Edition du 27-09-2021

Cancer du poumon : Vaxon Biotech recrute le 110ème patient dans son étude de phase 2b de son vaccin Vx-001

Publié le jeudi 4 décembre 2014

Vaxon Biotech, société basée à Paris et spécialisée dans l’immunothérapie anti-tumorale, vient d’annoncer le recrutement du 110ème patient dans l’étude multicentrique de phase 2b de son vaccin Vx-001, dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Le 110ème patient a été recruté en octobre. Au total, 220 patients seront recrutés sur 65 sites dans huit pays d’Europe (Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Pologne, France, Roumanie et République Tchèque). L’étude clinique du Vx-001 est destinée aux patients atteints d’un NSCLC métastatique et dont l¹état ne progresse pas après une chimiothérapie de première intention à base de sels de platine.

Le Vx-001 est le produit le plus avancé du portefeuille de Vaxon Biotech. Ce vaccin peptidique est destiné aux patients exprimant HLA-A2 avec une tumeur exprimant la télomérase transcriptase inverse (TERT). Le Vx-001 se compose de deux peptides qui sont administrés séparément : le peptide cryptique natif ARG-Vx001 et son variant optimisé TYR-Vx-001 qui est fortement immunogène. Le Vx-001 peut traiter presque toutes les tumeurs solides, quel que soit leur origine histologique. La cible de l’antigène (réverse transcriptase de la télomérase TERT) est un antigène tumoral universel qui s¹exprime dans plus de 85% des tumeurs.

L’approche de Vaxon Biotech est innovante car elle cible les épitopes cryptiques en utilisant des peptides cryptiques optimisés. Cibler les épitopes cryptiques tumoraux permet de contourner la tolérance immunitaire qui existe habituellement face aux antigènes tumoraux. Vaxon Biotech est la seule société en immuno-oncologie à proposer cette approche.

« Une phase 2b réussie avec le Vx-001 validera notre approche innovante de la vaccination tumorale, qui implique de cibler les épitopes cryptiques tumoraux via l’utilisation de peptides cryptiques optimisés », déclare Kostas Kosmatopoulos, Directeur scientifique et fondateur de Vaxon Biotech. « Avec cette étude, nous souhaitons démontrer que les patients traités avec le Vx-001 pour un NSCLC métastatique et dont l’état ne s’améliore pas après la chimiothérapie de première intention vont augmenter leur taux de survie. »

Lors de la première étude clinique (phase 1-2), le Vx-001 a montré une efficacité remarquable et une absence de toxicité à cinq ans et plus. On a observé une forte corrélation entre la réponse immunitaire et la réponse clinique sur différents stades de cancers avancés. Un essai de phase 2b réussi avec le Vx-001 donnera lieu à une étude de phase 3 dans le NSCLC. Il ouvrira également la voie au développement clinique du vaccin dans d’autres indications, telles que le cancer du sein, le cancer du pancréas et le cancer de la tête et du cou.

Par ailleurs, une phase 2b réussie permettra également d’accélérer considérablement le développement de la nouvelle génération de vaccins, composés de plusieurs peptides cryptiques optimisés pour cibler plusieurs antigènes tumoraux universels à la fois. Avec notamment le Vx-006 (actuellement en phase 1) qui est destiné aux patients exprimant HLA-A2 (entre 40 et 45% des patients), le Vxb-016 pour les patients exprimant HLA-B07 (20% des patients) et le Vbx-026 pour les patients exprimant HLA-A24 (25% des patients).

Huit brevets ont été déposés aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et au Canada pour protéger le Vx-001. L’Agence Européenne du Médicament (EMA – European Medicines Agency) a accordé au Vx-001 la désignation de médicament orphelin (OMP, Orphan Medicinal Product) pour sa première indication (NSCLC) en 2007. La FDA lui a accordé cette désignation en 2009.

Les résultats de l’essai Vx-001-201 sont attendus pour fin 2016.

Source : Vaxon Biotech








MyPharma Editions

COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Publié le 27 septembre 2021
COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Néovacs a annoncé un premier investissement stratégique de son fonds d’amorçage pour accompagner l’émergence de solutions de prévention et de lutte contre la Covid-19 et plus généralement contre les pandémies. Dans ce cadre, la société annonce un investissement de 5 M$ (4,2 M€) dans Bio Detection K9, société canadienne spécialisée dans la détection canine de bactéries et de virus et notamment du covid-19.

Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l’acquisition d’un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

Publié le 27 septembre 2021
Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l'acquisition d'un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

T.H.A.C (The Healthy Aging Company), une société biopharmaceutique qui développe une nouvelle classe de médicaments pour le traitement précoce du diabète de type 2, a annoncé l’acquisition d’un brevet déposé par l’INSERM, l’AP-HP, l’INRA et l’Université Paris-Sud. Ce brevet protège le candidat médicament de THAC et son utilisation relative aux bactéries sensibles à l’oxygène, notamment celles du microbiote intestinal.

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents