Edition du 15-11-2018

PEP-Therapy lève 1,2 M€ pour développer ses peptides thérapeutiques

Publié le mardi 21 novembre 2017

PEP-Therapy lève 1,2 M€ pour développer ses peptides thérapeutiquesPEP-Therapy, société de biotechnologie, membre de Genopole, qui développe des thérapies ciblées peptidiques pour le traitement de maladies graves avec un fort besoin médical et, en premier lieu, certains cancers, a annoncé la réalisation d’une deuxième augmentation de capital de 1,2 million d’euros.

Ce montant, investi par le fonds d’amorçage Quadrivium 1 et le Dr Bernard Majoie, sur la base des résultats obtenus jusqu’à présent, permet à PEP-Therapy de poursuivre le développement de son portefeuille de produits et en particulier d’engager le développement réglementaire de PEP-010, associé à son biomarqueur prédictif de l’efficacité du traitement.

PEP-Therapy annonce une levée de fonds de 1,2 million d’euros. Le financement a été réalisé par le fonds d’amorçage Quadrivium 1 géré par Seventure Partners et par le Dr Bernard Majoie, ancien PDG des Laboratoires Fournier et Président fondateur de la Fondation Fournier-Majoie pour l’Innovation. Cette levée de fonds financera notamment le développement préclinique réglementaire du candidat-médicament PEP-010 et la préparation d’un essai clinique de phase 1, préalables à la première administration chez l’homme planifiée fin 2018.

Pour Antoine Prestat, Président fondateur de PEP-Therapy, « cet engagement du fonds Quadrivium 1 et du Dr Bernard Majoie témoigne de la confiance qu’ils renouvellent dans le potentiel de l’entreprise et dans la qualité et la gestion des travaux engagés jusqu’ici. Nous les en remercions. Cette nouvelle étape projette PEP-Therapy vers les essais cliniques  ».

PEP-010 est un peptide pénétrant et interférent (CP&IP, Cell Penetrating & Interfering Peptide). Il pénètre dans la cellule et bloque spécifiquement l’interaction entre les protéines Caspase-9 et PP2A, inhibant ainsi des mécanismes pathologiques. Sur des modèles animaux porteurs de tumeurs primaires humaines, PEP-010 inhibe la croissance tumorale sans toxicité, même à forte dose. PEP-Therapy cible en priorité le traitement du cancer du sein triple-négatif puis élargira ses applications cliniques à d’autres indications en oncologie.

« PEP-Therapy a su faire face aux défis qui se sont présentés à elle pour valoriser le fruit de dix années de recherche en un vrai candidat-médicament. Elle a désormais toutes les cartes en main pour démarrer l’étude de toxicité réglementaire de PEP-010 » commente le Dr Bernard Majoie.

PEP-010 est le produit le plus avancé du portefeuille de PEP-Therapy. La société développe également un candidat-médicament pour le traitement du mélanome uvéal, un cancer rare de l’œil, et d’autres produits basés sur la même technologie innovante de peptides pénétrants et interférents.

« Nous sommes très enthousiastes de soutenir une société telle que PEP-Therapy qui propose une vraie valeur ajoutée dans le traitement ciblé de cancers aujourd’hui encore mal pris en charge. La société bénéficie de l’écosystème scientifique favorable de l’Université Pierre et Marie Curie, et de l’Institut Curie et Gustave Roussy pour les essais cliniques à venir. Nous sommes heureux de contribuer ainsi à l’émergence de champions de demain en Europe » déclare Philippe Tramoy, Directeur de participations du Fonds d’Amorçage Quadrivium 1.

Source : PEP-Therapy








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions