Edition du 15-11-2019

Cancer du poumon : Vaxon Biotech recrute le 110ème patient dans son étude de phase 2b de son vaccin Vx-001

Publié le jeudi 4 décembre 2014

Vaxon Biotech, société basée à Paris et spécialisée dans l’immunothérapie anti-tumorale, vient d’annoncer le recrutement du 110ème patient dans l’étude multicentrique de phase 2b de son vaccin Vx-001, dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Le 110ème patient a été recruté en octobre. Au total, 220 patients seront recrutés sur 65 sites dans huit pays d’Europe (Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Pologne, France, Roumanie et République Tchèque). L’étude clinique du Vx-001 est destinée aux patients atteints d’un NSCLC métastatique et dont l¹état ne progresse pas après une chimiothérapie de première intention à base de sels de platine.

Le Vx-001 est le produit le plus avancé du portefeuille de Vaxon Biotech. Ce vaccin peptidique est destiné aux patients exprimant HLA-A2 avec une tumeur exprimant la télomérase transcriptase inverse (TERT). Le Vx-001 se compose de deux peptides qui sont administrés séparément : le peptide cryptique natif ARG-Vx001 et son variant optimisé TYR-Vx-001 qui est fortement immunogène. Le Vx-001 peut traiter presque toutes les tumeurs solides, quel que soit leur origine histologique. La cible de l’antigène (réverse transcriptase de la télomérase TERT) est un antigène tumoral universel qui s¹exprime dans plus de 85% des tumeurs.

L’approche de Vaxon Biotech est innovante car elle cible les épitopes cryptiques en utilisant des peptides cryptiques optimisés. Cibler les épitopes cryptiques tumoraux permet de contourner la tolérance immunitaire qui existe habituellement face aux antigènes tumoraux. Vaxon Biotech est la seule société en immuno-oncologie à proposer cette approche.

« Une phase 2b réussie avec le Vx-001 validera notre approche innovante de la vaccination tumorale, qui implique de cibler les épitopes cryptiques tumoraux via l’utilisation de peptides cryptiques optimisés », déclare Kostas Kosmatopoulos, Directeur scientifique et fondateur de Vaxon Biotech. « Avec cette étude, nous souhaitons démontrer que les patients traités avec le Vx-001 pour un NSCLC métastatique et dont l’état ne s’améliore pas après la chimiothérapie de première intention vont augmenter leur taux de survie. »

Lors de la première étude clinique (phase 1-2), le Vx-001 a montré une efficacité remarquable et une absence de toxicité à cinq ans et plus. On a observé une forte corrélation entre la réponse immunitaire et la réponse clinique sur différents stades de cancers avancés. Un essai de phase 2b réussi avec le Vx-001 donnera lieu à une étude de phase 3 dans le NSCLC. Il ouvrira également la voie au développement clinique du vaccin dans d’autres indications, telles que le cancer du sein, le cancer du pancréas et le cancer de la tête et du cou.

Par ailleurs, une phase 2b réussie permettra également d’accélérer considérablement le développement de la nouvelle génération de vaccins, composés de plusieurs peptides cryptiques optimisés pour cibler plusieurs antigènes tumoraux universels à la fois. Avec notamment le Vx-006 (actuellement en phase 1) qui est destiné aux patients exprimant HLA-A2 (entre 40 et 45% des patients), le Vxb-016 pour les patients exprimant HLA-B07 (20% des patients) et le Vbx-026 pour les patients exprimant HLA-A24 (25% des patients).

Huit brevets ont été déposés aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et au Canada pour protéger le Vx-001. L’Agence Européenne du Médicament (EMA – European Medicines Agency) a accordé au Vx-001 la désignation de médicament orphelin (OMP, Orphan Medicinal Product) pour sa première indication (NSCLC) en 2007. La FDA lui a accordé cette désignation en 2009.

Les résultats de l’essai Vx-001-201 sont attendus pour fin 2016.

Source : Vaxon Biotech








MyPharma Editions

La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Publié le 15 novembre 2019
La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Le Conseil de l’Europe inaugure et ouvre, le 15 novembre, le nouveau site secondaire de la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM) à Ars-Laquenexy, près de Metz (Est de la France). Il permettra de stocker en toute sécurité les stocks de réserve d’étalons de référence de la Pharmacopée Européenne et de continuer à en assurer la distribution dans le monde entier en cas d’incident majeur affectant le bâtiment principal à Strasbourg.

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Publié le 15 novembre 2019
Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Cellectis a annoncé la publication d’un article dans Nature Communications décrivant une preuve de concept de reprogrammation cellulaire afin de créer des cellules T très intelligentes capables de reconnaître les tumeurs cancéreuses et de déclencher une micro-sécrétion de protéines thérapeutiques sur ces tumeurs, ce qui redéfinit le microenvironnement de la tumeur et améliore la capacité des cellules T à combattre le cancer.

Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Publié le 15 novembre 2019
Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat exclusif avec Vitribio Pharma, société de recherche et développement pharmaceutique.

Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Publié le 14 novembre 2019
Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 8 octobre dernier, à la cooptation de deux nouveaux administrateurs : Oliver Bogillot, Directeur de cabinet du Directeur Général de Sanofi, et de Edward Hollywood, Directeur Général de Boehringer Ingelheim.

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le 14 novembre 2019
Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Genfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2. Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757).

La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

Publié le 14 novembre 2019
La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

ExactCure – la solution de santé personnalisée aidant à lutter contre les médications inappropriées – annonce aujourd’hui sa levée de fonds d’un million d’euros auprès de OneRagtime. Avec pour objectif de révolutionner la manière dont les patients prennent leurs médicaments, ExactCure va profiter de cette levée pour agrandir son département R&D et continuer de recruter de nouveaux talents.

Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Publié le 14 novembre 2019
Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Onxeo a annoncé la publication, dans le journal scientifique Frontiers in Oncology, des résultats d’études précliniques comparant l’efficacité et la toxicité de deux inhibiteurs de la réparation de l’ADN : olaparib, un inhibiteur de PARP, et AsiDNA™, l’inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN de la Société. Ces modèles in vivo démontrent que les deux traitements sont efficaces mais que seul AsiDNA™ retarde la résistance au carboplatine sans en augmenter la toxicité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents