une heure au cours de cycles de 21 jours. Lors de chaque cycle suivant, AsiDNA™ a été administré chaque semaine et ce jusqu’à la progression de la maladie, ou jusqu’à un niveau de toxicité inacceptable, ou sur décision du patient.

L’activité biologique a été mise en évidence par l’augmentation de γH2AX et pHSP90, deux biomarqueurs intra-tumoraux de l’ADN-PK, l’une des protéines de réparation de l’ADN ciblées par AsiDNA™. Le profil de tolérance favorable du candidat-médicament a été confirmé, dans la mesure où 90% de tous les effets indésirables liés au produit sont des effets non spécifiques de grade 1 et 2. La dose maximale tolérée de 1 300 mg n’a pas été atteinte. La dose de 600 mg a été déterminée comme étant la dose biologique optimale pour le développement ultérieur du produit, compte tenu des profils de tolérance et pharmacocinétique favorables, ainsi que de la forte activation des cibles constatée à ce niveau de dose. La maladie a été stabilisée chez deux patients atteints d’un cancer colorectal avancé.

Source : Onxeo








MyPharma Editions

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents