Edition du 24-11-2020

OSE Immunotherapeutics présente OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste qui déclenche la résolution de l’inflammation chronique

Publié le vendredi 30 octobre 2020

OSE Immunotherapeutics présente OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste qui déclenche la résolution de l’inflammation chroniqueOSE Immunotherapeutics a présenté des données précliniques d’efficacité d’OSE-230, une thérapie innovante par anticorps monoclonal agoniste, au congrès annuel FOCIS 2020 (« Federation of Clinical Immunology Societies ») qui se tient en virtuel du 28 au 31 octobre. OSE-230 est un anticorps agoniste de ChemR23, ou « chemerin chemokine-like receptor 1 » (CMKLR1), un récepteur couplé aux protéines G (GPCR) exprimé sur les cellules immunitaires myéloïdes modulatrices de l’inflammation.

L’inflammation persistante est une caractéristique de toutes les maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes. Si elle n’est pas contrôlée ou résolue, elle peut conduire à l’aggravation des lésions des tissus et provoquer une fibrose tissulaire, éventuellement associée à la perte de fonction d’un organe. Alors que la plupart des agents anti-inflammatoires agissent par un mécanisme de blocage des voies pro-inflammatoires, OSE Immunotherapeutics développe un agent thérapeutique first-in-class, OSE-230, qui a le potentiel d’activer les voies de résolution physiologiques de l’inflammation chronique et de restaurer l’intégrité du tissu pathologique.

Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics, commente : « Avec OSE-230, nous développons un concept de rupture dans la résolution de l’inflammation, un processus déficient dans pratiquement toutes les maladies inflammatoires chroniques. Les données présentées montrent

qu’OSE-230 est le premier anticorps monoclonal activateur de récepteurs spécialisés de la résolution qui restaure l’hémostasie du tissu pathologique, son intégrité et ses fonctions. Les maladies inflammatoires chroniques représentent la principale cause de décès dans le monde* et leur incidence est en progression, ce qui confirme le besoin des patients en innovations de rupture pour répondre à des maladies très complexes. Ces résultats illustrent le fort potentiel thérapeutique d’OSE-230 dans de nombreuses pathologies chroniques et renforcent le positionnement d’OSE sur l’axe de l’immunothérapie ciblant les cellules myéloïdes dans les maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes et en immuno-oncologie ».

La présentation orale, intitulée : “Agonist anti-ChemR23 mAb blunts tissue neutrophil accumulation and triggers chronic colitis inflammation resolution”, porte sur des données d’efficacité d’OSE-230 dans des modèles précliniques d’inflammation chronique et ex vivo chez l’homme. Les principaux résultats montrent que :

– OSE-230 induit in vivo l’accélération de la résolution de l’inflammation dans des modèles précliniques d’inflammation aiguë en activant les programmes pro-résolutifs des macrophages et des neutrophiles au site même de l’inflammation.

– OSE-230 déclenche une résolution efficace de l’inflammation non résolue spontanément dans des modèles de colites chroniques, avec une diminution significative des infiltrats leucocytaires, des lésions tissulaires, de la fibrose et du nombre de tumeurs induites par l’inflammation.

– Les études précliniques ont également démontré une résolution de l’inflammation dans plusieurs modèles de diabète de type 1 et de sclérose en plaque.

Ces résultats sont issus de données clés établies par OSE :

– La résolution de l’inflammation est naturellement provoquée par des lipides pro-résolutifs qui activent des GPCRs pour induire une apoptose des neutrophiles, réduire le recrutement de neutrophiles dans les tissus et favoriser l’efférocytose (phagocytose non-inflammatoire) des macrophages.

– A partir d’analyses transcriptomiques réalisées sur des biopsies de rectocolite chronique de plus de 300 patients, l’équipe de R&D d’OSE a identifié ChemR23 comme un récepteur GPCR du programme de la résolution surexprimé dans les tissus inflammatoires de patients non répondeurs aux traitements par anticorps anti-TNFα ou anti-α4β7. Chez ces patients, la résistance aux traitements est fortement associée à une accumulation de neutrophiles dans la muqueuse intestinale.

– Le récepteur ChemR23 est surtout exprimé par les macrophages et les neutrophiles résidents des tissus dans des situations inflammatoires (en présence de TNF, IL-6, LPS).

*Chronic Inflammation; Roma Pahwa , Amandeep Goyal, Pankaj Bansal, Ishwarlal Jialal; In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan.; 2020 Aug 10.

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Publié le 23 novembre 2020
Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé MenQuadfi® pour l’immunisation active, à partir de 12 mois, contre les infections invasives à méningocoques causées par les sérogroupes A, C, W et Y de Neisseria meningitidis (9).

BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

Publié le 23 novembre 2020
BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

BrainEver, société biotechnologique dédiée à la recherche et au développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives, annonce aujourd’hui que la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis a accordé la désignation de médicament orphelin à son produit BREN-02, l’homéoprotéine humaine recombinante Engrailed-1 (rhEN1), dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Cocktail thérapeutique contre la grippe et la COVID-19 : les données de XBiotech montrent une activité anti-virale efficace des anticorps True Human

Publié le 23 novembre 2020
Cocktail thérapeutique contre la grippe et la COVID-19 : les données de XBiotech montrent une activité anti-virale efficace des anticorps True Human

XBiotech vient d’annoncer que son traitement candidat pour la co-infection par la grippe et la Covid-19 montre un fort potentiel anti-viral. La société continue d’analyser les composants de son traitement baptisé FLUVID™ tout en développant les capacités de fabrication d’un produit candidat. Il a été constaté que les anticorps True Human ciblant le virus à l’origine de la COVID-19 neutralisaient efficacement un virus test à des concentrations environ quatre fois meilleures que celles des anticorps que la FDA envisage actuellement d’autoriser en urgence.

Nicox : lancement de VYZULTA® en Argentine par son partenaire Bausch + Lomb

Publié le 23 novembre 2020
Nicox : lancement de VYZULTA® en Argentine par son partenaire Bausch + Lomb

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé le lancement de VYZULTA® (solution ophtalmique de latanoprostène bunod), 0,024% en Argentine par son partenaire exclusif mondial Bausch + Lomb. L’approbation réglementaire de mise sur le marché de VYZULTA en Argentine a été obtenue en janvier 2020.

Genoscience Pharma finalise son essai de phase 1b du GNS561 chez des patients atteints de cancers primaires et secondaires du foie

Publié le 20 novembre 2020
Genoscience Pharma finalise son essai de phase 1b du GNS561 chez des patients atteints de cancers primaires et secondaires du foie

Genoscience Pharma, société de biotechnologie qui développe des candidats-médicaments lysosomotropes sans équivalent pour le traitement du cancer, des maladies auto-immunes et des maladies infectieuses par modulation de l’autophagie, a annoncé la finalisation de son étude clinique de phase 1b portant sur le GNS561, son principal candidat-médicament, chez des patients atteints de cancers primaires et secondaires du foie. La société prévoit de démarrer les essais cliniques de phase 2 en 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents