Edition du 27-01-2020

OSE Immunotherapeutics : délivrance d’un nouveau brevet au Japon sur Tedopi®

Publié le mardi 14 janvier 2020

OSE Immunotherapeutics : délivrance d’un nouveau brevet au Japon sur Tedopi® OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets a délivré une nouvelle famille de brevets portant sur Tedopi®, une combinaison de néoépitopes, protégeant l’induction d’une réponse précoce des lymphocytes T mémoires dans l’utilisation du produit dans le traitement du cancer chez les patients HLA-A2 positifs. Ce brevet protège le produit jusqu’en 2035.

Tedopi® est une combinaison de 10 néoépitopes sélectionnés et optimisés à partir de 5 antigènes tumoraux qui induisent une réponse immune chez les patients HLA-A2 positifs. Associés à des cellules T helper, les lymphocytes T mémoires reconnaissent spécifiquement au moins un de ces antigènes tumoraux associés exprimés par les cellules cancéreuses, et génèrent une réponse spécifique cytotoxique contre ces cellules.

Grâce à ce mécanisme d’action spécifique, les lymphocytes T mémoires activés jouent un rôle clé dans le traitement du cancer et dans l’immuno-surveillance.

« Cette nouvelle famille de brevets, octroyée au Japon, élargit la protection de Tedopi® et renforce notre portefeuille en immuno-oncologie. C’est la confirmation d’un mécanisme d’action spécifique qui induit une réponse précoce des lymphocytes T mémoires chez les patients HLA-A2 positifs (45 % de la population) et couvre tous les types de cancer. Par ailleurs, avec plus d’un million de cas de cancers au Japon en 2018*, et un marché de l’oncologie en pleine croissance sur ce territoire mais aussi à travers le monde, Tedopi® se positionne comme un actif leader dans de multiples indications de cancers et auprès d’une large population de patients », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Tedopi® est actuellement en phase 3 clinique (essai Atalante 1) chez les patients souffrant d’un cancer du poumon non à petites cellules après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur PD-1/PD-L1. Malgré les récentes avancées des traitements**, la majorité des patients atteints d’un cancer du poumon avancé ne répondent pas aux checkpoints inhibiteurs, d’où un besoin médical fort chez ces patients en attente de nouvelles options thérapeutiques. Les résultats de la première étape de cette phase 3 sont attendus à la fin du premier trimestre 2020. Le produit est également en cours d’évaluation dans un essai de phase 2 dans le cancer du pancréas.

________________________

*Shibata et al., Japan oncology market overview: Current and future perspectives; Journal of Generic Medicines, 2019

** Haslam et al., Estimation of the Percentage of US Patients With Cancer Who Are Eligible for and Respond to Checkpoint Inhibitor Immunotherapy Drugs; JAMA Netw Open. 2019;2(5):e192535.

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents