Edition du 19-01-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Recherche

Partenariat scientifique entre Unicancer et Amgen dans la prise en charge du cancer du poumon

Publié le jeudi 17 décembre 2020

Partenariat scientifique entre Unicancer et Amgen dans la prise en charge du cancer du poumonUnicancer et Amgen ont annoncé la mise en place d’un partenariat scientifique d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre, par ligne et par type de traitement, les modes de prise en charge des patients atteints d’un cancer du poumon non-à-petites cellules, porteurs d’une mutation particulière, grâce aux données de vie réelle issues du Programme ESME « Cancer Broncho-Pulmonaire ».

« Ce partenariat scientifique démontre une nouvelle fois tout l’intérêt de la démarche de structuration d’entrepôts de données de vraie vie entreprise par Unicancer dès 2014 afin de contribuer de façon active, non seulement à la compréhension fine de la prise en charge des patients en vie réelle, mais aussi au développement et au positionnement des thérapies ciblées émergentes », déclare le Pr. Jean-Yves Blay, Président d’Unicancer.

Le cancer du poumon : un cancer fréquent découvert souvent à un stade avancé

Le cancer du poumon est le 2ème cancer le plus fréquent en France avec plus de 46 000 nouveaux cas diagnostiqués en 2018 et constitue la 1ère cause de mortalité par cancer en France avec plus de 33 000 décès en France en 2018[1]. Cancer de mauvais pronostic, il est souvent diagnostiqué à un stade avancé et présente une survie à 5 ans de l’ordre de 17% et une survie à 10 ans de l’ordre de 10%[2]. La mutation KRAS est la plus répandue dans le cancer du poumon non-à-petites cellules, avec une fréquence d’environ 29%[3].

Les nouvelles thérapies : vers une personnalisation du soin

Ces dernières années, les thérapies ciblées et l’immunothérapie ont permis de compléter l’arsenal thérapeutique. Elles ont permis d’offrir aux patients éligibles des traitements de plus en plus personnalisés, associés à un meilleur pronostic, ciblant des anomalies moléculaires ou des marqueurs tumoraux spécifiques. Par exemple, les inhibiteurs de tyrosine kinase font partie des thérapies ciblées qui peuvent être prescrites chez des patients dont la tumeur est porteuse d’une mutation activatrice de la protéine EGFR ou des translocations ALK et ROS. En outre, il existe actuellement de nombreux projets de recherche visant à développer de nouveaux traitements ciblant d’autres mutations ou d’autres mécanismes cellulaires pour ainsi élargir l’arsenal thérapeutique disponible contre le cancer du poumon.

Les données de vie réelle : un éclairage essentiel pour les cliniciens

Dans ce contexte, les données de vie réelle telles que celles issues du Programme ESME, reflétant la pratique clinique quotidienne, apportent des informations complémentaires aux données recueillies dans le cadre des essais cliniques. Elles apportent un éclairage essentiel sur les modes de prise en charge de la maladie ainsi que sur l’évolution des pratiques notamment suite à l’arrivée de nouvelles thérapies. Les cliniciens disposent dès lors d’informations supplémentaires pour des prises de décision thérapeutiques éclairées.

« Ce partenariat scientifique avec Unicancer permettra une avancée majeure dans la compréhension fine de la prise en charge des patients français atteints de cancer du poumon non-à-petites cellules. Ces connaissances sont indispensables au développement de nouvelles thérapies ciblées en prenant en compte leur impact en vie réelle. Nous sommes très impatients de débuter cette collaboration », détaille Nathalie Varoqueaux, Directrice Médicale d’Amgen France.

ESME : un dispositif unique de collecte et d’analyse de données de vie réelle

La plateforme ESME « Cancer-Broncho-Pulmonaire », lancée en 2017 par Unicancer, centralise des données portant sur la prise en charge des patients atteints d’un cancer du poumon en France. Elle intègre désormais les données de plus de 27 000 patients ayant été pris en charge entre 2015 et 2018 pour un cancer du poumon au sein des 36 centres participant au programme sur tout le territoire français, dont 18 Centres de lutte contre le cancer et 18 centres hospitaliers généraux et universitaires.

Le Programme ESME dispose également de deux autres bases actives, qui font actuellement l’objet de plusieurs projets scientifiques, l’une dans le « cancer de l’ovaire » et l’autre dans le domaine du « cancer du sein métastatique » regroupant respectivement les données de 11 000 et 26 000 patientes.

Source : Amgen








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents