Edition du 22-09-2018

Roche va se retirer de quatre sites de production en Europe et aux États-Unis

Publié le vendredi 13 novembre 2015

Roche va se retirer de quatres sites de production en Europe et aux États-UnisRoche a annoncé jeudi un projet de restructuration de son réseau de fabrication de petites molécules. Le groupe pharmaceutique suisse va se désengager de quatre sites en Europe et aux États-Unis. Une décision qui devrait impacter environ 1200 postes.

Avec ce projet de restructuration de son réseau de fabrication de petites molécules, Roche entend remédier à « la sous-utilisation actuelle des capacités résultant de l’évolution de son portefeuille ». « Une nouvelle génération de médicaments spécialisés s’appuyant sur de petites molécules nécessite de nouvelles technologies de fabrication et les volumes produits seront inférieurs à ceux des médicaments traditionnels », indique le groupe suisse dans un communiqué.

Roche prévoit ainsi de se désengager de quatre sites de fabrication situés à Clarecastle (Irlande), Leganes (Espagne), Segrate (Italie) et Florence (Etats-Unis). Afin de limiter le plus possible les suppressions de postes, la société indique rechercher activement des opportunités de cession pour ces unités de production.

Pour fabriquer une nouvelle génération de médicaments spécialisés s’appuyant sur des petites molécules, Roche investira en outre 300 millions de francs suisses dans une infrastructure dédiée située à Kaiseraugst (Suisse), afin de renforcer les capacités de développement et de mise sur le marché de la société.

«Par ces changements, nous nous adaptons à l’évolution de notre portefeuille de petites molécules vers des médicaments spécialisés produits en plus petites quantités. Nous sommes conscients des conséquences de cette décision pour nos collègues et nous mettrons tout en oeuvre pour leur apporter notre soutien durant cette transition.», déclare Daniel O’Day, Chief Operating Officer de la division Pharma de Roche.

Roche indique que les discussions avec les représentants des employés dans les différents pays concernés vont commencer immédiatement. La transition débutera en 2016 et devrait se terminer d’ici 2021. Le retrait de ces sites se traduira dans les comptes par des charges exceptionnelles de 1,6 milliard de francs suisses (1,48 milliard d’euros) jusqu’en 2021. Des efforts supplémentaires portant sur l’efficience seront également entrepris au sein du réseau de fabrication et de l’organisation, précise le groupe dans son communiqué.

Source :  Roche








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions