Edition du 20-02-2019

Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno installent le groupe de suivi du 2ème plan national santé environnement (PNSE2)

Publié le jeudi 22 octobre 2009

Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno installe le groupe de suivi du 2ème plan national santé environnement (PNSE2)Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports, et Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, ont installé jeudi le groupe de suivi du deuxième plan national santé environnement (PNSE2) présidé par Bérangère Poletti, députée des Ardennes.

 Ce groupe sera chargé de suivre et d’orienter la mise en œuvre des actions du PNSE 2, tant au niveau national que régional. Un bilan annuel de l’avancée du plan sera établi et proposera des recommandations au Gouvernement destinées à améliorer sa mise en œuvre, voire à compléter le plan lui-même, en fonction notamment des nouvelles connaissances sur les risques sanitaires environnementaux.

Pour le gouvernement, l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé est une réalité : l’Organisation Mondiale de la Santé estime à 15% les pertes de santé exprimées en années de vie perdues liées à la qualité de l’environnement. Préserver la qualité de l’environnement pour protéger la santé est un objectif majeur des politiques de santé publique et écologique.

Un deuxième plan national
A l’issue des tables-rondes du Grenelle de l’Environnement en 2007, le gouvernement s’est engagé à élaborer un deuxième plan national santé environnement pour la période 2009-2013. Présenté lors du Conseil des ministres du 24 juin 2009 par Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno, ce plan s’appuie sur les conclusions d’un groupe de travail présidé par le professeur Marc Gentilini, président honoraire de l’Académie de Médecine, associant – selon les principes du grenelle de l’environnement -, des élus, des représentants associatifs, des représentants des salariés et des entreprises, des experts et les services de l’Etat concernés.

380 millions d’euros sur 5 ans
Les actions du PNSE 2 sont déclinées selon deux grands axes: le premier vie à réduire les expositions responsables de pathologies à fort impact sur la santé (cancers, maladies cardiovasculaires, pathologies respiratoires, neurologiques…). Le deuxième axe a pour objectif de réduire les inégalités environnementales.

Au-delà de ces deux axes majeurs, le PNSE 2 accorde une importance toute particulière aux risques émergents et à la poursuite de l’effort engagé à la suite de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, dans le cadre du premier PNSE, en matière de recherche et d’expertise.

Le plan comporte 58 mesures concrètes et 12 mesures phares. Il sera également décliné au niveau régional dans des plans régionaux santé environnement. L’État mobilisera 380 millions d’euros sur 5 ans pour la mise en œuvre de ce plan, auxquels s’ajoutent 110 millions consacrés à la recherche dans le domaine santé-environnement, sur 4 ans, dans le cadre des actions du Grenelle de l’Environnement.

Consultez  : Mise en place du groupe de suivi du deuxième Plan National Santé-Environnement (PNSE 2)








MyPharma Editions

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d’une nanoparticule innovante

Publié le 18 février 2019
Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d'une nanoparticule innovante

AGuIX® est une nanoparticule innovante qui est issue de la découverte de NH TherAGuIX, une start-up française basée à Lyon et créée en 2015 par deux chercheurs, Géraldine Le Duc et Olivier Tillement. Ce médicament radiosensibilisant est en cours de développement clinique dans le traitement des tumeurs solides par radiothérapie, avec une entrée en Phase 2 prochaine sur l’indication des métastases cérébrales.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions