Edition du 27-10-2021

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le vendredi 17 août 2018

SAB Biotherapeutics SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

L’étude a été menée à l’Integrated Research Facility du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (National Institutes of Health) et en collaboration avec des chercheurs de la National Interagency Confederation for Biological Research, de l’United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID) et du Naval Medical Research Center (NMRC), entre autres.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la maladie à virus Ebola (MVE), autrefois appelée fièvre hémorragique à virus Ebola, est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme, dont le taux de létalité moyen est d’environ 50 %. Au cours des épidémies précédentes, les taux de létalité sont passés de 25 % à 90 %, et aucun traitement homologué n’a pour l’instant démontré sa capacité à neutraliser le virus.

Lors des récentes épidémies de la MVE en Afrique de l’Ouest, l’immunothérapie passive à base de plasma en phase de convalescence contenant des anticorps polyclonaux de patients rétablis a été utilisée et s’est avérée un traitement efficace. Cependant, la quantité et la disponibilité de ces traitements sont limitées du fait du nombre de survivants.

Le SAB-139 a été produit à partir de la plateforme DiversitAb™ exclusive de SAB en utilisant des bovins transgéniques (Tc Bovine™) pour produire de grandes quantités d’anticorps humains (plutôt que bovins) capables de répondre à un antigène, en l’occurrence la MVE.

« Cette étude démontre qu’un produit à base d’anticorps polyclonaux humains peut être utilisé pour prévenir la MVE dans le modèle animal le plus avancé qui soit. Ceci est impressionnant si l’on considère que le SAB-139 n’a pas nécessité l’utilisation de plasma ou de cellules provenant d’humains ayant survécu à la MVD », a déclaré le Dr Jay Hooper, chef de la branche de virologie moléculaire à l’USAMRIID. « La capacité de produire rapidement un produit à base d’anticorps polyclonaux humains sans avoir recours à des matières provenant d’animaux ou d’humains infectés pourrait être particulièrement utile dans la lutte contre les nouvelles maladies infectieuses émergentes. »

Dans l’étude, tous les animaux traités avec le SAB-139 un jour ou trois jours après l’infection ont survécu, tandis qu’aucun des animaux témoins n’a survécu. De plus, les animaux traités avec le SAB-139 n’ont présenté aucun symptôme de la MVE.

« Les anticorps polyclonaux sont un outil puissant contre les maladies infectieuses émergentes », a déclaré Eddie J. Sullivan, PhD, PDG de SAB Biotherapeutics. « Ils constituent la défense naturelle de notre corps pour combattre les agents pathogènes. Grâce à notre plateforme, nous sommes en mesure de produire rapidement de grandes quantités d’anticorps humains ciblés sans avoir recours aux humains, facteur limitatif des traitements actuels faisant appel aux convalescents pour répondre à une épidémie généralisée. »

Pour produire l’immunothérapie, les bovins Tc Bovine ont été vaccinés avec l’antigène de la MVE. Ils ont produit rapidement d’importantes quantités d’anticorps entièrement humanisés pour combattre le virus. Le plasma a ensuite été collecté, de la même manière qu’il est prélevé chez des donneurs humains, puis purifié pour isoler les anticorps qui sont devenus le traitement.

« Notre plateforme DiversitAb continue de démontrer sa capacité à produire rapidement des immunothérapies ciblées contre certaines maladies infectieuses émergentes ayant un potentiel épidémique », a ajouté M. Sullivan. « Nous allons continuer à travailler avec nos collaborateurs pour développer des médicaments capables de sauver des vies, qu’il s’agisse de la vie des patients et ou de la vie de ceux qui les soignent, afin de prévenir ou de stopper une épidémie. »

Source : SAB Biotherapeutics








MyPharma Editions

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Bruno de Miribel a rejoint le LFB au poste de Directeur Financier, depuis le 20 septembre 2021. Dans l’exercice de ses fonctions il reporte directement à Denis Delval, Président-Directeur Général du LFB et est membre du Comité Exécutif de l’entreprise. Il est responsable du Contrôle de Gestion, de la Trésorerie, des Opérations Financières, de la Comptabilité, des Achats, et des Systèmes d’Information du LFB

Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la nomination de Karine Lignel au poste de Directrice Générale Développement Groupe.

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés.

Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d’euros et l’entrée de Néovacs dans son capital

Publié le 25 octobre 2021
Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d'euros et l'entrée de Néovacs dans son capital

Signia Therapeutics, société dont la mission est d’accélérer la découverte de médicaments contre les infections et les pathologies respiratoires, a annoncé que la société Néovacs entre au capital de la société via la souscription d’un BSAAIR d’un montant de 1,3 million d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents