Edition du 08-05-2021

Résistance aux antibiotiques : Nosopharm reçoit 870 000 euros pour le projet OOPERA

Publié le mardi 15 octobre 2013

Nosopharm, Jeune Entreprise Innovante de biotechnologie basée à Nîmes et  dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé mardi l’obtention d’un financement de 870 000 euros dans le cadre du projet « Odilorhabdine: Optimisation Préclinique et Etude contre la Résistance aux Antibiotiques » (OOPERA), démarré au premier trimestre 2013 pour une durée de trois ans. Le projet bénéficie d’une enveloppe totale de 1,6 million d’euros.

Ce financement s’inscrit dans la cadre du régime d’aide à l’innovation duale (RAPID), mis en œuvre par la Direction Générale de l’Armement (DGA), rattachée au Ministère de la Défense et la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), rattachée au Ministère du Redressement Productif. Au titre de ce dispositif RAPID la DGA apporte 80% du financement des dépenses soit 870 000 euros à Nosopharm et 500 000 euros à ses partenaires académiques. Nosopharm contribue à hauteur de 230 000 euros. « Ce soutien souligne à la fois l’intérêt pour la santé du militaire et pour la santé publique, dans un contexte d’émergence des infections bactériennes résistantes aux antibiotiques classiques et l’intérêt d’un renforcement de la filière PME française en pharmacologie antibactérienne », souligne la société dans un communiqué.

NOSO-95 est la première représentante de la nouvelle classe antibiotique des Odilorhabdines. La molécule a été découverte par Nosopharm à partir d’une bactérie du genre Xenorhabdus, une bactérie entomopathogène. Elle possède un fort potentiel dans le traitement des infections nosocomiales multirésistantes aux antibiotiques, en particulier dans le cas d’infections provoquées par les pathogènes Gram-négatifs (entérobactéries NDM-1, KPC et BLSE, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii). Le financement obtenu va permettre à Nosopharm de poursuivre le développement de NOSO-95 et de la faire progresser vers le préclinique réglementaire, juste avant les essais sur l’homme.

« Ce financement confirme que nous travaillons dans la bonne direction. Il va nous permettre de gagner du temps et d’obtenir rapidement un candidat antibiotique apte à entrer en préclinique réglementaire », indique Philippe Villain-Guillot, le PDG de Nosopharm.

Le financement obtenu par Nosopharm a également permis à la société de recruter trois nouveaux collaborateurs en R&D, portant à sept l’effectif total de l’entreprise. Nosopharm intègre ainsi une nouvelle compétence en chimie médicinale, complète ses compétences en drug discovery et microbiologie et renforce sa plateforme technologique.

Pour mener à bien ce projet, Nosopharm bénéficie de l’appui de ses partenaires, l’Unité de recherche « Transporteurs Membranaires, Chimiorésistance et Drug-Design » (UMR-MD1 Aix-Marseille Université/Institut de Recherche Biomédicale des Armées) et l’équipe Architectures Moléculaires et Matériaux Nanostructurés (AM2N) de l’Institut Charles Gerhardt Montpellier (UMR 5253 CNRS/ENSCM/Université Montpellier 1/Montpellier 2).

Source : Nosopharm








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents