Edition du 01-03-2021

Résultats du Baromètre santé médecins généralistes 2009

Publié le mercredi 29 juin 2011

A l’occasion du congrès de médecine générale à Nice, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) publie les résultats de son Baromètre santé médecins généralistes 2009 (1) sur trois thématiques : la prévention, l’éducation pour la santé et l’éducation thérapeutique en médecine générale ; la formation continue des médecins sur ces mêmes thèmes ; l’exercice de groupe et les pratiques de prévention en médecine générale.

Les Baromètres santé médecins généralistes sont des enquêtes périodiques qui mesurent l’état de l’opinion, des attitudes et des pratiques déclarées des omnipraticiens exerçant une activité libérale en France métropolitaine. Cette édition de l’enquête 2009 est la sixième depuis sa création. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 2 083 médecins généralistes exerçant une activité libérale en France.

Prévention, éducation pour la santé et éducation thérapeutique : des sujets plus ou moins faciles à aborder
Les médecins généralistes estiment très majoritairement que la prévention relève de leur rôle et de leurs compétences. C’est le cas notamment pour les thèmes les plus médicalisés, comme le risque cardio-vasculaire. Les thèmes pour lesquels les médecins déclarent un rôle important en prévention sont aussi ceux qu’ils ont le plus de facilité à aborder. Ainsi, 96,1 % des médecins disent qu’il est facile d’aborder le risque cardio-vasculaire avec leurs patients, 95,5 % le dépistage des cancers, 89,2 % le tabagisme. À l’inverse, seuls 58,7 % disent aborder facilement les questions relatives à la vie affective et sexuelle et 57 % à l’usage de drogues illicites. Concernant le thème de l’alcool, 98,4 % des médecins estiment qu’il relève de leur rôle alors qu’il n’est estimé facile à aborder que par 60,4 % d’entre eux.
Par ailleurs, 91,5 % des médecins souhaiteraient disposer de plus de temps pour mieux remplir leurs missions de prévention et d’éducation. Questionnés sur les éléments qui pourraient faciliter ces missions, 85 % évoquent les campagnes grand public, 81,5 % un rôle mieux reconnu en prévention, 78,5 % des supports d’information écrits, 78 % une formation et 73,5 % la possibilité de déléguer certaines activités de prévention et d’éducation.

Un médecin sur deux est formé en EPS ou en ETP
51,3 % des médecins généralistes ont bénéficié d’une formation en éducation pour la santé (EPS) ou en éducation thérapeutique du patient (ETP) durant les douze mois ayant précédé l’enquête. Selon eux, ces formations ont un impact positif sur leurs pratiques professionnelles. 60,6 % des médecins formés déclarent informer et conseiller leur patient contre 54 % des médecins « non formés ». Les premiers sont aussi plus nombreux à mettre en œuvre régulièrement ou systématiquement des activités d’éducation pour la santé.
Parmi les 48,7 % de médecins n’ayant pas bénéficié d’une formation au cours des 12 derniers mois, 31,5 % n’en envisagent pas, soit 15,4 % de l’échantillon initial. Parmi ces derniers, 57,8 % évoquent le manque de temps et 45,6 % le fait que des compétences auraient déjà été acquises par la pratique clinique.

L’exercice en cabinet de groupe modifie peu les pratiques de prévention2
L’exercice en cabinet de groupe est passé de 43 % à 54 % en dix ans3 chez les médecins de généralistes libéraux de secteur 1. Ce mode d’exercice a un effet sur le rythme de travail quotidien des médecins généralistes, sans pour autant modifier le niveau de leur activité sur la semaine.
Les modalités d’installation n’influent pas sur la facilité qu’ont les médecins à aborder la majorité des domaines (tabac, alcool, alimentation, surpoids, vie affective et sexuelle, dépistage des cancers et risque cardio-vasculaire), sauf pour le domaine de la drogue que les médecins généralistes exerçants seuls, déclarent plus souvent aborder très facilement. Les médecins travaillant en groupe sont par ailleurs plus souvent favorables à la vaccination des patients et sont eux-mêmes plus souvent vaccinés contre la grippe et l’hépatite B que les médecins exerçant isolément.

1 Gautier A., dir. Baromètre santé médecins généralistes 2009. Saint-Denis : Inpes, coll. Baromètres santé, 2011 : 266 p.
2 Les analyses et la rédaction du chapitre « Exercice de groupe et pratiques de prévention en médecine générale » ont été réalisées par l’IRDES.
3 Si l’on se réfère aux résultats du Baromètre santé médecins généralistes 1998

Source : Inpes








MyPharma Editions

Bayer France : Anna Braeken nommée Directrice Générale de la Division Pharmaceuticals

Publié le 1 mars 2021
Bayer France : Anna Braeken nommée Directrice Générale de la Division Pharmaceuticals

Le laboratoire Bayer a annoncé la nomination d’Anna Braeken à la tête de la Division Pharmaceuticals de Bayer en France, à compter du 1er mars 2021. Elle est nommée à ce titre en qualité de membre du directoire et Directrice Générale de Bayer HealthCare SAS.

Biogen France : Béatrice Baciotti nommée Directrice médicale

Publié le 1 mars 2021
Biogen France : Béatrice Baciotti nommée Directrice médicale

Biogen France, entreprise de biotechnologies pionnière et leader en neurosciences, a annoncé la nomination de Béatrice Baciotti en tant que Directrice médicale. À ce titre, Béatrice Baciotti intègre le comité de direction de Biogen France. Scientifique de formation, Béatrice Baciotti a rejoint Biogen en tant que responsable de l’excellence médicale en novembre 2018, avant de prendre la tête des équipes médicales sclérose en plaques (SEP) en juillet 2019.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents