Edition du 10-04-2020

OSE Immunotherapeutics et Servier signent un avenant à l’accord d’option de licence mondiale sur OSE-127

Publié le mercredi 18 mars 2020

OSE Immunotherapeutics et Servier signent un avenant à l’accord d’option de licence mondiale sur OSE-127OSE Immunotherapeutics et Servier ont annoncé avoir signé un avenant à l’accord d’option de licence mondiale en deux étapes sur les droits exclusifs d’OSE-127, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7. Cet avenant modifie notamment les conditions d’exercice de l’accord en anticipant un versement partiel du paiement d’étape conclu initialement.

Cet avenant porte sur les modalités d’exercice potentiel de l’option de licence dont il modifie l’étape 2. Ainsi, OSE Immunotherapeutics pourra recevoir de Servier un paiement d’étape de 5 millions d’euros à l’inclusion du premier patient dans l’étude clinique de phase 2a prévue dans le syndrome de Sjögren, et un paiement supplémentaire de 15 millions d’euros à l’exercice de l’option à la finalisation des deux études de phase 2 prévues, et en priorité de celle dans le syndrome de Sjögren. L’accord initial prévoyait le versement total de 20 millions d’euros à l’issue d’une Phase 2 dans la rectocolite hémorragique.

“Nous sommes très satisfaits des termes de cet avenant qui confirme l’engagement et la confiance de Servier vis-à-vis du potentiel d’OSE-127 comme traitement de premier plan dans les maladies auto-immunes. Le paiement d’étape associé à cet avenant, en ligne avec notre business model, va renforcer la trésorerie d’OSE. Les résultats encourageants de la phase 1 d’OSE-127, montrant un bon profil de sécurité et de tolérance, associés au mécanisme d’action innovant et différentié du produit, seul anticorps monoclonal doté de propriétés purement antagonistes de l’IL-7R, soutiennent son potentiel à devenir un traitement pertinent pour les patients souffrant du syndrome de Sjögren ou de la rectocolite hémorragique, deux maladies auto-immunes invalidantes. Nous sommes impatients d’évaluer l’efficacité du produit dans ces indications au travers de deux études de phase 2 qui vont commencer cette année », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

“Nous sommes très heureux des avancées réalisées sur le programme OSE-127. Le démarrage cette année de deux études cliniques de phase 2 représente une étape importante en R&D. Notre collaboration avec OSE va contribuer à accélérer le développement de solutions thérapeutiques pour les patients souffrant de maladies auto-inflammatoires aux besoins médicaux forts », ajoute Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif Recherche et Développement du groupe Servier.

Selon l’accord initial signé en décembre 2016, OSE Immunotherapeutics a accordé à Servier une option de licence en deux étapes pour acquérir les droits mondiaux exclusifs pour le développement et la commercialisation d’OSE-127 jusqu’à la finalisation d’une étude de phase 2 prévue dans la rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune de l’intestin. Cet accord porte sur un montant total pouvant atteindre 272 millions d’euros en fonction de l’atteinte d’étapes de développement clinique, d’enregistrement et de ventes. Ce montant inclut un paiement de 10,25 millions d’euros à la signature de l’option (versé début 2017) et des paiements jusqu’à 30 millions d’euros à l’exercice d’une option de licence en 2 étapes, dont 10 millions d’euros ont été versés au franchissement de la première étape (début 2019). Après des résultats positifs de phase 1 d’OSE-127, le démarrage de deux études cliniques de phase 2 indépendantes est prévu en 2020 : dans le syndrome de Sjögren, sous la promotion de Servier, et dans la rectocolite hémorragique, sous la promotion d’OSE Immunotherapeutics. L’avenant signé ce jour prévoit le versement d’un paiement d’étape de 5 millions d’euros à l’inclusion du premier patient dans l’étude de phase 2a dans le syndrome de Sjögren et d’un autre paiement d’étape de 15 millions d’euros à l’exercice de l’option à la finalisation des deux études de phase 2, et en priorité de celle de la phase 2 dans le syndrome de Sjögren.

Source : Servier / OSE Immunotherapeutics

 








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents