Edition du 15-10-2018

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

SAFIR 01 : 1ers résultats d’une étude clinique de médecine personnalisée à large échelle

Publié le mardi 2 octobre 2012

Les résultats préliminaires de l’étude clinique SAFIR 01 viennent d’être présentés aux congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology), par le Pr Fabrice André, cancérologue et directeur de recherche Inserm à l’Institut Gustave Roussy. Ils démontrent l’intérêt et la faisabilité à large échelle et en pratique clinique, des analyses du génome entier des tumeurs (dans cet essai, il s’agit de tissu métastatique). Ils constituent une avancée importante dans le domaine de la médecine personnalisée.

Safir 01 a été menée dans 18 Centres de Lutte Contre le Cancer en France et promue par UNICANCER. Elle a été sélectionnée par l’Institut national du cancer pour recevoir un financement du programme hospitalier de recherche clinique en cancérologie. Le Pr Fabrice André, de l’Institut Gustave Roussy, en a été l’initiateur et le coordonateur.

Sélectionnés comme l’un des « événements majeurs du congrès » (congress highlights), ce sont les premiers résultats rapportés, dans le monde scientifique et médical, concernant une large étude prospective de médecine personnalisée où le choix thérapeutique est déterminé en fonction du « profil génomique » du tissu métastatique. Autrement dit, en fonction de l’analyse de l’ensemble des gènes de la tumeur. L’objectif étant d’identifier une anomalie du génome pour laquelle il existe un médicament dit « ciblé » disponible ou en développement, agissant spécifiquement sur les cellules qui expriment cette anomalie.

« Cette étude révèle que les profils génomiques peuvent être réalisés dans la pratique clinique quotidienne à large échelle et qu’il est pertinent de les réaliser sur le génome tumoral entier. Il s’agit d’une étape importante dans la mise en oeuvre de la médecine personnalisée », détaille le Pr Fabrice André.

L’étude Safir 01 a inclus 423 patientes atteintes de cancer du sein métastatique, entre mai 2011 et août 2012. Elle a été précédée d’une phase pilote (pré-Safir) incluant 108 patientes.

Les résultats préliminaires de l’étude Safir 01 prouvent :

– la faisabilité technique de ces profils génomiques en pratique clinique (technique qui était réservée, il y a peu de temps, à la recherche fondamentale uniquement) : sur 393 patientes ayant eu une biopsie du tissu métastatique, un profil génomique exploitable a pu être délivré à 251 patientes (soit 63,9%). Sur ces 251 patientes, une anomalie génomique d’intérêt pour laquelle il existe un médicament ciblé a été trouvée chez 172 patientes (soit 68,5%) ;

– l’intérêt d’analyser l’ensemble des gènes de la tumeur et de ne pas se limiter à rechercher les quelques gènes d’intérêt les plus fréquents : sur les 172 patientes dont le tissu métastatique présente une anomalie génomique d’intérêt et pour laquelle une thérapie ciblée est disponible, 76 patientes expriment des anomalies très rares.

A ce jour, 26 patientes sur les 172 ont reçu un médicament ciblant spécifiquement l’anomalie trouvée. Les plupart des 172 patientes sont actuellement en cours de traitement par chimiothérapie ou hormonothérapie, et pourront bénéficier ultérieurement de thérapies ciblés. Les auteurs espèrent pouvoir délivrer un médicament ciblé à 80 à 100 patientes. Sur les 26 patientes traitées, 8 présentent des signes d’efficacité : soit une régression de la tumeur, soit une stabilisation d’un moins 4 mois.

Les auteurs ont également pu identifier des facteurs limitants à leur étude, présentés comme des axes d’amélioration pour le futur : la qualité de réalisation des biopsies (biopsies osseuses notamment) et la facilité d’accès aux médicaments innovants.

L’étude Safir 01 a été soutenue par la Ligue contre le cancer et l’étude pré-Safir par l’association Odysséa, les donateurs de l’Institut Gustave Roussy dans le cadre du programme « Parrainage de chercheurs » et par un mécénat du groupe Dassault.

Les auteurs vont poursuivre ces recherches, avec la préparation d’une étude Safir 02 visant à apporter de nouvelles preuves d’efficacité de la médecine personnalisée en cancérologie.

Source : Institut Gustave Roussy / UNICANCER








MyPharma Editions

LNC Therapeutics acquiert les droits d’exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l’université de Cornell

Publié le 15 octobre 2018
LNC Therapeutics acquiert les droits d'exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l'université de Cornell

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé avoir conclu avec l’université de Cornell (Ithaca, NY, USA) un accord de license exclusif pour l’acquisition des droits d’exploitation sur sa famille de brevets Christensenella.

Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

Publié le 15 octobre 2018
Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

À la suite de la remise du rapport Villani, le Président de la république avait annoncé que la santé serait un des secteurs prioritaires pour le développement de l’intelligence artificielle. Le 16 mai dernier, Agnès Buzyn avait lancé une mission de préfiguration afin de créer un « Health Data Hub » et d’élargir le système national de données de santé.

Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Publié le 15 octobre 2018
Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Genkyotex, société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, a annoncé qu’un abstract sur des données précliniques démontrant que le GKT831, le produit candidat phare de la société, a fait régresser la fibrose dans un modèle de souris déficientes en MDR2, sera présenté lors du congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) (le « Liver Meeting® »), qui se tiendra à San Francisco du 9 au 13 novembre 2018.

Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Publié le 15 octobre 2018
Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Chugai, la filiale japonaise du groupe pharmaceutique Roche, a annoncé la sortie d’un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde doublé en anglais et sous-titré en chinois, coréen, français et espagnol, célébrant la Journée mondiale de l’arthrite le 12 octobre.

Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Publié le 11 octobre 2018
Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 9 octobre 2018, à la cooptation de Michael Danon, Directeur Général Adjoint et Secrétaire Général du Groupe Pierre Fabre, dans la famille géographique des « moyens laboratoires français ». Il remplace Frédéric Duchesne.

Néovacs : poursuite du développement de l’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Publié le 11 octobre 2018
Néovacs : poursuite du développement de l'IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Néovacs a annoncé la poursuite du développement de son vaccin thérapeutique phare : L’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud avec la société coréenne CKD pharm, sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en décembre 2015 d’une valeur potentielle de 5M€ au total. Cet accord de licence vise le développement et la commercialisation de l’IFNalpha Kinoide dans les indications Lupus et Dermatomyosite, en Corée du Sud.

OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d’essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

Publié le 11 octobre 2018
OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d'essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

OSE Immunotherapeutics a annoncé la soumission d’une demande d’autorisation d’un essai clinique de Phase 2 de Tedopi® dans le cancer du pancréas avancé ou métastatique. Cet essai évaluera Tedopi®, 10 néoépitopes associés qui activent les lymphocytes T cytotoxiques, utilisé seul ou en combinaison avec nivolumab, inhibiteur de point de contrôle immunitaire qui lève les freins empêchant l’action des lymphocytes T, versus le traitement de maintenance standard par Folfiri*.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions