Edition du 04-07-2022

Roche : Avastin réduit de moitié le risque de progression du cancer de l’ovaire récurrent

Publié le dimanche 5 juin 2011

Roche a annoncé samedi au congrès de l’ASCO les résultats de l’étude de phase III OCEANS évaluant Avastin (bévacizumab) d’abord associé à une chimiothérapie (gemcitabine et carboplatine), puis administré sans transition en monothérapie à des femmes souffrant de cancer de l’ovaire sensible au platine ayant déjà été traité (récurrent).

Par rapport aux femmes ayant uniquement été traitées par chimiothérapie, celles ayant reçu Avastin ont présenté une réduction de 52 pour cent du risque de progression de la maladie (HR = 0,48; p<0,0001). Les événements indésirables dans l’étude OCEANS ont été similaires à ceux constatés dans de précédentes études pivots sur Avastin utilisé contre différents types de tumeurs.

Ces données ont été communiquées samedi 4 juin lors d’un point de presse organisé dans le cadre du 47e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology. Les résultats complets seront présentés lors de la session du congrès ASCO consacrée aux cancers gynécologiques par le Dr Carol Aghajanian, principal investigateur de l’étude OCEANS, M.D., Chief, Gynecologic Medical Oncology Service, [Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York] (abstract LBA5007, 4 juin, 16h15 CDT).

Hal Barron, M.D., Chief Medical Officer et responsable de Global Product Development: “Les femmes souffrant de cancer de l’ovaire récurrent ont besoin de nouvelles options thérapeutiques; aussi une réduction de moitié du risque de progression de ce cancer incurable doit-elle être considérée comme une avancée importante. Ces données viennent s’ajouter au faisceau grandissant d’éléments étayant le rôle potentiel d’Avastin lors de cancer de l’ovaire, qui comprend deux études cliniques de phase III menées chez des femmes avec cancer de l’ovaire de novo, présentées antérieurement.”

Chez les femmes souffrant de cancer de l’ovaire récurrent sensible au platine qui, dans l’étude OCEANS, ont reçu Avastin en association à une chimiothérapie, puis sans transition en monothérapie jusqu’à la progression de la maladie, on a enregistré les résultats suivants:
• une survie sans progression médiane (PFS, période pendant laquelle la maladie n’évolue pas) de 12,4 mois, contre 8,4 mois chez les femmes sous chimiothérapie seuleun rétrécissement de la tumeur (taux de réponse globale) chez 79 pour cent des femmes sous traitement à base d’Avastin, contre 57% des femmes sous chimiothérapie seule.

Des événements indésirables sélectionnés (grades 3-5) s’étant produits plus souvent dans le groupe Avastin que dans le groupe sous chimiothérapie seule ont consisté en hypertension (17 pour cent vs <1 pour cent), protéinurie (excès de protéine dans l’urine; 9 pour cent vs 1 pour cent) et hémorragie non localisée dans le système nerveux central (6 pour cent vs 1 pour cent). A noter que l’on n’a pas enregistré de perforations gastro-intestinales au cours de la période de recensement des événements indésirables de cette étude.

L’étude OCEANS
OCEANS est une étude de phase III multicentrique en double insu, randomisée et contrôlée contre placebo, menée chez 484 femmes souffrant de cancer de l’ovaire, cancer primitif du péritoine ou cancer primitif des trompes de Fallope sensibles au platine et récurrents. Les femmes de l’étude OCEANS avaient reçu tout au plus un traitement avant leur inclusion dans l’étude. L’étude était conçue pour évaluer Avastin (15 mg/kg toutes les trois semaines) associé à une chimiothérapie par le carboplatine et la gemcitabine, puis administré en monothérapie jusqu’à la progression de la maladie ou l’apparition d’une toxicité inacceptable, par rapport à un placebo associé à la chimiothérapie par le carboplatine et la gemcitabine, puis administré seul. Le critère d’évaluation primaire de l’étude était la survie sans progression. Les critères d’évaluation secondaires comprenaient la survie globale, le taux de réponse objective, la durée de la réponse et le profil d’innocuité.

Source : Roche








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents