Edition du 25-10-2020

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Pierre Fabre : de nouveaux résultats avec encorafenib et binimetinib dans le mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF

Publié le mercredi 6 juin 2018

Pierre Fabre : de nouveaux résultats avec encorafenib et binimetinib dans le mélanome avancé porteur d'une mutation BRAFPierre Fabre et son partenaire Array BioPharma ont annoncé la publication de nouveaux résultats dans le cadre de l’essai de phase 3 COLUMBUS, consacré au mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF. Les résultats révèlent une médiane de survie globale de 33,6 mois chez les patients traités par l’association encorafenib/binimetinib, contre seulement 16,9 mois pour les patients traités par vemurafenib en monothérapie.

Cette association réduit le risque de décès comparativement au vemurafenib utilisé en monothérapie (rapport de risques (RR) de 0,61 [IC à 95 % : 0,47-0,79], p < 0,0001]. L’efficacité observée avec le vemurafenib dans le groupe témoin est également cohérente avec les données historiques et constitue un repère supplémentaire pour la validation de la population de patients et des résultats observés dans l’essai COLUMBUS.1,2 De plus, la Survie Globale à 2 ans avec l’association encorafenib et binimetinib était de 58%. Ces résultats ont été présentés à l’occasion du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui se tient du 1er au 5 juin 2018 à Chicago, dans l’Illinois. Ils ont également été retenus pour figurer dans le programme « Best of ASCO ».

Plus important encore, la présentation indiquait un recours limité à l’immunothérapie après arrêt du traitement à l’étude ; une information qui corrobore les résultats d’autres essais pivots publiés sur les inhibiteurs BRAF et MEK dans le mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF.1,3

« Ces données indiquent que, quel que soit le groupe de traitement, le recours ultérieur à des immunothérapies reste similaire, ce qui laisse penser que les traitements reçus après l’arrêt du traitement à l’étude n’ont vraisemblablement pas contribué aux résultats de survie globale que nous avons pu observer », souligne Reinhard Dummer, Professeur à l’université de Zurich, auteur principal et vice-président du service de dermatologie du centre hospitalier universitaire de Zurich, en Suisse. « Nous sommes ravis de présenter à l’ASCO ces résultats qui confirment les précédentes analyses de l’étude COLUMBUS et qui renforcent notre conviction selon laquelle l’association encorafenib/binimetinib pourrait se révéler être une nouvelle option thérapeutique prometteuse pour les patients souffrant d’un mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF. »

Par ailleurs, les nouveaux résultats relatifs à la survie médiane sans progression(mSSP) des patients traités par l’association encorafenib/binimetinib restaient cohérents avec les données précédemment publiées, à savoir 14,9 mois contre 7,3 mois pour les patients traités par vemurafenib (RR = 0,51 [IC à 95 % 0,39-0,67] ; p < 0,0001).

Comme cela a déjà été rapporté, l’association encorafenib/binimetinib était généralement bien tolérée. Les événements indésirables de grade 3/4 observés chez plus de 5 % des patients ayant reçu l’association comprenaient une augmentation du taux de gamma-glutamyltransférase (GGT : (9 %), une augmentation du taux de créatine phosphokinase (CK) dans le sang (7 %) et de l’hypertension (6 %). Les événements indésirables d’intérêt particulier de tout grade (définis comme les toxicités couramment rapportées avec les traitements actuellement commercialisés associant un inhibiteur de BRAF et un inhibiteur deMEK) chez les patients ayant reçu l’association encorafenib/binimetinib comprenaient : une éruption cutanée (22 %), une rétinopathie séreuse avec décollement de l’épithélium pigmentaire rétinien (20 %), une fièvre (18 %) et une photosensibilité (5 %). Les résultats détaillés de tolérance pour la Partie 1 de l’essai COLUMBUS ont été publiés dans The Lancet Oncology.

[1] Ascierto PA, et al. Lancet Oncol. 2016;17:1248-1260.
[2] Robert C, et al. European Journal of Cancer. 2015;51:S663-S664.
[3] Long GV, et al. Ann Oncol. 2017;28:1631-1639.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO&#x2122; afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents