Edition du 19-06-2019

Recherche de nouveaux antibiotiques : Deinove signe un accord avec l’Institut Pasteur

Publié le mercredi 10 avril 2019

Recherche de nouveaux antibiotiques : Deinove signe un accord avec l’Institut PasteurDeinove a annoncé bénéficier de la mise à disposition, par l’Institut Pasteur, de collections biologiques pour la recherche de nouveaux agents antimicrobiens à partir de souches originales. Cet accord s’intègre dans le programme AGIR (Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants) qui étudie une large biodiversité de souches bactériennes en vue d’optimiser les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques.

Muriel Gugger, responsable de la Collection des Cyanobactéries de l’Institut Pasteur dont les travaux sont soutenus par l’Institut Carnot Pasteur Microbes & Santé, explique : « Les bactéries sélectionnées produisent un large éventail de produits naturels et à ce titre représentent une mine d’or pour la recherche. » Comme le précise Isabelle Buckle, directrice des Applications de la recherche et des relations industrielles, « la résistance aux agents antimicrobiens est l’un des trois axes scientifiques prioritaires de l’Institut Pasteur, et le développement de partenariats industriels avec des PME françaises est au cœur de notre stratégie de valorisation économique dans les années à venir. Dans ce cadre, la plateforme de Deinove va nous permettre d’évaluer rapidement le potentiel de nos souches. »

Georges Gaudriault, Directeur Scientifique de Deinove, indique « L’Institut Pasteur est un des acteurs majeurs dans la recherche sur les maladies infectieuses. Nous sommes ravis de bénéficier de leur expertise et fiers que la qualité de notre approche scientifique les ait convaincus de travailler avec nous. Nous sommes persuadés que cet accord constituera un véritable accélérateur pour le projet AGIR. »

Le programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – a été retenu en 2017 par le Programme d’Investissements d’Avenir et bénéficie d’un soutien financier de Bpifrance de 14,6 m€ sur 5 ans. Le PSPC (Projets de recherche et développement Structurants Pour la Compétitivité) AGIR vise l’exploration systématique de la biodiversité, principalement des micro-organismes rares, afin d’identifier et de développer un portefeuille de candidats-médicaments. Le programme AGIR est conduit avec l’Institut Charles Viollette (Université de Lille) qui apporte ses compétences en matière de génie microbien et enzymatique et de caractérisation des molécules produites.

Capitalisant sur sa technologie qui lui permet d’automatiser et d’accélérer l’analyse fine de grandes quantités de souches, Deinove vise à maximiser les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques en élargissant son champ de recherche au-delà de sa propre bibliothèque bactérienne. La société a noué ainsi des partenariats avec plusieurs sociétés détenant des souches diverses collectées dans le cadre de leurs activités pharmaceutiques, notamment bioMérieux, Naicons, et désormais l’Institut Pasteur.

Source : Deinove








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents