Edition du 26-02-2020

OSE Immunotherapeutics présente l’analyse de nouvelles données sur OSE-127

Publié le jeudi 21 décembre 2017

OSE Immunotherapeutics présente l’analyse de nouvelles données sur OSE-127 OSE Immunotherapeutics vient de présenter en session orale des nouvelles données d’analyse transcriptomique renforçant les perspectives de développement clinique d’OSE-127 dans les maladies inflammatoires intestinales (11ème “European Workshop on Immune Mediated Inflammatory Diseases”, 14-16 décembre 2017, Paushuis-Utrecht, Pays-Bas).

La communication intitulée “Interleukin-7 receptor pathway controls human T cell homing to the gut and predicts response to anti-TNFα therapy in patients with inflammatory bowel disease” rapporte les résultats issus d’une analyse transcriptomique de biopsies coliques chez plus de 500 patients et 100 témoins au sein d’une large base de données disponible pour les bio-informaticiens spécialisés.

Cette analyse a mis en évidence que le récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R, cible d’OSE-127) et les médiateurs de la voie de signalisation de l’IL-7R sont fortement surexprimés dans les biopsies de côlon de patients atteints de maladies inflammatoires intestinales (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique), en échec thérapeutique après traitement par corticostéroïdes ou immunosuppresseurs, ou après traitement par anti-TNFα.

De plus, le niveau de surexpression de l’IL-7R dans les biopsies de côlon chez ces mêmes patients est significativement corrélé et prédictif de la non-réponse au traitement par anti-TNFα.

« Cette forte expression d’IL-7R dans les maladies inflammatoires intestinales chez des patients en échappement thérapeutique souligne l’intérêt de développer une stratégie de traitement ciblant ce récepteur, un mécanisme d’action original de l’anticorps antagoniste OSE-127 qui bloque l’inflammation à la source. Ces données translationnelles chez l’homme, combinées à nos études précliniques présentées en juin dernier à Chicago au congrès FOCIS, renforcent le rationnel d’OSE-127 comme nouvelle thérapie émergente de premier plan dans les inflammations chroniques, et nous sommes impatients de démarrer la phase clinique de ce produit en 2018 », commente Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics.

OSE Immunotherapeutics a signé un accord d’option de licence avec Servier en décembre 2016 pour le développement et la commercialisation d’OSE-127. Selon cet accord, OSE Immunotherapeutics pourra recevoir jusqu’à 272 M€ dont un paiement à la signature de 10,25 M€ (reçu début 2017) et un paiement de 30 M€ à l’exercice d’une option de licence en 2 étapes, pour développer le produit jusqu’à la finalisation d’une phase 2 clinique prévue dans la rectocolite hémorragique. Les paiements ultérieurs seront liés à des étapes de développement clinique, à l’enregistrement dans plusieurs indications, puis à des étapes de ventes avec des redevances à deux chiffres.

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Publié le 25 février 2020
Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé hier son ambition de créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques (API*), qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament.

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents