Edition du 15-01-2021

CiToxLAB et KaLy-Cell s’associent pour offrir des tests d’hépatotoxicité et de métabolisme in vitro et ex vivo

Publié le vendredi 16 juin 2017

CiToxLAB et KaLy-Cell s’associent pour offrir des tests d’hépatotoxicité et de métabolisme in vitro et ex vivoCiToxLAB vient d’annoncer son partenariat avec la société KaLy-Cell. Ce partenariat doit lui permettre de répondre à la demande croissante de clients issus des industries pharmaceutiques, biotech et chimiques, en matière de tests prédictifs pour l’évaluation de la toxicité hépatique et l’étude du métabolisme lors du développement de leurs produits.

La société KaLy-Cell a été créée en 2003 par le Professeur Lysiane Richert et propose des études in vitro et ex vivo pour l’évaluation de l’hépatotoxicité et la détection des interactions médicamenteuses potentielles. Il s’agit d’un savoir-faire unique matérialisé par de nombreuses publications scientifiques et déjà reconnu par plusieurs firmes pharmaceutiques internationales. Partenaire de plusieurs projets européens (EuroTransBio, IMI) qui associent des hôpitaux, de grands groupes pharmaceutiques et des laboratoires universitaires de renom, KaLy-Cell participe également à la validation de tests réglementaires en partenariat avec le laboratoire européen référent pour le développement de méthodes alternatives à l’expérimentation animale (European Union Reference Laboratory for alternatives to animal testing : EURL-ECVAM).

Avec ce partenariat, les tests in vitro et ex vivo permettront d’évaluer l’hépatotoxicité ainsi que les effets toxiques liés aux perturbations du métabolisme hépatique à des stades de développement précoces et au cours des phases de développement précliniques et cliniques. L’utilisation de modèles hépatocytes multi-espèces en culture permettra en outre : -d’évaluer la clairance hépatique in vitro (stabilité métabolique), – d’identifier la structure des métabolites formés (Qtrap Orbitrap – Q exactiveTM), – d’identifier les interactions médicamenteuses potentielles (cytochrome P450 et transporteurs), – de déterminer les perturbations endocriniennes potentielles (i.e. hormones thyroïdiennes, stéroïdiennes), -d’investiguer des mécanismes par transcriptomique (AffymetrixTM  technology ou RT-PCR).

« Nous avons identifié KaLy-Cell comme un partenaire stratégique à l’heure où l’hépatotoxicité constitue encore une cause fréquente d’arrêt du développement d’un candidat médicament et une raison importante pour ne pas en autoriser la mise sur le marché ou d’en restreindre l’usage. La prédiction de la toxicité potentielle au cours du développement est donc un enjeu majeur pour nos clients. De plus, la connaissance précoce du métabolisme grâce à des modèles cellulaires d’hépatocytes animaux et humains en culture constitue un acquis important et contribue à des choix rationnels, notamment de l’espèce non-rongeur lors du développement préclinique des produits. » a déclaré Le Dr. Jean-François Le Bigot, PDG du Groupe CiToxLAB.

Le Pr. Lysiane Richert, Directeur Scientifique de KaLy-Cell a ajouté : « Nous sommes particulièrement fiers et enthousiastes de ce partenariat avec le Groupe CiToxLAB. CiToxLAB présente l’intérêt d’offrir des capacités d’études dans de très nombreux modèles précliniques et des plateformes d’excellence en bioanalyse et la détermination de métabolites d’une part, et de proposer une approche transcriptomique d’autre part. Ce partenariat permettra d’offrir aux clients l’ensemble des tests d’hépatotoxicité et de métabolisme in vitro et ex vivo d’une manière complète et intégrée. Les corrélations in vitro/in vivo permettront l’extrapolation au risque toxicologique chez l’Homme à partir des données in vitro sur hépatocytes humains. Le large panel d’hépatocytes humains de KaLy-Cell permettra en outre d’intégrer la notion de polymorphisme génétique dans l’évaluation du risque toxicologique d’un composé. »

Source : CiToxLAB

 








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents