Edition du 21-02-2018

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

Recherche : des nouvelles molécules anti-inflammatoires d’origine microbienne

Publié le lundi 31 août 2009

Nouvelles molécules anti-inflammatoires d'origine microbienne A partir des mycobactéries(1) responsables de la tuberculose, des molécules aux propriétés anti-inflammatoires ont été identifiées par l’équipe de Valérie Quesniaux du laboratoire Immunologie et embryologie moléculaires, en collaboration avec l’Institut de chimie organique et analytique (tous deux Université d’Orléans / CNRS).

 Ces molécules ainsi que plusieurs nouveaux analogues ont été synthétisés. Leur activité anti-inflammatoire a été confirmée, améliorée et démontrée chez la souris dans des travaux publiés dans The Journal of Biological Chemistry du 28 août 2009.

Les mycobactéries responsables de la tuberculose (Mycobacterium tuberculosis) ont la propriété de rester silencieuses pendant des années chez l’homme, déjouant ainsi la surveillance du système immunitaire. Chez 90% des individus, l’infection est contrôlée mais pas éradiquée et la mycobactérie peut survivre parfois pendant des dizaines d’années. Mycobacterium tuberculosis produit plusieurs protéines et glycolipides (association de sucres et de lipides) complexes capables de moduler les réponses immunitaires.

L’équipe de Valérie Quesniaux s’intéresse aux interactions entre la mycobactérie et son hôte à l’échelle moléculaire ainsi qu’aux mécanismes immunitaires qui en résultent. Sur la paroi des mycobactéries, les chercheurs ont identifié des glycolipides de faible masse moléculaire aux propriétés anti-inflammatoires très intéressantes : les « PIM » (Phosphatidyl Inositol Mannosides). Ils ont synthétisé ces « PIM » et reproduit leurs propriétés anti-inflammatoires.

Les scientifiques se sont ensuite engagés dans la synthèse de nouvelles molécules analogues simplifiant considérablement la synthèse de ces molécules. Or, le premier exemple de cette nouvelle famille s’est avéré encore plus actif que les molécules naturelles ou synthétiques testées jusqu’alors. Dans leur étude, les chercheurs ont démontré in vitro et dans un modèle d’inflammation pulmonaire in vivo l’activité anti-inflammatoire améliorée de ces nouvelles molécules « PIM ».

Deux brevets ont été déposés dans le cadre de ces recherches(2). L’utilisation de telles molécules immunomodulatrices d’origine microbienne à des fins thérapeutiques est en plein essor. Ces nouvelles molécules pourraient être utilisées dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques sévères telles que la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn ou le psoriasis.

Notes :
(1) Les mycobactéries sont des bacilles ou bactéries en forme de bâtonnet.
(2) Ce programme de recherche a bénéficié du soutien du Fond Européen de Développement Régional (FEDER).

Source : CNRS








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions