Edition du 03-03-2021

Owkin publie une découverte majeure pour la lutte contre le cancer dans « Nature Medicine »

Publié le mardi 8 octobre 2019

Owkin publie une découverte majeure pour la lutte contre le cancer dans « Nature Medicine »Owkin , pépite française spécialisée dans le machine learning appliqué à la recherche clinique, a annoncé la publication d’un article dans « Nature Medicine », référence internationale dans le domaine de la recherche biomédicale. Ce dernier présente une analyse totalement nouvelle de la biologie tumorale à l’aide de modèles interprétables de deep-learning.

L’article, intitulé « Deep learning-based classification of mesothelioma improves prediction of patient outcomes », décrit comment OWKIN a développé un modèle pronostique détaillé et précis basé sur des images de biopsies pleurales pour prédire l’évolution de la maladie et identifier les caractéristiques biologiques associées au mésothéliome (Référence : https://www.nature.com/articles/s41591-019-0583-3. DOI: 10.1038 / s41591-019-0583-3).

« Le mésothéliome est un cancer agressif qui attaque souvent la muqueuse des poumons et est fréquemment associé à l’exposition à l’amiante. Malheureusement, cela s’avère fatal pour la plupart des patients. Ceux atteints de mésothéliome présentent une très grande variabilité en termes de survie – allant de quelques mois à quelques années – compliquant ainsi la tâche des médecins pour la prise en charge des patients et la planification du traitement. Nos recherches aident à expliquer les causes biologiques de cette variation et conduiront à la mise au point de médicaments plus ciblés ainsi qu’à une meilleure gestion de cette maladie » affirme Thomas Clozel, cofondateur et CEO chez OWKIN.

MesoNet, le modèle de deep-learning de OWKIN, a été utilisé pour analyser des images de diapositives complètes (Whole Slide Images – WSI) de biopsies de la plèvre de près de 3000 patients atteints de mésothéliome. Pour entraîner et tester MesoNet, OWKIN a utilisé le vaste ensemble de données de MESOBANK, qui tire ses données de plusieurs institutions françaises. Les experts médicaux en anatomo-pathologie du Centre Léon Bérard (CLB) ont validé les résultats du modèle, confirmant ainsi que les performances de MesoNet surpassaient celles de tous les modèles de survie existants. Par ailleurs, ils ont démontré l’hétérogénéité de ces données avec celles contenues et validées sur les images provenant de « The Cancer Genome Atlas » (TGCA). Au-delà de ses performances prédictives et de cette nouvelle approche pour caractériser les sous-groupes de patients atteints de mésothéliome, le modèle de deep-learning développé par OWKIN a également permis de mettre en évidence des zones d’intérêt précises de l’image associées à la prédiction pronostic. Cette caractéristique clé d’interprétabilité, combinée à une collaboration itérative originale avec les pathologistes experts utilisant la solution de OWKIN, a permis d’identifier de nouvelles caractéristiques biologiques. Celles-ci ont permis d’apporter une meilleure compréhension biologique de l’hétérogénéité de cette maladie.

« Ce fut une excellente expérience pour notre laboratoire de travailler en étroite collaboration avec les équipes scientifiques de OWKIN pour identifier de nouveaux sous-groupes au sein de notre population de patients. Et la collaboration a dépassé nos attentes. En plus d’améliorer nos modèles pronostiques, MesoNet a également été en mesure d’identifier de nouveaux biomarqueurs prédictifs liés à la survie dans les régions stromales du microenvironnement tumoral. Cette capacité met clairement en avant les modèles d’IA de OWKIN et nous a donné une nouvelle orientation dans le cadre de nos recherches sur le mésothéliome. » se réjouit Françoise Galateau, Professeure de pathologie au Centre Léon-Bérard.

Désormais, OWKIN travaille avec ses partenaires de l’industrie biopharmaceutique pour utiliser ces connaissances afin d’améliorer le développement de nouveaux médicaments. Ensemble, ils vont identifier les patients les plus à risque et donc les mieux disposés aux nouvelles approches médicamenteuses en phase d’essai. Le modèle de collaboration novateur de OWKIN entre le monde universitaire et l’industrie biopharmaceutique génère de nouvelles connaissances à partir de données probantes recueillies auprès de patients dans le cadre de soins et d’essais cliniques. Cela est possible grâce à la mise en place de OWKIN LOOP, un réseau fédéré de centres médicaux universitaires américains et européens comprenant notamment le Centre Léon Bérard.

« La technologie de OWKIN permet à nos algorithmes de tirer des enseignements des données des patients contenues à l’intérieur des pare-feu des hôpitaux, sans que les données quittent l’enceinte des établissements. Cette approche innovante protège la vie privée des patients et assure à nos partenaires hospitaliers ainsi qu’à leur patientèle, que les données sont conservées en toute sécurité. Cette capacité, associée à l’approche interprétable de l’IA décrite dans l’article de Nature Medicine (NMED- L95980B), permet à OWKIN LOOP de rapidement devenir un atout majeur pour les chercheurs en médecine et les professionnels du développement de médicaments afin d’acquérir une vision prédictive et d’exploiter les biomarqueurs de nouvelle génération. In fine, nous espérons que cela accélèrera la mise au point de meilleures thérapies pour les patients en ayant le plus besoin. » explique Gilles Wainrib, cofondateur et CSO chez OWKIN.

Source : OWKIN








MyPharma Editions

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

LFB : l’EMA valide le dépôt de la demande d’AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Publié le 2 mars 2021
LFB : l'EMA valide le dépôt de la demande d'AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Le LFB, le groupe biopharmaceutique qui développe, fabrique et commercialise des médicaments dérivés du sang et des protéines recombinantes pour la prise en charge des patients atteints de pathologies graves et souvent rares, vient d’annoncer que l’Agence européenne des médicaments (EMA), l’autorité réglementaire européenne, a validé le dépôt de la demande d’autorisation de mise sur le marché d’eptacog beta, un facteur de coagulation VIIa recombinant (rFVIIa).

Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Publié le 2 mars 2021
Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Abionyx Pharma vient d’annoncer les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare qui sont publiés en exclusivité dans la revue scientifique « Annals of Internal Medicine », la revue de médecine interne la plus citée et la mieux classée dans la catégorie Médecine.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima pour l’année 2021

Publié le 2 mars 2021

A l’issue de deux réunions de négociations les 7 janvier et 18 février dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 0,8 % au 1er janvier 2021.

Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Publié le 2 mars 2021
Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui vise à moduler le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé la nomination du Dr Sophie Biguenet en tant que Directrice Médicale à compter du 1er mars 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents