Edition du 04-07-2020

Roche va se retirer de quatre sites de production en Europe et aux États-Unis

Publié le vendredi 13 novembre 2015

Roche va se retirer de quatres sites de production en Europe et aux États-UnisRoche a annoncé jeudi un projet de restructuration de son réseau de fabrication de petites molécules. Le groupe pharmaceutique suisse va se désengager de quatre sites en Europe et aux États-Unis. Une décision qui devrait impacter environ 1200 postes.

Avec ce projet de restructuration de son réseau de fabrication de petites molécules, Roche entend remédier à « la sous-utilisation actuelle des capacités résultant de l’évolution de son portefeuille ». « Une nouvelle génération de médicaments spécialisés s’appuyant sur de petites molécules nécessite de nouvelles technologies de fabrication et les volumes produits seront inférieurs à ceux des médicaments traditionnels », indique le groupe suisse dans un communiqué.

Roche prévoit ainsi de se désengager de quatre sites de fabrication situés à Clarecastle (Irlande), Leganes (Espagne), Segrate (Italie) et Florence (Etats-Unis). Afin de limiter le plus possible les suppressions de postes, la société indique rechercher activement des opportunités de cession pour ces unités de production.

Pour fabriquer une nouvelle génération de médicaments spécialisés s’appuyant sur des petites molécules, Roche investira en outre 300 millions de francs suisses dans une infrastructure dédiée située à Kaiseraugst (Suisse), afin de renforcer les capacités de développement et de mise sur le marché de la société.

«Par ces changements, nous nous adaptons à l’évolution de notre portefeuille de petites molécules vers des médicaments spécialisés produits en plus petites quantités. Nous sommes conscients des conséquences de cette décision pour nos collègues et nous mettrons tout en oeuvre pour leur apporter notre soutien durant cette transition.», déclare Daniel O’Day, Chief Operating Officer de la division Pharma de Roche.

Roche indique que les discussions avec les représentants des employés dans les différents pays concernés vont commencer immédiatement. La transition débutera en 2016 et devrait se terminer d’ici 2021. Le retrait de ces sites se traduira dans les comptes par des charges exceptionnelles de 1,6 milliard de francs suisses (1,48 milliard d’euros) jusqu’en 2021. Des efforts supplémentaires portant sur l’efficience seront également entrepris au sein du réseau de fabrication et de l’organisation, précise le groupe dans son communiqué.

Source :  Roche








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents