Edition du 19-09-2020

Comment le virus de la grippe A se joue de notre système immunitaire

Publié le jeudi 1 octobre 2009

Comment le virus de la grippe A se joue de notre système immunitaireDes équipes de l’INRA et du CEA publient des travaux de recherche qui expliquent comment le virus responsable de cette pathologie peut leurrer le système immunitaire de ses victimes. Ces résultats sont publiés en ligne sur le site de la revue « Human Immunology ».
 
Le virus de la grippe A est responsable d’infections respiratoires plus ou moins sévères mais très contagieuses aussi bien chez l’homme que chez l’animal. Une fois dans l’organisme, le virus de la grippe déclenche un certain nombre de réactions du système immunitaire de son hôte. Pourtant, certains virus ont développé des stratégies qui leur permettent d’échapper à la vigilance des cellules du système immunitaire, les globules blancs.

Pour tenter de faire la lumière sur ces mécanismes d’échappement de la grippe A au système immunitaire, les chercheurs se sont intéressés à l’expression de la molécule HLA-G dans les cellules pulmonaires en culture, siège de l’infection par le virus H1N1.

HLA-G est une protéine essentiellement exprimée au cours de la grossesse, au niveau du placenta. Dans ce cas précis, en inhibant les cellules du système immunitaire, l’expression de HLA-G permet à la mère de tolérer son fœtus qui devrait théoriquement être considéré comme un corps étranger et être éliminé par les cellules du système immunitaire puisqu’il présente à la surface de ses cellules des marqueurs (ou antigènes) différents de ceux de sa mère. Les scientifiques en avaient donc déduit que HLA-G est une molécule impliquée dans la tolérance de l’organisme vis-à-vis d’agresseurs en inhibant les fonctions du système immunitaire.

Les groupes du Dr. Béatrice Riteau (INRA) et du Dr. Nathalie Rouas-Freiss (CEA) montrent ici pour la première fois que HLA-G est exprimée par les cellules épithéliales pulmonaires humaines après l’infection par une souche de référence de type H1N1 utilisée habituellement comme modèle de laboratoire1. En fabriquant ainsi HLA-G, les cellules infectées par H1N1 ne seraient pas reconnues par les cellules du système immunitaire et donc non détruites, permettant au virus de proliférer dans l’organisme, entraînant morbidité voire mortalité.

De plus, la virulence du virus grippal pourrait être corrélée à la quantité de HLA-G produite. Cette découverte pourrait également expliquer la plus grande vulnérabilité des femmes enceintes vis-à-vis du virus de la grippe A2.En effet, la femme enceinte produisant de très grandes quantités de molécules HLA-G, son système immunitaire serait inhibé avant même l’infection virale, qui augmente encore la production de cette molécule. Il en résulte donc une plus grande virulence du virus.

Cette découverte concernant le mécanisme par lequel le virus de la grippe A se joue du système immunitaire est capitale. Elle permet effectivement d’envisager la conception de systèmes bloquant la virulence virale. Les chercheurs s’attellent désormais à lever le voile sur les mécanismes à l’origine de l’expression de la molécule HLA-G lors d’une infection.

1 Le virus de référence H1N1 utilisé dans cette étude, commencée en 2006, est un virus modèle utilisé depuis des années dans les laboratoires du monde entier travaillant sur la grippe. Il est mortel pour la souris et non pathogène pour l’homme.
2 “H1N1 2009 influenza virus infection during pregnancy in the USA”, Denise J Jamieson, Lancet. 2009 Aug 8;374(9688):451-458.

Source : INRA
Immunosuppressive HLA-G molecule is upregulated in alveolar epithelial cells after influenza A virus infection. Fanny LeBouder et al. http://dx.doi.org/10.1016/j.humimm.2009.07.026








MyPharma Editions

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents