Edition du 22-06-2018

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Pfizer lance sa gamme de produits de nutrition GOLD destinés aux jeunes enfants

Publié le jeudi 28 avril 2011

Le groupe américain Pfizer a annoncé aujourd’hui le lancement à l’échelle mondiale de sa nouvelle gamme avancée de produits de nutrition GOLD, développée pour répondre aux besoins nutritionnels et alimentaires des jeunes enfants. La gamme lancée par Pfizer Nutrition, anciennement Wyeth Nutrition, comprend des préparations pour nourrissons et des laits 2ème âge GOLD, ainsi que les laits de croissance.

 « Notre objectif principal est de répondre aux besoins nutritionnels des jeunes populations du monde. Nous reconnaissons qu’il s’agit-là d’une responsabilité importante et nous nous engageons à contribuer à l’établissement d’une fondation nutritionnelle essentielle », a déclaré Amy Schulman, responsable de la division Pfizer Nutrition. « En s’appuyant sur les fondements scientifiques innovateurs de Pfizer, nous lançons aujourd’hui la première gamme de produits nutritionnels cliniques contenant la combinaison de nutriments optimale pour les enfants ».

Le groupe souligne ainsi que sur le plan mondial, près de 43 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids en 20101. « Une bonne nutrition consiste à ingérer un taux équilibré optimal de nutriments ; cependant, un excédent de certains nutriments, même s’ils sont importants au développement de l’enfant, peut être préjudiciable, à long terme, à sa santé », rappelle le laboratoire.
La gamme de produits de nutrition infantile GOLD de Pfizer Nutrition a été reformulée pour refléter les dernières recommandations des grands spécialistes en hygiène alimentaire, dont l’American Academy of Pediatrics (AAP), l’European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition (ESPGHAN) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).2

« Les experts ont identifié plusieurs nutriments (vitamine A, vitamine D, fer, zinc et iode) dont la consommation par les nourrissons plus âgés et les jeunes enfants risque d’être inférieure aux quantités recommandées », a déclaré Patricia A. DeRusso, MD, médecin chef, vice-présidente de Pfizer Nutrition. « La gamme des produits GOLD a été conçue spécialement pour fournir aux nourrissons plus âgés et aux jeunes enfants la totalité des apports quotidiens de vitamine A, de fer, d’iode et de zinc recommandés aux États-Unis, lorsqu’ils sont consommés suivant les instructions données, et pour satisfaire aux niveaux de vitamine D recommandées par l’AAP. En outre, les nouveaux produits GOLD contiennent moins de protéine, afin de soutenir des taux de croissance plus sains, et sont enrichis à l’oligofructose, une fibre soluble, pour promouvoir la santé digestive des 2ème, 3ème et 4ème âges. »

Parallèlement,  Pfizer Nutrition a sponsorisé l’enquête NOURISH (KNOwledge, UndeRstanding & InsightS Into CHild Nutrition), un sondage portant sur 1 203 professionnels de la santé (PS) dans 12 pays. NOURISH a été conçue pour évaluer les perceptions et positions des pédiatres et autres PS envers la nutrition des jeunes enfants, et pour identifier le besoin global de formation professionnelle concernant l’équilibre nutritionnel idéal permettant d’assurer une croissance et un développement optimaux des nourrissons et des jeunes enfants.

Les conclusions de l’enquête NOURISH indiquent notamment que près de la moitié (47 pour cent) des PS interrogés dans le monde estiment que la plupart des parents des enfants qu’ils traitent ne comprennent toujours pas vraiment l’impact à long terme de la nutrition précoce3. Malgré un dialogue régulier avec les parents sur l’équilibre optimal de nutriments au cours des cinq premières années de vie de leur enfant, les professionnels de la santé ont constaté qu’en matière d’alimentation et de nutrition, moins d’un cinquième (17 pour cent) des parents sont « très soucieux » de l’apport suffisant de nutriments dans l’alimentation de leurs enfants.3

Par ailleurs, près des trois quarts (72 pour cent) des PS estiment qu’il est possible qu’un enfant reçoive une quantité excessive de certains nutriments3, mais moins de la moitié (43 pour cent) indiquent que les parents sont « très » ou « quelque peu » concernés par la surnutrition3. Une étude récente suggère une association entre la nutrition précoce et l’obésité à long terme4,5,6,7,8. La surnutrition ou la consommation excessive de certains aliments ou composants alimentaires peut contribuer à des maladies chroniques, telles que des cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, diabètes et cancers.9

BIBLIOGRAPHIE

1 Organisation mondiale de la santé. Obésité et surpoids. Organisation mondiale de la santé : Genève, Suisse. Mars 2011. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs311/en/index.html.

2 Data on file. Pfizer Nutrition. (Maple Reformulations: Second Age, Third Age, Fourth Age. 29 mars 2010).

3 Braun Research. 2010 NOURISH (KNOwledge, UndeRstanding & InsightS Into CHild Nutrition) Survey – Global Results. 2010.

4 Singhal A, Kennedy K, Lanigan J, et col. Nutrition in infancy and long-term risk of obesity: evidence from 2 randomized controlled trials. American Journal of Clinical Nutrition 92 (2010): 1133-44.

5 Stettler N, Zemel BS, Kumanyika S, Stallings VA. Infant Weight Gain and Childhood Overweight Status in a Multicenter, Cohort Study. Pediatrics 109 (2002): 194-9.

6 Karaolis-Danckert N, Buyken AE, Bolzenius K, et col. Rapid growth among term children whose birth weight was appropriate for gestational age has longer lasting effect on body fat percentage than on body mass index. American Journal of Clinical Nutrition 84 (2006): 1449-55.

7 Karaolis-Danckert N, Günther ALB, Kroke A, Hornberg C, Buyken AE. How early dietary factors modify the effect of rapid weight gain in infancy on subsequent body-composition development in term children whose birth weight was appropriate for gestational age. American Journal of Clinical Nutrition 86 (2007): 1700-8.

8 Taveras EM, Rifas-Shiman SL, Belfort MB, et col. Weight Status in the First 6 Months of Life and Obesity at 3 Years of Age. Pediatrics 123:4 (2009): 1177-83.

9 Organisation mondiale de la santé. Normes OMS de croissance de l’enfant : Qu’entend-on par le double fardeau de la manultrition ? Organisation mondiale de la santé : Genève, Suisse. 2010 ; 2 pp.

Pour des informations générales complémentaires sur l’enquête, rendez-vous sur le site www.NOURISHsurvey.com.

Source : Pfizer








MyPharma Editions

Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,1% à fin mai 2018

Publié le 22 juin 2018
Les remboursements de soins du régime général en hausse de 3,1% à fin mai 2018

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 4,7% sur les cinq premiers mois de l’année et de 4,4% sur les douze derniers mois. Au global, les remboursements de médicaments (rétrocession incluse) progressent de 2,9% sur les cinq premiers mois de l’année.

Roche : James Sabry nommé au poste de responsable mondial des partenariats

Publié le 22 juin 2018
Roche : James Sabry nommé au poste de responsable mondial des partenariats

Le groupe pharmaceutique Roche a annoncé que Sophie Kornowski-Bonnet, responsable des partenariats et membre du comité exécutif depuis 2012, quittera l’entreprise le 31 juillet prochain pour de nouvelles opportunités professionnelles. James Sabry, actuellement responsable des partenariats de Genentech Research et Early Development (gRED), a été nommé responsable mondial des partenariats du groupe.

France Biotech renouvelle ses instances dirigeantes

Publié le 22 juin 2018
France Biotech renouvelle ses instances dirigeantes

A l’occasion de leur Assemblée Générale annuelle, les membres de France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation en santé, ont procédé au vote pour le renouvellement des instances dirigeantes de l’association, conformément aux statuts de l’association et ont reconduit Maryvonne Hiance en tant que Présidente de l’association.

Pharnext annoncera les 1ers résultats de l’essai pivot de Phase 3 de PXT3003 dans la CMT1A d’ici octobre 2018

Publié le 22 juin 2018
Pharnext annoncera les 1ers résultats de l’essai pivot de Phase 3 de PXT3003 dans la CMT1A d’ici octobre 2018

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la mise à jour de son programme clinique de Phase 3 (études PLEO-CMT et PLEO-CMT-FU) visant à évaluer le candidat PXT3003 dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A) chez l’adulte. Les premiers résultats de l’étude PLEO-CMT sont désormais attendus d’ici le mois d’octobre 2018.

TxCell: 1ères données de preuve de concept in vivo avec des CAR-Treg CD8+ présentées lors du meeting FOCIS 2018

Publié le 22 juin 2018
TxCell: 1ères données de preuve de concept in vivo avec des CAR-Treg CD8+ présentées lors du meeting FOCIS 2018

TxCell, société qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs), a annoncé que le Dr Carole Guillonneau, PhD, INSERM UMR1064 – Centre pour la Recherche en Transplantation et en Immunologie (CRTI, Nantes, France), présentera de nouvelles données précliniques de preuve de concept générées par TxCell et le CRTI, lors de la réunion annuelle de FOCIS (Federation of Clinical Immunology Societies) qui se tient à San Francisco aux États-Unis du 20 au 23 juin 2018.

Servier et Taiho : des données positives de phase III sur LONSURF® présentées à l’ESMO 2018

Publié le 21 juin 2018
Servier et Taiho : des données positives de phase III sur LONSURF® présentées à l’ESMO 2018

Servier et Taiho ont annoncé jeudi les données de l’essai de phase III sur LONSURF® (trifluridine et tipiracil) montrant un bénéfice significatif en termes de survie globale chez les patients atteints d’un cancer gastrique métastatique. Les données de l’essai TAGS sont présentées au 20e Congrès mondial de l’ESMO 2018 (European Society for Medical Oncology) sur le cancer gastro-intestinal.

GeNeuro : de nouvelles données présentées lors des 78èmes Sessions Scientifiques de l’ADA

Publié le 21 juin 2018
GeNeuro : de nouvelles données présentées lors des 78èmes Sessions Scientifiques de l’ADA

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), présentera de nouvelles données confirmant le rôle de la protéine d’enveloppe des rétrovirus endogènes humains pHERV-W Env dans la pathogénie du diabète de type 1 au cours des 78èmes Sessions Scientifiques de l’ADA (American Diabetes Association), qui se tiendront du 22 au 26 juin 2018 à Orlando, en Floride.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions