Edition du 21-02-2018

Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno installent le groupe de suivi du 2ème plan national santé environnement (PNSE2)

Publié le jeudi 22 octobre 2009

Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno installe le groupe de suivi du 2ème plan national santé environnement (PNSE2)Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports, et Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, ont installé jeudi le groupe de suivi du deuxième plan national santé environnement (PNSE2) présidé par Bérangère Poletti, députée des Ardennes.

 Ce groupe sera chargé de suivre et d’orienter la mise en œuvre des actions du PNSE 2, tant au niveau national que régional. Un bilan annuel de l’avancée du plan sera établi et proposera des recommandations au Gouvernement destinées à améliorer sa mise en œuvre, voire à compléter le plan lui-même, en fonction notamment des nouvelles connaissances sur les risques sanitaires environnementaux.

Pour le gouvernement, l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé est une réalité : l’Organisation Mondiale de la Santé estime à 15% les pertes de santé exprimées en années de vie perdues liées à la qualité de l’environnement. Préserver la qualité de l’environnement pour protéger la santé est un objectif majeur des politiques de santé publique et écologique.

Un deuxième plan national
A l’issue des tables-rondes du Grenelle de l’Environnement en 2007, le gouvernement s’est engagé à élaborer un deuxième plan national santé environnement pour la période 2009-2013. Présenté lors du Conseil des ministres du 24 juin 2009 par Roselyne Bachelot et Chantal Jouanno, ce plan s’appuie sur les conclusions d’un groupe de travail présidé par le professeur Marc Gentilini, président honoraire de l’Académie de Médecine, associant – selon les principes du grenelle de l’environnement -, des élus, des représentants associatifs, des représentants des salariés et des entreprises, des experts et les services de l’Etat concernés.

380 millions d’euros sur 5 ans
Les actions du PNSE 2 sont déclinées selon deux grands axes: le premier vie à réduire les expositions responsables de pathologies à fort impact sur la santé (cancers, maladies cardiovasculaires, pathologies respiratoires, neurologiques…). Le deuxième axe a pour objectif de réduire les inégalités environnementales.

Au-delà de ces deux axes majeurs, le PNSE 2 accorde une importance toute particulière aux risques émergents et à la poursuite de l’effort engagé à la suite de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, dans le cadre du premier PNSE, en matière de recherche et d’expertise.

Le plan comporte 58 mesures concrètes et 12 mesures phares. Il sera également décliné au niveau régional dans des plans régionaux santé environnement. L’État mobilisera 380 millions d’euros sur 5 ans pour la mise en œuvre de ce plan, auxquels s’ajoutent 110 millions consacrés à la recherche dans le domaine santé-environnement, sur 4 ans, dans le cadre des actions du Grenelle de l’Environnement.

Consultez  : Mise en place du groupe de suivi du deuxième Plan National Santé-Environnement (PNSE 2)








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions