Edition du 20-04-2018

PLFSS 2010 : l’Assemblée nationale adopte le budget de la Sécurité sociale

Publié le mercredi 4 novembre 2009

Les députés adoptent le PLFSS 2010Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2010 a été adopté mardi en première lecture par les députés. Le déficit prévisionnel du régime général de la Sécurité sociale devrait atteindre l’an prochain 30,6 milliards d’euros. L’objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) a été fixé à 3% pour 2010. Le Sénat examinera à son tour le texte à partir du 9 novembre prochain.

Le PFLSS été adopté par l’Assemblée Nationale par 316 voix contre 218.  Au menu, notamment un plan d’économies de 2,2 milliards d’euros qui prévoit de nouveaux instruments de maîtrise médicalisée (595 millions d’euros), la hausse du forfait hospitalier de 16 à 18 euros, la baisse des tarifs des biologistes et des radiologues (240 millions d’euros), des diminutions de prix des produits de santé (460 millions d’euros), mais aussi à la baisse du taux de remboursement de 35% à 15% d’une centaine de médicaments (145 millions d’euros). D’autres médicaments verront leur prix baisser ou seront remplacés par des génériques.

Autres mesures concernant le médicament, les médecins pourraient être obligés dès 2010 de prescrire systématiquement des médicaments génériques sauf  en cas « de raisons particulières tenant au patient». Les médecins récalcitrants  seraient placés “sous entente préalable” par la Sécurité sociale, qui examinerait alors l’intégralité leurs prescriptions.

Le second amendement voté par les députés autorise les laboratoires à produire des copies, conformes dans la forme (couleur, taille) ou encore dans le goût,  aux médicaments de marque. Objectif de la mesure : estomper des différences galéniques qui pouvaient inquiéter certains patients comme les personnes âgées. Chose jusqu’à présent impossible du fait d’un verrou juridique protégeant les médicaments princeps.

Concernant l’industrie pharmaceutique, les députés de l’Assemblée nationale ont finalement décidé jeudi soir, à la demande du gouvernement,  de baisser de 1,4% à 1% le taux K, le seuil de déclenchement de la clause de sauvegarde à la charge des laboratoires commercialisant des médicaments remboursables.

Autre mesure adoptée par les députés, la suppression d’un avantage fiscal dont bénéficient les sportifs professionnels –principalement aux footballeurs- au titre du droit à l’image collectif (DIC). La mesure le fait disparaître à la date du 31 décembre 2009, alors qu’il était initialement valable jusqu’au 30 juin 2012.

Par ailleurs, le gouvernement a inscrit dans le PLFSS une série de mesures visant à élargir le financement de la protection sociale. Les députés ont ainsi adopté le doublement des cotisations sociales sur les retraites-chapeaux versées aux dirigeants et aux cadres des grandes entreprises. Les taux de contribution, à la charge de l’employeur, passeront de 8 à 16%.

Le PLFSS prévoit également le doublement du « forfait social » sur les revenus de participation, d’intéressement et d’épargne salariale, qui passera de 2 à 4%. Les plus-values réalisées lors de cessions mobilières et les contrats d’assurance-vie en cas de décès vont être également être soumis aux prélèvements sociaux au premier euro.

Enfin, les députés ont adopté la hausse du prix du tabac de 6%, annoncée par le gouvernement. Néanmoins les députés ont renoncé à surtaxer davantage les cigarettiers comme le prévoyait initialement l’amendement déposé par le député et rapporteur de la loi Yves Bur








MyPharma Editions

P&G acquiert l’activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d’euros

Publié le 19 avril 2018
P&G acquiert l'activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d'euros

Le géant américain Procter & Gamble a annoncé jeudi la signature d’un accord d’acquisition de l’activité Consumer Health du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA pour un montant d’environ 3,4 milliards d’euros.

Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Publié le 19 avril 2018
Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le 5 avril dernier, le Leem a signé avec la CFDT, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail, dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Publié le 19 avril 2018
Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Le G5 Santé a annoncé la désignation d’Yves L’Epine, Directeur Général du groupe Guerbet, à la présidence de l’association. Comme annoncé par le think tank le 29 mars dernier, Marc de Garidel, Président du G5 Santé depuis 2011, a souhaité cesser toute responsabilité au sein de l’association.

Hémophilie : Bayer propose trois nouvelles applications pour faciliter la prise en charge

Publié le 19 avril 2018
Hémophilie : Bayer propose trois nouvelles applications pour faciliter la prise en charge

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Hémophilie 2018, Bayer rappelle son engagement aux côtés des hémophiles dans le monde en mettant l’accent sur l’innovation digitale en proposant trois nouvelles applications : Hemofit, Hemofile et Hemophilia Joint Visualizer qui facilitent la prise en charge de l’hémophilie.

Oncologie : 14 jeunes start-ups défendront leur candidature pour le programme d’accompagnement d’AstraZeneca France

Publié le 19 avril 2018
Oncologie : 14 jeunes start-ups défendront leur candidature pour le programme d’accompagnement d'AstraZeneca France

AstraZeneca France a lancé le 25 novembre 2017 un programme d’accompagnement personnalisé pour les start-ups françaises dans le domaine de l’oncologie. L’objectif de ce programme, sur appel à candidatures, est à terme d’accompagner durant 3 ans 9 start-ups dans trois thématiques : le data management, l’innovation thérapeutique, et le parcours patients. 23 start-ups ont répondu à l’appel à candidatures, qui a clôturé le 15 février.

Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantes

Publié le 18 avril 2018
Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantes

Lancé fin 2017 par Bpifrance pour investir en phase d’amorçage dans des start-ups de la Santé connectée, le fonds Patient Autonome, est doté de 50 millions d’euros. Bpifrance noue aujourd’hui un partenariat structurant avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam) afin d’identifier les start-ups françaises développant des solutions et produits innovants répondant aux enjeux de santé de la population française.

GamaMabs Pharma présente deux posters portant sur son programme AMHR2 à l’AACR 2018

Publié le 18 avril 2018
GamaMabs Pharma présente deux posters portant sur son programme AMHR2 à l'AACR 2018

GamaMabs Pharma, une société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant AMHR2 pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de deux posters portant sur son programme AMHR2 lors du congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR) qui se tiendra du 14 au 18 avril à Chicago (Etats-Unis).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions