Edition du 22-05-2022

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Pierre Fabre : l’EMA débute l’examen des demandes d’AMM de l’encorafenib et du binimetinib dans le mélanome avancé avec mutation BRAF

Publié le lundi 28 août 2017

Pierre Fabre : l’EMA débute l’examen des demandes d’AMM de l’encorafenib et du binimetinib dans le mélanome avancé avec mutation BRAFLes Laboratoires Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait validé l’examen des demandes d’autorisation de mise sur le marché concernant l’association de deux doses quotidiennes de 45 mg de binimetinib et d’une dose quotidienne de 450 mg d’encorafenib (COMBO450) pour le traitement des patients atteints de mélanome avancé, non résécable ou métastatique avec mutation BRAF.

Cette demande s’appuie sur les données de l’étude pivot de phase 3 COLUMBUS, qui montrent que les patients ayant suivi un traitement associant le binimetinib et l’encorafenib présentent une PFS significativement plus longue que ceux traités par le vemurafenib.

« Les résultats de l’étude COLUMBUS, notamment pour ce qui concerne la survie sans progression, le taux de réponse objective, l’intensité de dose et la tolérance de l’association, fournissent un ensemble robuste et cohérent de données pour l’évaluation ». « Nous sommes ravis d’annoncer que l’EMA ait commencé l’examen du dossier d’autorisation de mise sur le marché de l’association binimetinib-encorafenib. En cas d’approbation, cette association développée en collaboration avec Array BioPharma pourrait représenter une nouvelle option de traitement importante pour les patients atteints de mélanome avancé et porteur d’une mutation BRAF » a déclaré Frédéric Duchesne, Directeur Général de Pierre Fabre Médicament et Santé.

Résultats de l’étude COLUMBUS
Les résultats de l’étude COLUMBUS, présentés en 2016 au Congrès annuel de la Society for Melanoma Research, montrent que le traitement par COMBO450 augmente significativement la PFS chez les patients atteints de mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF, avec une PFS de 14,9 mois comparé aux 7,3 mois observés avec un traitement par vemurafenib, et qu’il apporte une réduction significative (46 %) du risque de progression de la maladie ou décès [HR 0,54, (IC 95 % 0,41-0,71, P < 0,001)]. Le protocole d’essai prévoyait une analyse principale basée sur une revue centralisée indépendante en aveugle (BICR) des scanners des patients, en parallèle de l’analyse en locale des résultats par les investigateurs.
L’association binimetinib-encorafenib permet également d’obtenir une amélioration du taux de réponse globale (ORR) : (réponse complète + réponse partielle) comparativement au Vemurafenib (63% versus 40%).

Dans cette étude, l’association COMBO450 a été globalement bien tolérée, permettant une dose reçue médiane de 100 % et 99,6 % de la dose recommandée respectivement pour l’encorafenib et le binimetinib, pour une durée médiane de traitement de 51 semaines. Les effets indésirables de grade 3-4 observés chez plus de 5 % des patients traités par COMBO450 ont été une augmentation du taux de gamma-glutamyltransférase (GGT) (9 %), une augmentation du taux de créatine phosphokinase (CPK) dans le sang (7 %), et une hypertension artérielle (6 %). L’incidence d’effets indésirables d’intérêt particulier sélectionnés sur la base des toxicités couramment rapportées avec les traitements inhibiteurs de MEK et BRAF commercialisés, chez les patients ayant reçu l’association COMBO450 a été, tous grades confondus, la suivante : éruption cutanée (23 %), pyrexie (18 %), décollement de l’épithélium pigmentaire rétinien (13 %) et photosensibilité (5 %).

Les résultats complets d’efficacité et de tolérance de la partie 1 de l’étude COLUMBUS ont été présentés pour la première fois en 2016 au Congrès annuel de la Society for Melanoma Research.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents