Edition du 19-05-2019

Accueil » Cancer » Hôpital » Médecine

Gustave Roussy s’équipe de 2 robots de préparation automatisée de chimiothérapies

Publié le jeudi 21 juin 2018

Gustave roussy s'équipe de 2 robots de préparation automatisée de chimiothérapiesInstallé dans les locaux du département de pharmacie clinique et après avoir fait l’objet d’une qualification opérationnelle et d’une qualification de performance, le premier robot (APOTECAchemo®, Loccioni) est entré en service le 19 février dernier avec la mise à disposition des premières préparations administrées aux patients. Un second robot est en cours de livraison et sera opérationnel au mois de juillet.

Pour Frédéric Varnier, directeur général adjoint, « l’objectif est triple : d’abord, augmenter significativement nos capacités de production afin de répondre à la croissance importante de l’activité ambulatoire de l’Institut ; ensuite, améliorer la régularité et les délais de production afin de mieux organiser la prise en charge à l’hôpital de jour et réduire les délais d’attente des patients ; enfin, accompagner les équipes dans l’évolution de leur métier et concentrer l’activité des préparateurs sur les activités les plus sensibles ».

Au terme de trois mois d’activité, 3 655 préparations ont été réalisées. 20 molécules ont été paramétrées sur le robot dont 16 préparées en routine. Depuis avril, le robot produit 80 à 100 préparations quotidiennement avec un pic à 108 préparations sur une journée. La productivité moyenne est de 15 préparations/heure. Le taux d’échec des préparations est inférieur à 1,5%.
La préparation des poches de chimiothérapies a préalablement nécessité le paramétrage de chaque médicament afin de permettre au robot de réaliser toutes les préparations dans un processus de vérification continue grâce à des contrôles vidéo au niveau notamment de l’identité du principe actif et du solvant de dilution.

Pour François Lemare, chef du département de Pharmacie, « En moins de trois mois, l’équipe est parvenue à obtenir les résultats qualitatifs et quantitatifs que nous ambitionnions avec une échéance deux à trois fois plus lointaine. Ces performances ont décidé Gustave Roussy à s’équiper d’un deuxième robot de préparation des chimiothérapies dont l’installation est prévue début juillet ».

Le bénéfice du robot ne se limite pas aux aspects de productivité, il soulage les préparateurs de tâches complexes et répétitives, et contribue à l’amélioration de l’organisation pharmacie-hôpital de jour. « Les équipes de la pharmacie de Gustave Roussy ont ainsi complètement repensé leur organisation en amont et défini de nouveaux process de production. Les préparateurs qui gèrent seuls la production ont ainsi acquis de nouvelles expertises » souligne le Dr Romain Desmaris, responsable de l’unité de préparation des chimiothérapies.

Enfin, le recours au robot constitue un gain majeur en termes de sécurité pour le patient, puisque l’appareil effectue des contrôles gravimétriques (de pesée) sur 100 % des préparations afin de s’assurer que la dose préparée correspond à la dose prescrite par le médecin au patient concerné. L’environnement immédiat de la préparation fait aussi l’objet d’un contrôle particulaire continu. Cette sécurité des préparations permet également une sécurité accrue des préparateurs, en réduisant leur exposition aux produits toxiques et les tâches génératrices de troubles musculo-squelettiques.

Source : Gustave Roussy








MyPharma Editions

Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Publié le 17 mai 2019
Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Servier Pharmaceuticals, la filiale américaine du laboratoire pharmaceutique Servier, a annoncé le 9 mai l’ouverture officielle de son siège américain. L’entreprise étend ainsi sa présence mondiale et franchit une étape supplémentaire pour confirmer sa place d’acteur reconnu de l’industrie pharmaceutique. Aux États-Unis, l’oncologie sera une priorité pour Servier ; d’autres aires thérapeutiques et besoins médicaux seront ciblés par la suite.

Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Publié le 17 mai 2019
Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé que toutes les conditions sont réunies pour le démarrage prochain de l’essai de Phase II testant le candidat-antibiotique DNV3837 dans le traitement des infections à Clostridioides (1) difficile.

Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

Publié le 16 mai 2019
Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’asthme, AstraZeneca a lancé une grande campagne de sensibilisation et d’information pour aider les patients à « prendre ou reprendre le contrôle de leur asthme ». Parce que l’asthme touche 6,7% de la population française et qu’il tue encore près de 900 personnes par an en France…

PEP-Therapy : résultats positifs de l’étude de toxicité réglementaire de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 16 mai 2019

PEP-Therapy, société de biotechnologie qui développe des peptides comme thérapies ciblées en oncologie, a annoncé que son candidat médicament first-in-class, PEP-010, a conclu avec succès l’étude de toxicité réglementaire (GLP toxicity study), progressant ainsi vers son essai clinique de phase I.

Ixaltis : succès de la phase 2 de son produit phare la Litoxetine dans l’incontinence urinaire

Publié le 16 mai 2019

Ixaltis, start-up pharmaceutique spécialisée dans les maladies urogénitales, vient d’annoncer les résultats positifs de la phase 2 du développement clinique pour l’incontinence urinaire de son composé principal la litoxetine.

Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

Publié le 16 mai 2019
Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

En signant l’an passé un partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), Roche s’est engagé pour la première fois à mettre à disposition trois molécules innovantes de son pipeline associées aux tests génomiques tumoraux de dernière génération de Foundation Medicine pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce conduits par la communauté de xacadémique en oncologie et financés par l’INCa et la Fondation ARC pour la recherche contre le cancer.

DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

Publié le 16 mai 2019
DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

DNA Script a annoncé la clôture d’un tour de table de Série B, sursouscrit, de 35 millions d’euros. Le montant ainsi levé permettra à la start-up française d’accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux, basés sur sa technologie propriétaire de synthèse d’acides nucléiques par voie enzymatique, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents