Edition du 14-05-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Pierre Fabre : l’EMA débute l’examen des demandes d’AMM de l’encorafenib et du binimetinib dans le mélanome avancé avec mutation BRAF

Publié le lundi 28 août 2017

Pierre Fabre : l’EMA débute l’examen des demandes d’AMM de l’encorafenib et du binimetinib dans le mélanome avancé avec mutation BRAFLes Laboratoires Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait validé l’examen des demandes d’autorisation de mise sur le marché concernant l’association de deux doses quotidiennes de 45 mg de binimetinib et d’une dose quotidienne de 450 mg d’encorafenib (COMBO450) pour le traitement des patients atteints de mélanome avancé, non résécable ou métastatique avec mutation BRAF.

Cette demande s’appuie sur les données de l’étude pivot de phase 3 COLUMBUS, qui montrent que les patients ayant suivi un traitement associant le binimetinib et l’encorafenib présentent une PFS significativement plus longue que ceux traités par le vemurafenib.

« Les résultats de l’étude COLUMBUS, notamment pour ce qui concerne la survie sans progression, le taux de réponse objective, l’intensité de dose et la tolérance de l’association, fournissent un ensemble robuste et cohérent de données pour l’évaluation ». « Nous sommes ravis d’annoncer que l’EMA ait commencé l’examen du dossier d’autorisation de mise sur le marché de l’association binimetinib-encorafenib. En cas d’approbation, cette association développée en collaboration avec Array BioPharma pourrait représenter une nouvelle option de traitement importante pour les patients atteints de mélanome avancé et porteur d’une mutation BRAF » a déclaré Frédéric Duchesne, Directeur Général de Pierre Fabre Médicament et Santé.

Résultats de l’étude COLUMBUS
Les résultats de l’étude COLUMBUS, présentés en 2016 au Congrès annuel de la Society for Melanoma Research, montrent que le traitement par COMBO450 augmente significativement la PFS chez les patients atteints de mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF, avec une PFS de 14,9 mois comparé aux 7,3 mois observés avec un traitement par vemurafenib, et qu’il apporte une réduction significative (46 %) du risque de progression de la maladie ou décès [HR 0,54, (IC 95 % 0,41-0,71, P < 0,001)]. Le protocole d’essai prévoyait une analyse principale basée sur une revue centralisée indépendante en aveugle (BICR) des scanners des patients, en parallèle de l’analyse en locale des résultats par les investigateurs.
L’association binimetinib-encorafenib permet également d’obtenir une amélioration du taux de réponse globale (ORR) : (réponse complète + réponse partielle) comparativement au Vemurafenib (63% versus 40%).

Dans cette étude, l’association COMBO450 a été globalement bien tolérée, permettant une dose reçue médiane de 100 % et 99,6 % de la dose recommandée respectivement pour l’encorafenib et le binimetinib, pour une durée médiane de traitement de 51 semaines. Les effets indésirables de grade 3-4 observés chez plus de 5 % des patients traités par COMBO450 ont été une augmentation du taux de gamma-glutamyltransférase (GGT) (9 %), une augmentation du taux de créatine phosphokinase (CPK) dans le sang (7 %), et une hypertension artérielle (6 %). L’incidence d’effets indésirables d’intérêt particulier sélectionnés sur la base des toxicités couramment rapportées avec les traitements inhibiteurs de MEK et BRAF commercialisés, chez les patients ayant reçu l’association COMBO450 a été, tous grades confondus, la suivante : éruption cutanée (23 %), pyrexie (18 %), décollement de l’épithélium pigmentaire rétinien (13 %) et photosensibilité (5 %).

Les résultats complets d’efficacité et de tolérance de la partie 1 de l’étude COLUMBUS ont été présentés pour la première fois en 2016 au Congrès annuel de la Society for Melanoma Research.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents