Edition du 29-05-2022

Comment le virus de la grippe A se joue de notre système immunitaire

Publié le jeudi 1 octobre 2009

Comment le virus de la grippe A se joue de notre système immunitaireDes équipes de l’INRA et du CEA publient des travaux de recherche qui expliquent comment le virus responsable de cette pathologie peut leurrer le système immunitaire de ses victimes. Ces résultats sont publiés en ligne sur le site de la revue « Human Immunology ».
 
Le virus de la grippe A est responsable d’infections respiratoires plus ou moins sévères mais très contagieuses aussi bien chez l’homme que chez l’animal. Une fois dans l’organisme, le virus de la grippe déclenche un certain nombre de réactions du système immunitaire de son hôte. Pourtant, certains virus ont développé des stratégies qui leur permettent d’échapper à la vigilance des cellules du système immunitaire, les globules blancs.

Pour tenter de faire la lumière sur ces mécanismes d’échappement de la grippe A au système immunitaire, les chercheurs se sont intéressés à l’expression de la molécule HLA-G dans les cellules pulmonaires en culture, siège de l’infection par le virus H1N1.

HLA-G est une protéine essentiellement exprimée au cours de la grossesse, au niveau du placenta. Dans ce cas précis, en inhibant les cellules du système immunitaire, l’expression de HLA-G permet à la mère de tolérer son fœtus qui devrait théoriquement être considéré comme un corps étranger et être éliminé par les cellules du système immunitaire puisqu’il présente à la surface de ses cellules des marqueurs (ou antigènes) différents de ceux de sa mère. Les scientifiques en avaient donc déduit que HLA-G est une molécule impliquée dans la tolérance de l’organisme vis-à-vis d’agresseurs en inhibant les fonctions du système immunitaire.

Les groupes du Dr. Béatrice Riteau (INRA) et du Dr. Nathalie Rouas-Freiss (CEA) montrent ici pour la première fois que HLA-G est exprimée par les cellules épithéliales pulmonaires humaines après l’infection par une souche de référence de type H1N1 utilisée habituellement comme modèle de laboratoire1. En fabriquant ainsi HLA-G, les cellules infectées par H1N1 ne seraient pas reconnues par les cellules du système immunitaire et donc non détruites, permettant au virus de proliférer dans l’organisme, entraînant morbidité voire mortalité.

De plus, la virulence du virus grippal pourrait être corrélée à la quantité de HLA-G produite. Cette découverte pourrait également expliquer la plus grande vulnérabilité des femmes enceintes vis-à-vis du virus de la grippe A2.En effet, la femme enceinte produisant de très grandes quantités de molécules HLA-G, son système immunitaire serait inhibé avant même l’infection virale, qui augmente encore la production de cette molécule. Il en résulte donc une plus grande virulence du virus.

Cette découverte concernant le mécanisme par lequel le virus de la grippe A se joue du système immunitaire est capitale. Elle permet effectivement d’envisager la conception de systèmes bloquant la virulence virale. Les chercheurs s’attellent désormais à lever le voile sur les mécanismes à l’origine de l’expression de la molécule HLA-G lors d’une infection.

1 Le virus de référence H1N1 utilisé dans cette étude, commencée en 2006, est un virus modèle utilisé depuis des années dans les laboratoires du monde entier travaillant sur la grippe. Il est mortel pour la souris et non pathogène pour l’homme.
2 “H1N1 2009 influenza virus infection during pregnancy in the USA”, Denise J Jamieson, Lancet. 2009 Aug 8;374(9688):451-458.

Source : INRA
Immunosuppressive HLA-G molecule is upregulated in alveolar epithelial cells after influenza A virus infection. Fanny LeBouder et al. http://dx.doi.org/10.1016/j.humimm.2009.07.026








MyPharma Editions

Servier reçoit l’approbation de la FDA pour TIBSOVO® en association avec l’azacitidine

Publié le 27 mai 2022
Servier reçoit l’approbation de la FDA pour TIBSOVO® en association avec l'azacitidine

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé aujourd’hui que la FDA (agence américaine du médicament) a approuvé TIBSOVO (comprimés d’ivosidenib) en association avec l’azacitidine pour le traitement des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) nouvellement diagnostiquée et porteurs d’une mutation du gène IDH1. Cette approbation cible les adultes de 75 ans et plus, ou présentant […]

AB Science : Health Canada a démarré la revue du dossier d’enregistrement du masitinib dans le traitement de la SLA

Publié le 27 mai 2022
AB Science : Health Canada a démarré la revue du dossier d’enregistrement du masitinib dans le traitement de la SLA

AB Science a annoncé que l’autorité de santé canadienne (Health Canada) a émis un avis favorable à l’issue de l’examen préliminaire du dossier d’enregistrement du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), ce qui signifie que le dossier soumis par AB Science a été examiné et jugé acceptable pour revue.

Guerbet : Carine Dagommer nommée administrateur et renouvellement du mandat de Nicolas Louvet

Publié le 25 mai 2022
Guerbet : Carine Dagommer nommée administrateur et renouvellement du mandat de Nicolas Louvet

Guerbet, le groupe pharmaceutique dédié à l’imagerie médicale, a annoncé la nomination de Carine Dagommer et le renouvellement de Nicolas Louvet en qualité d’administrateurs. Ces résolutions ont été adoptées par l’Assemblée Générale des actionnaires de Guerbet qui s’est tenue le 20 mai.

Chikungunya : Valneva achève avec succès l’essai d’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique

Publié le 25 mai 2022
Chikungunya : Valneva achève avec succès l’essai d’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le succès de l’essai de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. L’analyse finale incluait les données de suivi à six mois et a confirmé les résultats initiaux annoncés en décembre 2021.

Crossject : premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence

Publié le 25 mai 2022
Crossject : premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé les premières injections de ZENEO® Midazolam pour l’étude clinique de bioéquivalence.

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Publié le 24 mai 2022
Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Pierre Fabre et l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC) ont annoncé aujourd’hui la sélection du premier patient atteint d’un mélanome réséqué de stade IIB-C avec mutation BRAF V600E/K pour l’étude de phase III COLUMBUS-AD (NCT05270044 ; EORTC-2139-MG).

Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Publié le 23 mai 2022
Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de l’âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg. Avec cette approbation, Dupixent devient le premier et le seul médicament expressément indiqué pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents