Edition du 15-08-2022

Accueil » Industrie

Recherche clinique : Quintiles conclut un partenariat avec le Centre Médical Universitaire Malaya

Publié le mardi 6 juillet 2010

Quintiles, le fournisseur de services biopharmaceutiques et de des solutions cliniques, a annoncé lundi la conclusion d’un accord d’alliance stratégique avec le Centre Médical Universitaire Malaya (UMMC) dans le cadre de son remarquable programme Prime Site – une initiative dédiée à l’accélération du développement de médicaments nouveaux et plus efficaces. L’UMMC est le premier Prime Site en Asie pour Quintiles, venant s’ajouter à ses quatre autres sites existant aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique.

« Les Prime Sites sont de grands établissements cliniques qui collaborent avec Quintiles afin d’améliorer leur infrastructure pour réaliser des essais cliniques », a expliqué le Dr Christopher Cabell . « Le Centre Médical Universitaire Malaya est un partenaire idéal pour nous en raison de son expérience dans la réalisation d’essais cliniques, de son accès à d’importantes populations de patients et de son expertise clinique dans de nombreux domaines thérapeutiques. Grâce à cette nouvelle alliance, Quintiles sera en mesure d’améliorer de manière significative son accès aux patients et aux expérimentateurs, qui sont essentiels pour permettre les thérapies de plus en plus complexes en cours de développement ».

Du point de vue de la recherche clinique, l’Asie tient depuis longtemps sa promesse pour l’avenir du secteur biopharmaceutique mondial, les sociétés travaillant à réduire les délais et les coûts de mise sur le marché, ainsi qu’à tirer profit de l’innovation que connaît la région asiatique. En tant que pionnier du secteur et dans la région, Quintiles se consacre à aider ses clients à mieux gérer les risques et à exploiter les opportunités qui se présentent dans le nouvel environnement de la santé. Cette nouvelle alliance avec l’UMMC constitue un autre exemple de ce dévouement, ainsi qu’une étape-clé qui permettra à la région Asie-Pacifique d’exploiter son potentiel dans le secteur du développement de médicaments.

Le Dr Anand Tharmaratnam, Premier Vice-président et responsable du développement clinique chez Quintiles Asie-Pacifique, a déclaré : « La Malaisie est un acteur de plus en plus important dans le domaine du développement de médicaments dans la région Asie-Pacifique, et l’engagement de son gouvernement, de grands universitaires et de dirigeants du secteur privé en faveur de la recherche clinique de pointe dans ce pays ests indéniable. Ce facteur combiné avec la grande qualification du personnel clinique, une infrastructure de recherche solide et d’importantes populations de patients potentiels font de la Malaisie et de l’UMMC des candidats idéaux pour notre premier Prime Site en Asie. Avec l’enthousiasme et l’ambition démontrés par notre partenaire, l’UMMC, nous sommes persuadés que cela servira de fondement solide pour notre programme Prime Site en Asie ».

Le programme Prime Site récolte déjà des résultats impressionnants sur ses sites établis : le Queen Mary’s College de Londres, Royaume-Uni, le Washington Hospital Center de Washington, D.C., USA, L’Université de Pretoria, Afrique du Sud, et le Southern California Permanente Medical Group, USA. À ce jour, la clé de la réussite du programme réside dans les efforts déployés par Quintiles pour harmoniser les processus opérationnels, booster l’efficacité au démarrage et établir de meilleures relations avec le personnel des sites qui, à leur tour, gèrent le recrutement des patients.

Véritable pionnier dans le secteur de la recherche clinique en Asie-Pacifique, Quintiles a ouvert son premier bureau dans la région en 1993. Depuis, elle s’est développée et possède aujourd’hui plus de 20 bureaux dans 14 pays de la région, où son siège social se trouve à Singapour. Sur la même période, Quintiles a réalisé plus de 1300 études impliquant plus de 9000 sites et plus de 185.000 patients dans la région. Grâce à ces efforts et à son expérience, Quintiles est en mesure de fournir à ses clients une expertise et une expérience sans égales dans un large éventail de domaines thérapeutiques, notamment les maladies cardiovasculaires, l’oncologie, la neurologie, les maladies infectieuses, parmi beaucoup d’autres domaines.

Source :  Quintiles








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents