Edition du 26-09-2020

OSE Immunotherapeutics et Servier signent un avenant à l’accord d’option de licence mondiale sur OSE-127

Publié le mercredi 18 mars 2020

OSE Immunotherapeutics et Servier signent un avenant à l’accord d’option de licence mondiale sur OSE-127OSE Immunotherapeutics et Servier ont annoncé avoir signé un avenant à l’accord d’option de licence mondiale en deux étapes sur les droits exclusifs d’OSE-127, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7. Cet avenant modifie notamment les conditions d’exercice de l’accord en anticipant un versement partiel du paiement d’étape conclu initialement.

Cet avenant porte sur les modalités d’exercice potentiel de l’option de licence dont il modifie l’étape 2. Ainsi, OSE Immunotherapeutics pourra recevoir de Servier un paiement d’étape de 5 millions d’euros à l’inclusion du premier patient dans l’étude clinique de phase 2a prévue dans le syndrome de Sjögren, et un paiement supplémentaire de 15 millions d’euros à l’exercice de l’option à la finalisation des deux études de phase 2 prévues, et en priorité de celle dans le syndrome de Sjögren. L’accord initial prévoyait le versement total de 20 millions d’euros à l’issue d’une Phase 2 dans la rectocolite hémorragique.

“Nous sommes très satisfaits des termes de cet avenant qui confirme l’engagement et la confiance de Servier vis-à-vis du potentiel d’OSE-127 comme traitement de premier plan dans les maladies auto-immunes. Le paiement d’étape associé à cet avenant, en ligne avec notre business model, va renforcer la trésorerie d’OSE. Les résultats encourageants de la phase 1 d’OSE-127, montrant un bon profil de sécurité et de tolérance, associés au mécanisme d’action innovant et différentié du produit, seul anticorps monoclonal doté de propriétés purement antagonistes de l’IL-7R, soutiennent son potentiel à devenir un traitement pertinent pour les patients souffrant du syndrome de Sjögren ou de la rectocolite hémorragique, deux maladies auto-immunes invalidantes. Nous sommes impatients d’évaluer l’efficacité du produit dans ces indications au travers de deux études de phase 2 qui vont commencer cette année », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

“Nous sommes très heureux des avancées réalisées sur le programme OSE-127. Le démarrage cette année de deux études cliniques de phase 2 représente une étape importante en R&D. Notre collaboration avec OSE va contribuer à accélérer le développement de solutions thérapeutiques pour les patients souffrant de maladies auto-inflammatoires aux besoins médicaux forts », ajoute Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif Recherche et Développement du groupe Servier.

Selon l’accord initial signé en décembre 2016, OSE Immunotherapeutics a accordé à Servier une option de licence en deux étapes pour acquérir les droits mondiaux exclusifs pour le développement et la commercialisation d’OSE-127 jusqu’à la finalisation d’une étude de phase 2 prévue dans la rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune de l’intestin. Cet accord porte sur un montant total pouvant atteindre 272 millions d’euros en fonction de l’atteinte d’étapes de développement clinique, d’enregistrement et de ventes. Ce montant inclut un paiement de 10,25 millions d’euros à la signature de l’option (versé début 2017) et des paiements jusqu’à 30 millions d’euros à l’exercice d’une option de licence en 2 étapes, dont 10 millions d’euros ont été versés au franchissement de la première étape (début 2019). Après des résultats positifs de phase 1 d’OSE-127, le démarrage de deux études cliniques de phase 2 indépendantes est prévu en 2020 : dans le syndrome de Sjögren, sous la promotion de Servier, et dans la rectocolite hémorragique, sous la promotion d’OSE Immunotherapeutics. L’avenant signé ce jour prévoit le versement d’un paiement d’étape de 5 millions d’euros à l’inclusion du premier patient dans l’étude de phase 2a dans le syndrome de Sjögren et d’un autre paiement d’étape de 15 millions d’euros à l’exercice de l’option à la finalisation des deux études de phase 2, et en priorité de celle de la phase 2 dans le syndrome de Sjögren.

Source : Servier / OSE Immunotherapeutics

 








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents