Edition du 15-12-2018

Résultats du Baromètre santé médecins généralistes 2009

Publié le mercredi 29 juin 2011

A l’occasion du congrès de médecine générale à Nice, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) publie les résultats de son Baromètre santé médecins généralistes 2009 (1) sur trois thématiques : la prévention, l’éducation pour la santé et l’éducation thérapeutique en médecine générale ; la formation continue des médecins sur ces mêmes thèmes ; l’exercice de groupe et les pratiques de prévention en médecine générale.

Les Baromètres santé médecins généralistes sont des enquêtes périodiques qui mesurent l’état de l’opinion, des attitudes et des pratiques déclarées des omnipraticiens exerçant une activité libérale en France métropolitaine. Cette édition de l’enquête 2009 est la sixième depuis sa création. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 2 083 médecins généralistes exerçant une activité libérale en France.

Prévention, éducation pour la santé et éducation thérapeutique : des sujets plus ou moins faciles à aborder
Les médecins généralistes estiment très majoritairement que la prévention relève de leur rôle et de leurs compétences. C’est le cas notamment pour les thèmes les plus médicalisés, comme le risque cardio-vasculaire. Les thèmes pour lesquels les médecins déclarent un rôle important en prévention sont aussi ceux qu’ils ont le plus de facilité à aborder. Ainsi, 96,1 % des médecins disent qu’il est facile d’aborder le risque cardio-vasculaire avec leurs patients, 95,5 % le dépistage des cancers, 89,2 % le tabagisme. À l’inverse, seuls 58,7 % disent aborder facilement les questions relatives à la vie affective et sexuelle et 57 % à l’usage de drogues illicites. Concernant le thème de l’alcool, 98,4 % des médecins estiment qu’il relève de leur rôle alors qu’il n’est estimé facile à aborder que par 60,4 % d’entre eux.
Par ailleurs, 91,5 % des médecins souhaiteraient disposer de plus de temps pour mieux remplir leurs missions de prévention et d’éducation. Questionnés sur les éléments qui pourraient faciliter ces missions, 85 % évoquent les campagnes grand public, 81,5 % un rôle mieux reconnu en prévention, 78,5 % des supports d’information écrits, 78 % une formation et 73,5 % la possibilité de déléguer certaines activités de prévention et d’éducation.

Un médecin sur deux est formé en EPS ou en ETP
51,3 % des médecins généralistes ont bénéficié d’une formation en éducation pour la santé (EPS) ou en éducation thérapeutique du patient (ETP) durant les douze mois ayant précédé l’enquête. Selon eux, ces formations ont un impact positif sur leurs pratiques professionnelles. 60,6 % des médecins formés déclarent informer et conseiller leur patient contre 54 % des médecins « non formés ». Les premiers sont aussi plus nombreux à mettre en œuvre régulièrement ou systématiquement des activités d’éducation pour la santé.
Parmi les 48,7 % de médecins n’ayant pas bénéficié d’une formation au cours des 12 derniers mois, 31,5 % n’en envisagent pas, soit 15,4 % de l’échantillon initial. Parmi ces derniers, 57,8 % évoquent le manque de temps et 45,6 % le fait que des compétences auraient déjà été acquises par la pratique clinique.

L’exercice en cabinet de groupe modifie peu les pratiques de prévention2
L’exercice en cabinet de groupe est passé de 43 % à 54 % en dix ans3 chez les médecins de généralistes libéraux de secteur 1. Ce mode d’exercice a un effet sur le rythme de travail quotidien des médecins généralistes, sans pour autant modifier le niveau de leur activité sur la semaine.
Les modalités d’installation n’influent pas sur la facilité qu’ont les médecins à aborder la majorité des domaines (tabac, alcool, alimentation, surpoids, vie affective et sexuelle, dépistage des cancers et risque cardio-vasculaire), sauf pour le domaine de la drogue que les médecins généralistes exerçants seuls, déclarent plus souvent aborder très facilement. Les médecins travaillant en groupe sont par ailleurs plus souvent favorables à la vaccination des patients et sont eux-mêmes plus souvent vaccinés contre la grippe et l’hépatite B que les médecins exerçant isolément.

1 Gautier A., dir. Baromètre santé médecins généralistes 2009. Saint-Denis : Inpes, coll. Baromètres santé, 2011 : 266 p.
2 Les analyses et la rédaction du chapitre « Exercice de groupe et pratiques de prévention en médecine générale » ont été réalisées par l’IRDES.
3 Si l’on se réfère aux résultats du Baromètre santé médecins généralistes 1998

Source : Inpes








MyPharma Editions

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions