Edition du 27-02-2021

Promethera Biosciences réalise une levée de 25,33 millions d’euros

Publié le mercredi 26 novembre 2014

Promethera Biosciences, la société belge qui développe Promethera® HepaStem, un produit de thérapie cellulaire pour le traitement des maladies métaboliques du foie, a annoncé mardi  la finalisation d’un troisième tour de table de 25,33 millions d’euros (soit 31,4 millions de dollars), dont 20,33 millions en capital. Des fonds qui vont lui permettre de poursuivre le développement clinique du produit HepaStem.

Ce nouveau tour de table est financé par les investisseurs historiques de Promethera Biosciences et par deux nouveaux investisseurs : la SFPI-FPIM (Société Fédérale de Participations et d’Investissement) un holding public belge, et SMS Investments, la filiale luxembourgeoise du groupe allemand SMS.

Cette troisième levée de fonds est effective grâce à la finalisation de l’essai clinique de Phase 1/2 avec le produit Promethera® HepaStem, réalisée sur la base de la précédente levée de fonds qui date de mars 2012 (17 millions d’euros en capital).

Promethera Biosciences a attiré deux nouveaux investisseurs pour ce tour, et lève 20,33 millions d’euros en capital. SFPI-FPIM et SMS Investments ont acquis des parts dans la société. Ils rejoignent les investisseurs historiques : Vesalius Biocapital et Boehringer Ingelheim Venture Fund (le fonds de capital-risque du groupe pharmaceutique allemand), qui sont les leads investisseurs; ainsi que SRIW ; Shire, une grande société biopharmaceutique d’origine britannique ; Mitsui Global Investment, le fonds de capital-risque du conglomérat industriel japonais Mitsui & Co Ltd. ; Pall-ATMI LifeSciences ; le fonds de transfert technologique Vives-Louvain, ainsi que plusieurs business angels.

De plus, la région wallonne, qui soutient Promethera Biosciences depuis sa création, lui a accordé 5 millions d’euros sous forme de subventions et avances récupérables, pour soutenir le développement clinique d’HepaStem et la poursuite du programme collaboratif avec EMD Millipore.

« Nous avons obtenu des résultats importants au cours des trois dernières années, notamment la finalisation réussie de notre essai clinique de Phase 1/2 avec Promethera® HepaStem dans les désordres du cycle de l’urée et le syndrome de Crigler-Najjar. Cette étude a fourni des données positives en termes de tolérance et d’efficacité qui nous ont permis de poursuivre le développement de notre produit dans ces indications. Nous avons également obtenu l’autorisation pour notre essai clinique de phase 2b/3, HEP002, visant à traiter des patients atteints de désordres du cycle de l’urée avec Promethera® HepaStem », déclare Eric Halioua, le PDG de Promethera Biosciences.

« Nous espérons que la technologie de Promethera amènera un changement de paradigme pour le traitement des patients atteints de maladies rares du foie. Les professionnels de santé montrent un intérêt marqué pour notre produit et souhaitent voir cette nouvelle thérapie devenir une réalité pour des patients qui ont actuellement très peu d’options thérapeutiques », ajoute le Pr. Etienne Sokal, Directeur scientifique et fondateur de Promethera Biosciences, hépatologue pédiatrique aux Cliniques Universitaires Saint-Luc (Belgique).

« Nous sommes ravis du soutien continu de la région wallonne, ainsi que des nouveaux fonds apportés par les investisseurs historiques et les deux nouveaux investisseurs SFPI-FPIM et SMS Investments. Nous souhaitons obtenir de nouveaux fonds dans les mois qui viennent afin de maximiser le potentiel du produit et de développer Promethera® HepaStem pour d’autres indications, notamment les pathologies du foie acquises, chez l’adulte », ajoute Alain Parthoens, Partner chez Vesalius Biocapital.

L’innovation principale de Promethera HepaStem, produit basé sur l’utilisation de cellules souches allogéniques isolées du foie humain adulte sain (HHALPC), réside dans son potentiel à traiter différentes maladies du foie congénitales et acquises.

Source : Promethera Biosciences








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents