Edition du 28-07-2021

Roivant et Poxel signent un accord de développement et de licence pour l’Imeglimine

Publié le lundi 12 février 2018

Roivant et Poxel signent un accord stratégique de développement et de licence pour l’ImegliminePoxel, la société biopharmaceutique française spécialisée dans les maladies métaboliques, et Roivant Sciences, une société biopharmaceutique suisse, viennent de conclure un accord stratégique de développement et de licence pour l’Imeglimine, candidat médicament par voie orale développé par Poxel pour le traitement du diabète de type 2, aux États-Unis, en Europe et dans d’autres pays non couverts par le partenariat existant de Poxel en Asie de l’Est et du Sud-Est*.

Ce partenariat va permettre à Roivant d’enrichir son portefeuille de produits en développement d’un candidat médicament innovant à un stade avancé de développement, tandis que Poxel s’associe à un nouveau partenaire stratégique pour le développement et la commercialisation sous licence de l’Imeglimine, en plus de son partenariat avec Sumitomo Dainippon Pharma.

L’accord prévoit un versement initial de 35 millions de dollars (environ 28 millions d’euros) au profit de Poxel et un investissement de Roivant de 15 millions de dollars (environ 12 millions d’euros) par souscription de 1.431.399 actions ordinaires nouvelles de Poxel à un cours de 8,50 euros par action. Poxel recevra des paiements liés à l’atteinte d’objectifs de développement, réglementaires et de ventes pouvant atteindre 600 millions de dollars (environ 486 millions d’euros), sous réserve du succès du développement clinique et de la commercialisation de l’Imeglimine. Après son lancement, Poxel percevra en outre des redevances à deux chiffres basées sur les ventes nettes. Roivant prendra en charge les coûts de développement et de commercialisation de l’Imeglimine, et Poxel participera au programme de développement à hauteur de 25 millions de dollars (environ 20 millions d’euros). Les parties pourront convenir d’un accord potentiel de co-promotion avant la commercialisation de l’Imeglimine.

« Nous sommes très heureux de ce partenariat avec Roivant, un leader émergent du secteur biopharmaceutique, qui a démontré son engagement dans le développement de traitements innovants dans des domaines thérapeutiques majeurs. La vision de Roivant est complémentaire de la stratégie de Poxel qui consiste à apporter aux patients des traitements innovants contre le diabète de type 2 et d’autres maladies métaboliques », a déclaré Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. « Il s’agit d’une étape majeure pour Poxel et pour le développement de l’Imeglimine aux États-Unis, en Europe et dans d’autres pays en dehors des marchés asiatiques, déjà couverts par le partenariat conclu avec Sumitomo Dainippon Pharma. Le programme de phase III TIMES dans le diabète de type 2 est en cours au Japon où la soumission du dossier d’enregistrement est prévue en 2020, et l’Imeglimine est maintenant prête à entrer dans sa dernière phase de développement aux États-Unis et en Europe. En ce sens, 2018 sera une année structurante pour Poxel : nous veillerons à l’avancement du programme TIMES au Japon, travaillerons en partenariat avec Roivant, et accentuerons nos efforts sur le développement de notre portefeuille de produits, aujourd’hui à un stade de développement plus précoce. »

« Nous sommes très heureux de cet accord avec Poxel, qui s’inscrit dans notre stratégie d’accords de licence de candidats médicaments à des stades de développement avancés, dans des domaines thérapeutiques où les besoins ne sont aujourd’hui pas satisfaits », a déclaré Vivek Ramaswamy, Directeur Général et Fondateur de Roivant Sciences. « Avec cet accord, nous entrons dans le domaine des maladies métaboliques et le programme de l’Imeglimine, soutenu par des données convaincantes et cohérentes, en sera la pierre angulaire. Nous sommes impatients d’avancer rapidement dans ce développement. »

En 2018, les travaux préparatoires du programme de phase III comporteront, en particulier, des études pour confirmer le potentiel différentié de l’Imeglimine sur les populations sensibles, telles que les patients atteints d’insuffisance rénale. Ils porteront également sur la fabrication des unités de traitements qui seront utilisées dans le cadre de la phase III. L’objectif de la société est d’initier en 2019 le programme de phase 3 aux Etats Unis et en Europe.

Les Phases I et II du développement de l’Imeglimine menées chez 1.200 sujets au cours de 18 essais cliniques aux Etats-Unis, en Europe et au Japon ont obtenu des résultats statistiquement significatifs pour les critères d’évaluation principaux et secondaires, dont la réduction de l’HbA1C et de la glycémie à jeun versus placebo, associés à un profil favorable en termes de sécurité d’emploi.

Pour de plus amples informations sur les études cliniques menées sur l’Imeglimine, veuillez consulter le site www.poxelpharma.com.

 * L’accord entre Poxel et Roivant porte sur tous les pays non couverts par l’accord entre Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma, qui s’étend au Japon, à la Chine, à la Corée du Sud, à Taïwan, à l’Indonésie, au Vietnam, à la Thaïlande, à la Malaisie, aux Philippines, à Singapour, à la Birmanie, au Cambodge et au Laos.

Source : Poxel








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents