Edition du 27-01-2022

Accueil » Industrie » Produits

Pierre Fabre : les résultats de l’étude CONTROL démontrent une tolérance accrue de NERLYNX avec toutes les stratégies prophylactiques évaluées contre la diarrhée

Publié le vendredi 10 décembre 2021

Pierre Fabre : les résultats de l'étude CONTROL démontrent une tolérance accrue de NERLYNX avec toutes les stratégies prophylactiques évaluées contre la diarrhéeLes résultats finaux de l’étude CONTROL1 ont été présentés aujourd’hui lors du congrès SABCS 2021 (San Antonio Breast Cancer Symposium). Ces résultats indiquent que l’administration d’un traitement médical prophylactique anti-diarrhéique ou la mise en place d’une stratégie d’augmentation de la dose de nératinib, associé à du lopéramide (si nécessaire), pendant deux semaines dès le début du traitement réduit la fréquence, la gravité et la durée de la diarrhée de grade 3 associée au nératinib.

Cette meilleure tolérance permet aux patientes souffrant d’un cancer du sein au stade précoce de type HER2+ ayant déjà reçu un traitement à base de trastuzumab au cours de l’année qui précède, de rester plus longtemps sous nératinib.

L’étude CONTROL a été lancée suite aux résultats de l’étude pivot ExteNET2, au cours de laquelle aucun traitement anti-diarrhéique obligatoire n’a été administré et où une diarrhée de grade ≥ 3 a été observée chez environ 40 % des patientes ; 17 % des patientes ayant interrompu l’étude pour cette raison spécifique.

L’étude CONTROL (n = 563) visait à évaluer six méthodes prophylactiques en vue de prévenir la diarrhée associée au nératinib. Les résultats finaux présentés lors du SABCS ont établi que l’adoption d’une stratégie d’augmentation de la dose de nératinib, associé à du lopéramide (si nécessaire), lors des deux premières semaines de traitement (cohorte DE1) était liée au plus faible taux de diarrhée de grade 3 par rapport à toutes les autres stratégies anti-diarrhéiques évaluées lors de l’essai. Dans la cohorte DE1, au moins 75 % des patientes ont reçu du nératinib pendant plus de 11,06 mois, contre 7,46 mois pour la cohorte DE2, composée de patientes sous nératinib, avec augmentation progressive de la dose pendant 4 semaines, et sous lopéramide (si nécessaire). La cohorte DE1 a également mis en évidence le plus faible taux d’interruptions liées à la diarrhée (3,3 %) et de suspensions de doses (11,7 %).

Deborah Szafir, Directeur Médical & Relation Patient/consommateur du Groupe Pierre Fabre, a déclaré : « L’étude CONTROL a montré que la diarrhée associée au nératinib pouvait être réduite grâce à des méthodes prophylactiques proactives et à des stratégies d’augmentation progressive de la dose. Ces résultats fournissent des informations utiles à la communauté médicale concernant le profil de sécurité et l’utilisation du neratinib. Cette information est cruciale sachant que, malgré les avancées offertes par les nombreux agents anti-HER2 disponibles pour le traitement du cancer du sein précoce, jusqu’à 25 % des patientes souffrant d’un cancer du sein au stade précoce de type HER2+ connaitront une récidive de la maladie à 10 ans. »

Les résultats finaux de l’étude CONTROL ont été soumis à l’Agence européenne des médicaments afin de faire correspondre les caractéristiques du produit aux connaissances scientifiques actuelles.

RÉFÉRENCES

1 Abstract P5-18-02 – Chan A. Final findings from the CONTROL trial of diarrheal prophylaxis or neratinib dose escalation on neratinib-associated diarrhea and tolerability in patients with HER2+ early-stage breast cancer – 2021 SABCS, Poster Session 5, Friday, Dec. 10, 7:00-8:30 a.m. CT

2 Chan A, Delaloge S, Holmes FA, et al. Neratinib after trastuzumab-based adjuvant therapy in patients with HER2-positive breast cancer (ExteNET): a multicentre, randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 trial. Lancet Oncol. 2016;17:367e377.

Source et visuel : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Publié le 27 janvier 2022
Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Nanobiotix, société française de biotechnologie en phase de développement clinique avancé, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé la publication, dans l’International Journal of Nanobiotechnology, de nouvelles données précliniques du radioenhancer NBTXR3 en immunothérapie. NBTXR3 est un traitement potentiel de toutes les tumeurs solides, seul ou en combinaison avec différents agents anti-cancéreux.

Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Publié le 26 janvier 2022
Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle famille de thérapies ciblées en oncologie, a annoncé avoir reçu un avis favorable de la part de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et du CPP (Comité de Protection des Personnes) pour le démarrage de sa première phase d’essai clinique pour son candidat médicament ABD-3001 (formulation clinique du DIMATE), dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM) et chez les patients atteints du syndrome myélodysplasique (SMD).

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administration

Publié le 26 janvier 2022
Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d'administration

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administrationLe Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 18 janvier 2022, deux nouvelles administratrices : Emmanuelle Valentin, Directrice Générale de Sanofi Genzyme France, dans la famille des Grands Laboratoires Français, en remplacement de Nathalie Le Meur et Marina Vasiliou, Présidente Directrice Générale de Biogen France, dans la famille des Laboratoires Américains, en remplacement de Martin Dubuc.

COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Publié le 26 janvier 2022
COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début des vaccinations de rappel chez les participants adultes de son essai pivot de Phase 3, Cov-Compare. Cette phase de rappel a pour but de fournir des données supplémentaires sur les rappels homologues ainsi que des premières données sur les rappels hétérologues, afin de compléter les précédentes données positives sur les rappels générées lors de la Phase 1/2.

Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Publié le 26 janvier 2022
Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Néovacs a annoncé la signature de deux contrats de licence exclusive mondiale négociés avec la filiale privée de l’Inserm (Inserm Transfert), au nom de ses partenaires académiques historiques, l’Inserm et l’Institut Pasteur, sur des familles de brevets stratégiques.

OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

Publié le 26 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets a émis un accord de délivrance d’un nouveau brevet protégeant l’utilisation de Tedopi®, une combinaison de néo-épitopes, après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer. Ce brevet renforcera la propriété intellectuelle internationale de Tedopi® et assurera une nouvelle protection du produit jusqu’en 2037.

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents