Edition du 17-12-2018

Roche mise sur une nouvelle croissance des ventes en 2012

Publié le jeudi 2 février 2012

En 2011, le groupe pharmaceutique suisse Roche a vu son bénéfice consolidé progresser de 26% pour s’établir à 9,5 milliards de francs suisses. Son chiffre d’affaires à taux de change constants est en hausse de 1% à 42,5 milliards de francs suisses. Le groupe a annoncé mercredi qu’il visait une nouvelle croissance des ventes en 2012 grâce au développement de nouveaux médicaments ou produits de diagnostic.

En 2011, le chiffre d’affaires consolidé a augmenté de 1% à taux de change constants (-10% en francs; +5% en dollars US), à 42,5 milliards de francs. La croissance sous-jacente a permis de compenser le repli attendu des ventes de Tamiflu et d’Avastin ainsi que l’impact des réformes de santé, des mesures d’austérité et des baisses de prix. Sans Tamiflu, les ventes ont progressé de 2% à taux de change constants. Le chiffre d’affaires de la division Pharma, sans Tamiflu, est en hausse de 1%, reflétant la solide croissance des médicaments clés, notamment les produits lancés récemment. Avec Tamiflu, les ventes pharmaceutiques sont restées stables à taux de change constants (-12% en francs; +4% en dollars US), totalisant 32,8 milliards de francs.

Les ventes de Diagnostics ont progressé significativement plus rapidement que le marché du diagnostic in vitro (IVD), de 6% à taux de change constants (-7% en francs; +10% en dollars US), à 9,7 milliards de francs. Les unités d’affaires Professional Diagnostics (+9%) and Tissue Diagnostics (+15%) ont été les principaux moteurs de croissance.

Le bénéfice d’exploitation dans la division Pharma a progressé de 5% à taux de change constants, à 13,4 milliards de francs. La marge d’exploitation de la division, rapportée aux activités de base, s’est significativement accrue de 1,0 point de pourcentage aux taux de change publiés, principalement grâce à l’initiative Operational Excellence, à la priorisation des ressources et aux améliorations de la productivité. Ce résultat a été obtenu malgré le repli attendu des ventes de Tamiflu, de 0,5 milliard de francs, la baisse significative des ventes d’Avastin dans le traitement du cancer du sein métastatique et l’impact des réformes de santé et des mesures d’austérité.

Le bénéfice d’exploitation rapporté aux activités de base de la division Diagnostics a progressé de 14% à taux de change constants, à 2,2 milliards de francs. La marge d’exploitation de la division Diagnostics, rapportée aux activités de base, affiche une hausse de 1,3 point de pourcentage, à 22,4% des ventes, aux taux de change publiés; la division doit principalement ce résultat à la croissance des ventes ainsi qu’aux effets positifs des mesures qui continuent d’être prises en vue d’améliorer la productivité.

“Nous avons atteint, sur l’année 2011, nos objectifs en termes de ventes et de bénéfice, et avons fait des progrès significatifs avec notre pipeline R&D. Avec dix-sept études cliniques de stade avancé qui se sont révélées positives en 2011, nous continuons de bâtir notre avenir en nous appuyant sur des produits novateurs. De plus, l’acquisition prévue d’Illumina va renforcer notre présence sur le marché à croissance rapide du séquençage de l’ADN et permettra la découverte de biomarqueurs complexes pour la recherche et à des fins cliniques. Pour ce qui est de 2012, nous tablons sur une croissance des ventes du groupe dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre et avons fixé notre objectif de croissance pour le bénéfice par titre rapporté aux activités de base dans la partie haute.”, commente Severin Schwan, CEO de Roche, à propos des résultats du groupe en 2011.

Plusieurs étapes réglementaires importantes
Au cours du quatrième trimestre de 2011, Roche a franchi plusieurs étapes réglementaires importantes avec des médicaments et des tests novateurs pour le traitement personnalisé du mélanome, du carcinome basocellulaire, du cancer du sein et du cancer du poumon.

– Après avoir été lancé avec succès en août aux Etats-Unis dans le traitement du mélanome métastatique à gène BRAF muté, Zelboraf a reçu son autorisation de mise sur le marché en Suisse et au Brésil au quatrième trimestre; en décembre, le Comité des médicaments à usage humain de l’UE a recommandé qu’il soit pleinement homologué.

– En décembre, Avastin a été approuvé dans l’UE pour le traitement de première ligne (après chirurgie) du cancer de l’ovaire de novo avancé, sixième indication oncologique homologuée du médicament, sur la base des résultats des études de phase III ICON-7 and GOG 218.

– Le 30 janvier 2012, après examen prioritaire, la US Food and Drug Administration (FDA) a homologué Erivedge (vismodegib) pour le traitement de personnes adultes souffrant de carcinome basocellulaire avancé (CBC), type de cancer de la peau. Cet agrément ainsi que la demande d’autorisation de mise sur le marché déposée par Roche dans l’UE au quatrième trimestre 2011 se fondent sur les résultats d’une étude pivot de phase II montrant que, chez une proportion significative de patients souffrant de CBC, ce médicament a substantiellement réduit la taille des tumeurs ou guéri des lésions visibles.

– En décembre, Roche et Genentech ont déposé dans l’UE et aux Etats-Unis des demandes d’homologation pour le pertuzumab dans le traitement du cancer du sein métastatique HER2-positif sur la base de résultats montrant que le pertuzumab associé à Herceptin et à une chimiothérapie a significativement prolongé la survie sans progression par rapport à un traitement combinant uniquement Herceptin et le docétaxel.

– En décembre, Roche a reçu la certification CE pour son cobas EGFR Mutation Test, ce qui ouvre la voie à son utilisation clinique dans l’Union européenne. Ce test aide à sélectionner les patients éligibles au traitement de première ligne par des inhibiteurs du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) tels que Tarceva et vient renforcer le portefeuille de tests diagnostiques compagnons de Roche.

 Perspectives 2012
Roche s’attend à une croissance des ventes se situant dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre à taux de change constants pour le groupe et la division Pharma en 2012. Les ventes de Pharma devraient s’accélérer sous l’effet de son solide portefeuille de produits déjà commercialisés et du lancement prévu de nouvelles molécules. Les ventes de la division Diagnostics devraient une fois de plus progresser plus rapidement que le marché. En dépit d’un marché de plus en plus concurrentiel, Roche vise une augmentation dans la partie haute de la plage à un chiffre du bénéfice par titre rapporté aux activités de base à taux de change constants, se basant pour cela sur la progression attendue des ventes et une amélioration continue de l’efficience.

Source : Roche

 








MyPharma Editions

Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Publié le 17 décembre 2018
Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves, a reçu le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA® (nusinersen), lors de la cérémonie qui a eu lieu le 12 décembre.

Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 17 décembre 2018
Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé l’initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en combinaison avec de l’AVD

Publié le 17 décembre 2018
Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® en combinaison avec de l'AVD

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé un avis favorable pour l’extension de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS (brentuximab védotine) et recommandé son approbation en combinaison avec de l’AVD chez les patients adultes atteints d’un lymphome hodgkinien en phase IV CD30+ non précédemment traité.

ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

Publié le 17 décembre 2018
ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques aux acariens.

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions