Edition du 27-07-2021

Poxel : résultats positifs de phase 2 pour l’Imeglimine, son antidiabétique oral

Publié le jeudi 4 juin 2015

Poxel, société biopharmaceutique développant des médicaments innovants pour traiter le diabète de type 2, a annoncé jeudi des résultats préliminaires positifs d’un nouvel essai de Phase 2 évaluant l’Imeglimine, son candidat-médicament, premier dans une nouvelle classe d’antidiabétiques oraux.

« Les résultats démontrent que l’Imeglimine a atteint, de manière statistiquement significative, les critères primaires et secondaires de cette étude, en confirmant sa bonne tolérance et sa sécurité d’emploi. Il s’agissait d’une étude de Phase 2, randomisée, en double aveugle, chez 59 sujets traités pendant 18 semaines, soit par 1500mg d’Imeglimine deux fois par jour, soit par un placebo. », indique la société dans un communiqué.

Dans cette étude, l’Imeglimine a amélioré la glycémie à jeun et la glycémie post-prandiale en augmentant la sécrétion d’insuline de manière glucose-dépendante et en améliorant l’action de l’insuline. Ce profil unique se traduit par une réduction significative de l’HbA1c (contrôle de la glycémie) de 0,62 % (p = 0,013) par rapport au placebo, confirmant les résultats de la Phase 2b et ceux des études de l’Imeglimine en association à d’autres antidiabétiques oraux. Un effet significatif sur la glycémie postprandiale (réduction de 804 mmol.h/L, p = 0,001) et sur la glycémie à jeun a été démontré après traitement par Imeglimine (réduction de 1.22 mmol /L, p = 0,022). L’Imeglimine a également augmenté significativement la sécrétion d’insuline et les indices de sensibilité de l’insuline en réponse au glucose, pendant un test de charge en glucose.

« Dans cette étude très élaborée, Poxel a réussi à montrer pour la première fois dans une même étude la capacité de l’Imeglimine à cibler à la fois la sécrétion d’insuline et la sensibilité à l’insuline, avec un effet équilibré entre la glycémie à jeun et la glycémie post-prandiale » a déclaré Harold E. Lebovitz, professeur de médecine à la Division d’Endocrinologie et Métabolisme/Diabète de la State University de New York, Health Sciences Center, Brooklyn et membre du Conseil Scientifique de Poxel. « Ce mode d’action unique distingue clairement l’Imeglimine d’autres agents antidiabétiques car il est capable d’agir favorablement sur les deux principaux défauts du diabète de type 2 ».

De même que lors de la précédente étude de Phase 2b, ainsi qu’à l’occasion des précédents essais en association à la Metformine ou à la Sitagliptine, l’Imeglimine a démontré dans cet essai de Phase 2 un profil de tolérance et de sécurité d’emploi favorable, avec moins de sujets présentant un ou plusieurs effets indésirables dans le groupe Imeglimine en comparaison au placebo (27 % contre 59 %). Seul un effet secondaire relié au traitement (hyperglycémie) a été décrit dans le groupe Imeglimine, contre cinq dans le groupe placebo. Aucun effet secondaire grave en lien avec le traitement, hypoglycémie ou effets gastro-intestinaux ne s’est produit dans le groupe Imeglimine et aucun sujet n’a dû sortir de l’étude pour des raisons de sécurité d’emploi.

« Ces résultats sont très encourageants, car les données de cette étude renforcent davantage le profil unique de l’Imeglimine dans le contrôle du diabète de type 2 » a ajouté Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. « Grâce à ces résultats fructueux qui complètent nos données antérieures, nous avons fait un nouveau pas important vers la réalisation de nos objectifs stratégiques ».

Les résultats complets de l’étude de Phase 2b de l’Imeglimine aux Etats-Unis et en Europe seront présentés à la prochaine édition du congrès de l’American Diabetes Association (ADA) à Boston, les 6 juin et 7 juin 2015.

Source : Poxel








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents