Edition du 08-08-2022

OSE Immunotherapeutics : des résultats précliniques positifs pour OSE-127

Publié le vendredi 16 juin 2017

OSE Immunotherapeutics : des résultats précliniques positifs pour OSE-127OSE Immunotherapeutics vient de présenter de nouvelles données d’OSE-127 (Effi-7), antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), au congrès international annuel d’immunologie (FOCIS) qui se tient à Chicago du 14 au 17 juin 2017.

La communication intitulée : “IL-7 pathway controls human T cell homing to the gut and culminates in inflammatory bowel disease mucosa” (1) porte sur l’efficacité d’OSE-127 dans différents modèles d’inflammation intestinale aigüe ou chronique, en préclinique et ex vivo sur des biopsies de côlon de patients.

Dans des modèles précliniques humanisés avec des lymphocytes T humains, OSE-127 prévient significativement l’accumulation pathologique des lymphocytes T humains dans le côlon inflammatoire ainsi que la destruction de ce tissu.

Chez l’homme, dans une étude translationnelle menée en collaboration avec le Professeur Thomas MacDonald (Blizard Institute, Barts and the London School of Medicine), OSE-127 diminue significativement ex vivo la production d’interféron gamma produit par les lymphocytes T intestinaux pro-inflammatoires dans des biopsies de côlon de patients atteints de maladies inflammatoires intestinales.

Par ailleurs, une expression accrue du récepteur de l’IL-7, de l’interleukine-7, et des gènes impliqués dans la voie d’activation de l’IL-7R a été observée dans des biopsies coliques inflammatoires de patients. De plus, une accumulation de ces 3 éléments est très fortement corrélée à la non-réponse aux traitements actuels immunosuppresseurs. Cette expression de la cible du produit (IL-7R) dans les tissus humains dans des cas d’échappement thérapeutique présente un fort intérêt clinique pour OSE-127, avec une identification possible de patients répondeurs.

Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics, commente : « Nos travaux, appuyés par des collaborations académiques de premier plan, démontrent un mécanisme différenciant d’OSE-127 pour combattre l’accumulation locale pathologique de lymphocytes T inflammatoires, acteurs majeurs de la chronicité des maladies inflammatoires intestinales. La forte présence de la cible du produit dans des situations d’échappement thérapeutique signe un besoin médical très important, les patients étant en impasse thérapeutique dans plus de 40% des cas (2). Ces données confirment le potentiel thérapeutique d’OSE-127 chez ces patients ».

(1) “IL-7 pathway controls human T cell homing to the gut and culminates in inflammatory bowel disease mucosa” L. Belarif1,2,3, L. Kermarec4, V. Daguin1,2, C. Mary1,2,3, R. Danger1,2, A. Kucik5, T. MacDonald5, G. Blancho2,3, P. Naveilhan4, B. Vanhove1,2,3, N. Poirier1,2,3
1Ose Immunotherapeutics, Nantes, France; 2Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie UMR 1064, INSERM, Université de Nantes, Nantes, France; 3Institut de Transplantation Urologie Néphrologie (ITUN), CHU Nantes, Nantes, France ;4INSERM, UMR 913, Nantes F-44035, France; 5Blizard Institute, Barts and the London School of Medicine and Dentistry, London, UK.
June 14, 2017 – 6:15 PM – 7:45 PM – Poster Number: W.19

(2) Sandborn WJ et al; The present and future of inflammatory bowel disease treatments- Gastroenter. Hepatol 12, 438-441 (2016)

Source : OSE Immunotherapeutics

 








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents