Edition du 18-07-2019

Accueil » Industrie » Management

RH : pourquoi évaluer les équipes dirigeantes ?

Publié le mercredi 24 octobre 2018

RH : pourquoi évaluer les équipes dirigeantes ?Les dirigeants de jeunes entreprises innovantes de santé évoluent dans un environnement qui à la fois sollicite fortement et encadre étroitement l’innovation thérapeutique ou médicale. Pris dans cette double exigence, il revient à l’équipe dirigeante de donner les bons messages et les bonnes impulsions qui créeront l’engagement, l’agilité, et la cohésion (opératoire et sociale) dont l’entreprise a besoin pour se développer.

Le recrutement d’un collaborateur est un acte stratégique de management.

Tout le monde conviendra que bien s’entourer est un acte fondateur pour un dirigeant. Choisir la bonne personne, pour le bon rôle et au bon moment est une décision qui impacte durablement la performance et le résultat de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de recruter les membres d’une équipe de direction pharmaceutique, ou bien lorsqu’il s’agit de recruter à des fonctions clés, structurantes ou charnières des ingénieurs pour accompagner les étapes du développement d’une biotech. D’eux dépendent les organisations humaines de travail comme des organismes vivants ; une recherche perpétuelle et constante d’ajustement entre équilibre et déséquilibre.

Chaque recrutement doit être anticipé, muri et pensé à 360°. Une nouvelle personne (ou une nouvelle fonction) recompose autour d’elle toute l’organisation. Elle modifie les interfaces, casse des liens pour en tisser d’autres, plus complexes. Cet effet diruptif, pour reprendre un terme à la mode, modifie les relations internes mais aussi les rapports de l’entreprise avec le monde externe (clients, partenaires, actionnaires…). On ne l’entend pas assez :

La réussite d’un recrutement dépend pour beaucoup du niveau de préparation de l’entreprise à accueillir et intégrer.

On parle ici de la solidité du socle managériale, des qualités individuelles des dirigeants, mais aussi de la maturité et de la cohésion du « pack managérial ». Les résultats d’une entreprise sont directement liés aux capacités et aux aptitudes de ses dirigeants et de ses managers à attirer, sélectionner, intégrer et développer leurs collaborateurs.

L’inadéquation entre les hommes et la stratégie est majoritairement citée comme cause des échecs et de la sous-performance. On sous-estime souvent l’impact de mauvaises décisions RH ou managériales et l’on ne détecte pas assez tôt les capacités ou non d’une équipe de direction à créer la valeur.

Estimer les capacités des managers clés de l’organisation est pourtant un enjeu majeur.

Réaliser des évaluations du management permet d’obtenir des données objectives à la fois sur les individus et sur le fonctionnement de l’équipe managériale. Les individus ne sont plus uniquement jugés sur leurs compétences et leur expertise métier mais également sur leur capacité à équiper et préparer l’entreprise à relever ses défis à venir. Ces capacités relèvent souvent de dispositions personnelles au leadership. Vous êtes-vous déjà posé les questions : les bonnes personnes sont-elles aux bonnes places ? Quel collaborateur à quel poste dans ma nouvelle organisation pour des résultats rapides ?

Dans nos entreprises « verticalisées », on assiste depuis quelques années à l’émergence de fonctions, rôles et métiers nouveaux dont les dénominations, les missions et les interfaces sont aussi complexes que stratégiques. Ces nouveaux espaces fonctionnels sont souvent plus difficiles à définir et à situer dans les cases d’un organigramme. Le recrutement à ces fonctions en est, de fait, rendu plus délicat et sensible. Là encore, la personnalité et le potentiel du collaborateur (les soft skills) est le facteur clé de réussite.

Les professionnels du recrutement que nous sommes disposent d’outils, de méthodes et surtout d’expériences pour aider les dirigeants d’entreprises dans l’évaluation de leurs ressources et le recrutement de leurs futurs collaborateurs.

par Stéphane Chekroun – Selescope
https://fr.linkedin.com/in/stephane-chekroun-2b080ab








MyPharma Editions

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le 16 juillet 2019
GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Publié le 16 juillet 2019
Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Servier Australia, filiale du groupe pharmaceutique Servier, et BioCurate, une joint-venture détenue par l’Université de Monash et l’Université de Melbourne avec le soutien du gouvernement de l’État de Victoria, ont conclu un accord afin de partager leurs expertises commerciales et scientifiques dans le but d’accélérer la découverte de nouveaux traitements et médicaments.

Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Publié le 12 juillet 2019
Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) et Lyonbiopôle lancent leur troisième appel à projets à l’occasion de la Journée Innovation Clinique organisée par le pôle de compétitivité santé ce jeudi 27 juin. Ce dernier vise à stimuler l’innovation en santé et à favoriser les rencontres entre deux écosystèmes qui ont beaucoup à gagner en travaillant main dans la main. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 11 octobre 2019.

GenSight Biologics : fin du recrutement de son étude de Phase III avec GS010 dans la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber

Publié le 12 juillet 2019
GenSight Biologics : fin du recrutement de son étude de Phase III avec GS010 dans la Neuropathie Optique Héréditaire de Leber

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la fin du recrutement de REFLECT, une étude clinique de Phase III avec GS010 dans le traitement de la neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL), en avance par rapport aux objectifs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents