Edition du 20-09-2021

OSE Immunotherapeutics : délivrance d’un nouveau brevet au Japon sur Tedopi®

Publié le mardi 14 janvier 2020

OSE Immunotherapeutics : délivrance d’un nouveau brevet au Japon sur Tedopi® OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets a délivré une nouvelle famille de brevets portant sur Tedopi®, une combinaison de néoépitopes, protégeant l’induction d’une réponse précoce des lymphocytes T mémoires dans l’utilisation du produit dans le traitement du cancer chez les patients HLA-A2 positifs. Ce brevet protège le produit jusqu’en 2035.

Tedopi® est une combinaison de 10 néoépitopes sélectionnés et optimisés à partir de 5 antigènes tumoraux qui induisent une réponse immune chez les patients HLA-A2 positifs. Associés à des cellules T helper, les lymphocytes T mémoires reconnaissent spécifiquement au moins un de ces antigènes tumoraux associés exprimés par les cellules cancéreuses, et génèrent une réponse spécifique cytotoxique contre ces cellules.

Grâce à ce mécanisme d’action spécifique, les lymphocytes T mémoires activés jouent un rôle clé dans le traitement du cancer et dans l’immuno-surveillance.

« Cette nouvelle famille de brevets, octroyée au Japon, élargit la protection de Tedopi® et renforce notre portefeuille en immuno-oncologie. C’est la confirmation d’un mécanisme d’action spécifique qui induit une réponse précoce des lymphocytes T mémoires chez les patients HLA-A2 positifs (45 % de la population) et couvre tous les types de cancer. Par ailleurs, avec plus d’un million de cas de cancers au Japon en 2018*, et un marché de l’oncologie en pleine croissance sur ce territoire mais aussi à travers le monde, Tedopi® se positionne comme un actif leader dans de multiples indications de cancers et auprès d’une large population de patients », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Tedopi® est actuellement en phase 3 clinique (essai Atalante 1) chez les patients souffrant d’un cancer du poumon non à petites cellules après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur PD-1/PD-L1. Malgré les récentes avancées des traitements**, la majorité des patients atteints d’un cancer du poumon avancé ne répondent pas aux checkpoints inhibiteurs, d’où un besoin médical fort chez ces patients en attente de nouvelles options thérapeutiques. Les résultats de la première étape de cette phase 3 sont attendus à la fin du premier trimestre 2020. Le produit est également en cours d’évaluation dans un essai de phase 2 dans le cancer du pancréas.

________________________

*Shibata et al., Japan oncology market overview: Current and future perspectives; Journal of Generic Medicines, 2019

** Haslam et al., Estimation of the Percentage of US Patients With Cancer Who Are Eligible for and Respond to Checkpoint Inhibitor Immunotherapy Drugs; JAMA Netw Open. 2019;2(5):e192535.

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents