Edition du 23-03-2019

Accueil » Cancer » Hôpital » Médecine

Gustave Roussy s’équipe de 2 robots de préparation automatisée de chimiothérapies

Publié le jeudi 21 juin 2018

Gustave roussy s'équipe de 2 robots de préparation automatisée de chimiothérapiesInstallé dans les locaux du département de pharmacie clinique et après avoir fait l’objet d’une qualification opérationnelle et d’une qualification de performance, le premier robot (APOTECAchemo®, Loccioni) est entré en service le 19 février dernier avec la mise à disposition des premières préparations administrées aux patients. Un second robot est en cours de livraison et sera opérationnel au mois de juillet.

Pour Frédéric Varnier, directeur général adjoint, « l’objectif est triple : d’abord, augmenter significativement nos capacités de production afin de répondre à la croissance importante de l’activité ambulatoire de l’Institut ; ensuite, améliorer la régularité et les délais de production afin de mieux organiser la prise en charge à l’hôpital de jour et réduire les délais d’attente des patients ; enfin, accompagner les équipes dans l’évolution de leur métier et concentrer l’activité des préparateurs sur les activités les plus sensibles ».

Au terme de trois mois d’activité, 3 655 préparations ont été réalisées. 20 molécules ont été paramétrées sur le robot dont 16 préparées en routine. Depuis avril, le robot produit 80 à 100 préparations quotidiennement avec un pic à 108 préparations sur une journée. La productivité moyenne est de 15 préparations/heure. Le taux d’échec des préparations est inférieur à 1,5%.
La préparation des poches de chimiothérapies a préalablement nécessité le paramétrage de chaque médicament afin de permettre au robot de réaliser toutes les préparations dans un processus de vérification continue grâce à des contrôles vidéo au niveau notamment de l’identité du principe actif et du solvant de dilution.

Pour François Lemare, chef du département de Pharmacie, « En moins de trois mois, l’équipe est parvenue à obtenir les résultats qualitatifs et quantitatifs que nous ambitionnions avec une échéance deux à trois fois plus lointaine. Ces performances ont décidé Gustave Roussy à s’équiper d’un deuxième robot de préparation des chimiothérapies dont l’installation est prévue début juillet ».

Le bénéfice du robot ne se limite pas aux aspects de productivité, il soulage les préparateurs de tâches complexes et répétitives, et contribue à l’amélioration de l’organisation pharmacie-hôpital de jour. « Les équipes de la pharmacie de Gustave Roussy ont ainsi complètement repensé leur organisation en amont et défini de nouveaux process de production. Les préparateurs qui gèrent seuls la production ont ainsi acquis de nouvelles expertises » souligne le Dr Romain Desmaris, responsable de l’unité de préparation des chimiothérapies.

Enfin, le recours au robot constitue un gain majeur en termes de sécurité pour le patient, puisque l’appareil effectue des contrôles gravimétriques (de pesée) sur 100 % des préparations afin de s’assurer que la dose préparée correspond à la dose prescrite par le médecin au patient concerné. L’environnement immédiat de la préparation fait aussi l’objet d’un contrôle particulaire continu. Cette sécurité des préparations permet également une sécurité accrue des préparateurs, en réduisant leur exposition aux produits toxiques et les tâches génératrices de troubles musculo-squelettiques.

Source : Gustave Roussy








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions