Edition du 24-09-2019

PDC*line Pharma : le Dr. Channa Debruyne nommée au poste de directeur médical

Publié le lundi 9 septembre 2019

PDC*line Pharma : le Dr. Channa Debruyne nommée au poste de directeur médicalPDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé que le Dr. Channa Debruyne a rejoint la société au mois d’août au poste de directeur médical, pour diriger le département clinique.

Disposant d’une grande expérience en développement clinique et scientifique de produits de chimiothérapie et de vaccins anti-cancéreux, le Dr. Channa Debruyne va prendre en charge le pilotage de l’essai clinique en cours dans le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC). Les objectifs de cet essai de phase I/II (PDC-LUNG-101) consistent à évaluer la sécurité, la tolérabilité, l’immunogénicité et l’activité clinique préliminaire du candidat médicament PDC*lung01, associé ou non à un traitement par anti-PD-1 dans le CPNPC. Au total, 66 patients évaluables atteints de CPNPC et porteurs du HLA-A*02:01 seront inclus dans l’étude, répartis dans trois centres cliniques en Belgique et six sites en France. PDC*line Pharma a obtenu des deux pays l’autorisation de lancer cet essai au deuxième trimestre 2019.

« Nous sommes ravis d’accueillir le Dr. Channa Debruyne, qui va jouer un rôle majeur dans le développement clinique de PDC*line Pharma. Elle dispose de l’expérience et des connaissances requises pour renforcer notre équipe de direction », souligne Eric Halioua, PDG de PDC*line Pharma. « Avec plus de 25 ans d’expérience internationale en développement clinique et scientifique dans le secteur des produits de chimiothérapie et des vaccins anti-cancéreux, elle pilotera l’essai clinique de phase I/II en cours dans le CPNPC. »

Le Dr. Channa Debruyne ajoute : « Je suis très heureuse de rejoindre PDC*line Pharma et de travailler en étroite collaboration avec l’équipe de direction. Je suis également impatiente de piloter l’essai clinique de phase I/II en cours afin de mettre à disposition des patients ce vaccin anti-cancéreux à la technologie très prometteuse. »

Le Dr. Channe Debruyne est un médecin belge avec une spécialité pharmaceutique. Elle a débuté sa carrière au sein de l’EORTC (European Organisation for Research and Treatment of Cancer ou Organisation Européenne pour la Recherche et le Traitement du Cancer) en tant que conseiller et moniteur médical pour le groupe de travail sur le Cancer du Poumon et le Cancer de la Tête et du Cou. Entre 1994 et 2002, elle a accompagné les groupes de travail dans la conception, la réalisation, l’analyse et la publication de vastes essais cliniques internationaux de phase II et III (y compris certains essais d’enregistrement). De plus, elle a pris part à la coordination, à la formation et au suivi des attachés de recherche clinique. Elle s’est ensuite installée au Royaume-Uni et a travaillé pendant près de cinq ans pour l’Agence Européenne du Médicament (EMA – European Medical Agency) en tant qu’évaluatrice scientifique dans le secteur des médicaments orphelins. Dans cette fonction, elle a participé à la validation, à l’évaluation et à la présentation des demandes auprès du Comité des Médicaments Orphelins (COMP – Committee for Orphan Medicinal Products). En 2007, elle a rejoint l’entreprise pharmaceutique GSK Vaccines pour diriger les équipes cliniques et de développement de MAGE-A3 pour un essai clinique de phase III dans le CPNPC (étude MAGRIT), ainsi qu’un essai clinique de phase III dans le mélanome (DERMA). En 2017, elle rejoint le CHU de Louvain en tant que directrice du Centre d’Essais Cliniques.

Source : PDC*line Pharma








MyPharma Editions

Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Publié le 24 septembre 2019
Deinove intègre la technologie CRISPR-cas9 pour accélérer la découverte et l’optimisation d’antibiotiques innovants

Deinove, société de biotechnologie française qui s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé avoir étoffé sa plateforme technologique avec un outil génétique de pointe, le système CRISPR-cas9, pour renforcer ses capacités d’optimisation de microorganismes variés.

Biogen : avis favorable du CHMP pour l’utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Publié le 23 septembre 2019
Biogen : avis favorable du CHMP pour l'utilisation des traitements à base d’interféron bêta, dont PLEGRIDY® et AVONEX® pendant la grossesse et l’allaitement

Biogen a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) recommande une modification des autorisations de mise sur le marché des traitements à base d’interféron bêta disponibles, dont PLEGRIDY® (peg-interféron bêta-1a) et AVONEX® (interféron bêta-1a), afin de supprimer les contre-indications concernant la grossesse et, en cas de besoin clinique, d’autoriser leur utilisation pendant la grossesse et l’allaitement chez les femmes ayant une sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Publié le 23 septembre 2019
Celltrion Healthcare : avis favorable du CHMP pour sa formulation sous-cutanée du CT-P13 (infliximab biosimilaire)

Celltrion Healthcare a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté un avis favorable pour le CT-P13 SC en vue d’une autorisation de mise sur le marché dans l’Union européenne (UE) pour les personnes atteintes d’arthrite rhumatoïde (AR). Le CT-P13 SC est la version sous-cutanée du Remsima® (infliximab biosimilaire, CT-P13).

Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l’allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Publié le 23 septembre 2019
Merck : avis favorable du CHMP pour l’utilisation de Rebif® pendant la grossesse et l'allaitement si nécessaire sur le plan clinique

Merck, le groupe de sciences et technologies, a annoncé que le Comité européen pour l’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a émis un avis favorable pour la mise à jour du résumé des caractéristiques du produit (RCP) de Rebif®, un interféron bêta-1a (IFNß-1a), permettant ainsi aux femmes atteintes de Sclérose en Plaques Récurrente (SEP-R) de poursuivre leur traitement pendant la grossesse, si nécessaire sur le plan clinique, et pendant l’allaitement.

Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Publié le 20 septembre 2019
Sanofi : le CHMP recommande l’approbation de Dupixent® dans la polypose nasosinusienne sévère

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable concernant une troisième indication de Dupixent® (dupilumab). Le CHMP a recommandé l’approbation de Dupixent en complément à une corticothérapie par voie intranasale pour le traitement de la polypose nasosinusienne (PNS) sévère de l’adulte inadéquatement contrôlée par une corticothérapie systémique et (ou) une chirurgie des sinus.

Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Publié le 20 septembre 2019
Nanobiotix : résultats encourageants de phase I pour le radioenhancer NBTXR3

Nanobiotix vient d’annoncer les résultats encourageants de l’étude de phase I de la société évaluant le radioenhancer NBTXR3, premier représentant de sa classe, activé par radiothérapie stéréotaxique (RTS). Ces données ont été présentées par le Dr Enrique Chajon, investigateur de l’étude, au congrès annuel de l’ASTRO 2019.

Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Publié le 20 septembre 2019
Boehringer Ingelheim étend son Programme de recherche sur les cancers KRAS avec l’inhibiteur de MEK de Lupin

Boehringer Ingelheim et Lupin ont annoncé le 4 septembre, un accord de licence, de développement et de commercialisation de l’inhibiteur de MEK actuellement développé par Lupin (LNP3794), une thérapie ciblée potentielle destinée aux patients atteints de cancers difficiles à traiter.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents