Edition du 27-01-2021

PME innovantes: France Biotech alerte le gouvernement sur le rôle clé des incitations fiscales de la loi TEPA

Publié le lundi 21 mai 2012

Dans un communiqué, France Biotech, l’association française des entreprises des Sciences de la Vie, rappelle l’engagement pris par François Hollande lors de la campagne présidentielle, selon lequel « il faut mieux orienter l’épargne des français vers le financement des PME ». Pour France Biotech, « les modifications probables de l’ISF ne doivent surtout pas affecter les incitations fiscales de la loi Tepa, mesure fiscale qui permet aujourd’hui au contribuable d’investir directement dans une PME en échange d’une réduction du montant de leur ISF ».

« Dans un contexte économique difficile, nos entreprises innovantes doivent disposer plus que jamais des moyens suffisants pour structurer et de croître de manière pérenne. La France a besoin d’un tissu d’entreprises innovantes ayant la capacité de devenir nos grands groupes de demain », indique l’association.

 Loi Tepa: « environ un milliard d’euros par an vers les PME innovantes »

Actuellement, le particulier est incité à investir dans une PME : à condition de s’engager à rester au moins 5 ans au capital de la PME, il peut déduire de son ISF 50% du montant investi (jusqu’à un maximum de 45,000 euros de réduction pour 90,000 euros investis). « Toute diminution de ce taux de 50% ou tout plafonnement du montant d’investissement réduirait drastiquement le financement des PME. Nous assisterions donc à un effondrement de l’investissement Tepa qui alimente aujourd’hui la plupart des FCPI ainsi qu’une grande partie des investissements des particuliers lors des introductions en bourse », souligne France Biotech.

« Depuis 2008, la loi Tepa a permis de diriger environ un milliard d’euros par an vers nos PME innovantes ! Des milliers de particuliers ont pu participer au développement de nos entreprises», souligne André Choulika, président de France Biotech. « La future « banque des PME » ne pourrait éviter l’effondrement de l’investissement, la pluralité et la mutualisation des risques imposant une multitude d’investisseurs potentiels pour chaque entreprise. L’efficacité des aides publiques (Oseo, CIR, JEI…) passées et futures risquent d’être totalement remise en cause si les sociétés ne peuvent plus accéder à l’investissement en capital et au marché boursier. Le contexte boursier international et la frilosité des investisseurs institutionnels rendent plus que jamais indispensables le maintien, et même l’expansion, de l’investissement des particuliers dans le capital risque et les entrées en bourse des PME », insiste André Choulika.

France Biotech propose également la réforme de l’Assurance Vie pour ainsi drainer l’épargne vers la création de richesse. France Biotech propose d’orienter 3% des montants investis dans les Assurances Vie vers des fonds d’innovation pour les entreprises bénéficiant du label PME innovante attribué par OSEO et JEI. « Avec une collecte de 120 milliards d’euros par an et des ressources de 1 650 milliards d’euros (drainés vers les emprunts d’Etat ou des grandes entreprises), 3% représenteraient quelques 4 à 5 milliards d’euros pour les PME », estime l’association.

Rappel de la Loi TEPA

L’article 16 de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat, dite « Loi TEPA », modifiée par la loi de finances pour 2011 (loi 2010-1657 du 29 décembre 2010, art. 38), permet une réduction d’ISF égale à 50% des sommes investies dans certaines PME éligibles dans la limite de 45 000 euros (soit un versement maximum de 90 000 euros). Afin de pouvoir bénéficier de cette réduction, le souscripteur doit notamment conserver les titres acquis jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de la souscription. De même, le remboursement d’apports aux souscripteurs avant le 31 décembre de la dixième année entraîne la remise en cause de la réduction d’impôt.

Source :  France Biotech








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents