Edition du 08-08-2022

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

SAFIR 01 : 1ers résultats d’une étude clinique de médecine personnalisée à large échelle

Publié le mardi 2 octobre 2012

Les résultats préliminaires de l’étude clinique SAFIR 01 viennent d’être présentés aux congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology), par le Pr Fabrice André, cancérologue et directeur de recherche Inserm à l’Institut Gustave Roussy. Ils démontrent l’intérêt et la faisabilité à large échelle et en pratique clinique, des analyses du génome entier des tumeurs (dans cet essai, il s’agit de tissu métastatique). Ils constituent une avancée importante dans le domaine de la médecine personnalisée.

Safir 01 a été menée dans 18 Centres de Lutte Contre le Cancer en France et promue par UNICANCER. Elle a été sélectionnée par l’Institut national du cancer pour recevoir un financement du programme hospitalier de recherche clinique en cancérologie. Le Pr Fabrice André, de l’Institut Gustave Roussy, en a été l’initiateur et le coordonateur.

Sélectionnés comme l’un des « événements majeurs du congrès » (congress highlights), ce sont les premiers résultats rapportés, dans le monde scientifique et médical, concernant une large étude prospective de médecine personnalisée où le choix thérapeutique est déterminé en fonction du « profil génomique » du tissu métastatique. Autrement dit, en fonction de l’analyse de l’ensemble des gènes de la tumeur. L’objectif étant d’identifier une anomalie du génome pour laquelle il existe un médicament dit « ciblé » disponible ou en développement, agissant spécifiquement sur les cellules qui expriment cette anomalie.

« Cette étude révèle que les profils génomiques peuvent être réalisés dans la pratique clinique quotidienne à large échelle et qu’il est pertinent de les réaliser sur le génome tumoral entier. Il s’agit d’une étape importante dans la mise en oeuvre de la médecine personnalisée », détaille le Pr Fabrice André.

L’étude Safir 01 a inclus 423 patientes atteintes de cancer du sein métastatique, entre mai 2011 et août 2012. Elle a été précédée d’une phase pilote (pré-Safir) incluant 108 patientes.

Les résultats préliminaires de l’étude Safir 01 prouvent :

– la faisabilité technique de ces profils génomiques en pratique clinique (technique qui était réservée, il y a peu de temps, à la recherche fondamentale uniquement) : sur 393 patientes ayant eu une biopsie du tissu métastatique, un profil génomique exploitable a pu être délivré à 251 patientes (soit 63,9%). Sur ces 251 patientes, une anomalie génomique d’intérêt pour laquelle il existe un médicament ciblé a été trouvée chez 172 patientes (soit 68,5%) ;

– l’intérêt d’analyser l’ensemble des gènes de la tumeur et de ne pas se limiter à rechercher les quelques gènes d’intérêt les plus fréquents : sur les 172 patientes dont le tissu métastatique présente une anomalie génomique d’intérêt et pour laquelle une thérapie ciblée est disponible, 76 patientes expriment des anomalies très rares.

A ce jour, 26 patientes sur les 172 ont reçu un médicament ciblant spécifiquement l’anomalie trouvée. Les plupart des 172 patientes sont actuellement en cours de traitement par chimiothérapie ou hormonothérapie, et pourront bénéficier ultérieurement de thérapies ciblés. Les auteurs espèrent pouvoir délivrer un médicament ciblé à 80 à 100 patientes. Sur les 26 patientes traitées, 8 présentent des signes d’efficacité : soit une régression de la tumeur, soit une stabilisation d’un moins 4 mois.

Les auteurs ont également pu identifier des facteurs limitants à leur étude, présentés comme des axes d’amélioration pour le futur : la qualité de réalisation des biopsies (biopsies osseuses notamment) et la facilité d’accès aux médicaments innovants.

L’étude Safir 01 a été soutenue par la Ligue contre le cancer et l’étude pré-Safir par l’association Odysséa, les donateurs de l’Institut Gustave Roussy dans le cadre du programme « Parrainage de chercheurs » et par un mécénat du groupe Dassault.

Les auteurs vont poursuivre ces recherches, avec la préparation d’une étude Safir 02 visant à apporter de nouvelles preuves d’efficacité de la médecine personnalisée en cancérologie.

Source : Institut Gustave Roussy / UNICANCER








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents