Edition du 25-09-2020

Résistance aux antibiotiques : Nosopharm reçoit 870 000 euros pour le projet OOPERA

Publié le mardi 15 octobre 2013

Nosopharm, Jeune Entreprise Innovante de biotechnologie basée à Nîmes et  dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé mardi l’obtention d’un financement de 870 000 euros dans le cadre du projet « Odilorhabdine: Optimisation Préclinique et Etude contre la Résistance aux Antibiotiques » (OOPERA), démarré au premier trimestre 2013 pour une durée de trois ans. Le projet bénéficie d’une enveloppe totale de 1,6 million d’euros.

Ce financement s’inscrit dans la cadre du régime d’aide à l’innovation duale (RAPID), mis en œuvre par la Direction Générale de l’Armement (DGA), rattachée au Ministère de la Défense et la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), rattachée au Ministère du Redressement Productif. Au titre de ce dispositif RAPID la DGA apporte 80% du financement des dépenses soit 870 000 euros à Nosopharm et 500 000 euros à ses partenaires académiques. Nosopharm contribue à hauteur de 230 000 euros. « Ce soutien souligne à la fois l’intérêt pour la santé du militaire et pour la santé publique, dans un contexte d’émergence des infections bactériennes résistantes aux antibiotiques classiques et l’intérêt d’un renforcement de la filière PME française en pharmacologie antibactérienne », souligne la société dans un communiqué.

NOSO-95 est la première représentante de la nouvelle classe antibiotique des Odilorhabdines. La molécule a été découverte par Nosopharm à partir d’une bactérie du genre Xenorhabdus, une bactérie entomopathogène. Elle possède un fort potentiel dans le traitement des infections nosocomiales multirésistantes aux antibiotiques, en particulier dans le cas d’infections provoquées par les pathogènes Gram-négatifs (entérobactéries NDM-1, KPC et BLSE, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii). Le financement obtenu va permettre à Nosopharm de poursuivre le développement de NOSO-95 et de la faire progresser vers le préclinique réglementaire, juste avant les essais sur l’homme.

« Ce financement confirme que nous travaillons dans la bonne direction. Il va nous permettre de gagner du temps et d’obtenir rapidement un candidat antibiotique apte à entrer en préclinique réglementaire », indique Philippe Villain-Guillot, le PDG de Nosopharm.

Le financement obtenu par Nosopharm a également permis à la société de recruter trois nouveaux collaborateurs en R&D, portant à sept l’effectif total de l’entreprise. Nosopharm intègre ainsi une nouvelle compétence en chimie médicinale, complète ses compétences en drug discovery et microbiologie et renforce sa plateforme technologique.

Pour mener à bien ce projet, Nosopharm bénéficie de l’appui de ses partenaires, l’Unité de recherche « Transporteurs Membranaires, Chimiorésistance et Drug-Design » (UMR-MD1 Aix-Marseille Université/Institut de Recherche Biomédicale des Armées) et l’équipe Architectures Moléculaires et Matériaux Nanostructurés (AM2N) de l’Institut Charles Gerhardt Montpellier (UMR 5253 CNRS/ENSCM/Université Montpellier 1/Montpellier 2).

Source : Nosopharm








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents