Edition du 07-12-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Médecine » Produits

Roche : résultats positifs pour Tarceva dans une forme génétiquement distincte de cancer du poumon

Publié le vendredi 3 juin 2011

Roche a annoncé aujourd’hui les résultats de l’étude EURTAC ; il s’agit de la première étude de phase III à avoir été menée avec Tarceva (erlotinib) chez des Occidentaux présentant une forme génétiquement distincte de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) avancé. Tarceva a ainsi presque doublé la période pendant laquelle des personnes souffrant de cette forme de cancer ont vécu sans que la maladie ne progresse.
Le groupe suisse indique que EURTAC a montré qu’un traitement de première ligne par Tarceva a presque doublé la période pendant laquelle des personnes souffrant de NSCLC à mutations activant l’EGFR ont vécu sans que leur maladie ne s’aggrave (survie sans progression ou PFS: 9,7 mois contre 5,2 mois). Tarceva a significativement réduit, de 63%, le risque de progression par rapport à une chimiothérapie standard (hazard ratio=0,37, p<0,0001). Le profil d’innocuité de Tarceva a été similaire à ceux constatés lors de précédentes études sur le NSCLC. Ces nouvelles données doivent être présentées dans le cadre du 47e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tiendra à Chicago du 3 au 7 juin 2011. (i)

La forme génétiquement distincte de cancer du poumon analysée dans l’étude EURTAC (NSCLC à mutation activée par l’EGFR, récepteur du facteur de croissance épidermique) est observée dans environ 10 pour cent des cancers bronchiques diagnostiqués en Occident et chez environ 30 pour cent des patients asiatiques. (ii) Des résultats similaires ont été obtenus dans une autre étude de phase III (OPTIMAL), conduite chez des patients asiatiques présentant cette forme de NSCLC. (iii)

Hal Barron M.D., Chief Medical Officer et responsable de Global Product Development: “Deux études ont désormais montré que Tarceva administré en traitement de première ligne du cancer du poumon avancé à mutation activant l’EGFR a accru la survie sans progression de la maladie par rapport à une chimiothérapie standard. Il s’agit d’une avancée importante dans la réalisation de notre objectif consistant à offrir des options thérapeutiques personnalisées aux personnes souffrant de cancer du poumon avancé.”

Roche a déposé auprès de l’Agence européenne du médicament (EMA) une demande visant à étendre dans l’UE le champ d’application actuel de Tarceva au traitement de première ligne de patients présentant un NSCLC avancé caractérisé par des mutations activatrices de l’EGFR. Des discussions sont en cours avec la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis en vue du dépôt d’une demande d’homologation avec un test compagnon destiné à faciliter le dépistage de patients avec mutations activant l’EGFR, qui sont des candidats appropriés au traitement par Tarceva.

Roche rappelle dans un communiqué que Tarceva est un traitement attesté et bien établi du cancer du poumon avancé après chimiothérapie à base de platine. Il est le seul inhibiteur de l’EGFR approuvé à la fois par l’EMA et la FDA contre le NSCLC avancé ou métastatique, indépendamment du statut EGFR, dans le cadre d’une administration intervenant immédiatement après une chimiothérapie initiale (de première ligne) dans le but de garder le processus pathologique sous contrôle (traitement d’entretien) ainsi que chez les personnes dont la maladie a progressé après au moins une cure de chimiothérapie (deuxième ou troisième ligne). Le profil d’innocuité et d’efficacité de Tarceva est bien connu, grâce aux données provenant des études cliniques et à son utilisation chez plus de 400 000 patients dans le monde.


L’étude EURTAC

L’étude EURTAC (European Randomised Trial of Tarceva vs. Chemotherapy) a été conçue et sponsorisée par le Spanish Lung Cancer Group (SLCG) et conduite avec des investigateurs de France et d’Italie travaillant en coopération avec Roche.

– De février 2007 à janvier 2011, 1139 patients ont été examinés à la recherche de mutations activant l’EGFR et 154 ont été affectés de manière aléatoire à un traitement par Tarceva ou à une chimiothérapie à base de platine. Le critère d’évaluation primaire était la PFS évaluée par l’investigateur. Les critères secondaires englobaient la réponse, la survie globale (OS) et les profils de toxicité.
–  L’étude a été stoppée au moment d’une analyse intermédiaire prévue au protocole, parce que le critère d’évaluation primaire était rempli.
–  Des données actualisées ont montré que Tarceva a presque doublé la PFS médiane par rapport à la chimiothérapie à base de platine (9,7 mois contre 5,2 mois) et qu’il a réduit de 63% le risque de voir le cancer s’aggraver (hazard ratio=0,37, p<0,0001; un hazard ratio inférieur à 1 indique un moindre risque de progression de la maladie et une valeur de p inférieure à 0,05 indique une significativité statistique).
– Le profil d’innocuité de Tarceva dans l’étude EURTAC correspondait à ceux constatés dans d’autres études sur Tarceva lors de NSCLC.

Références
i
Rosell R et al. ASCO 2011; Abstract 7503
ii Rosell R et al. NEJM 361; 1 – 10: 2009.
iii C. Zhou et al. ESMO 2010; Abstract LBA13

Source : Roche








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal&#x2122; en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents