Edition du 13-05-2021

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi: résultats positifs pour un traitement expérimental dans la maladie de Gaucher

Publié le mardi 2 octobre 2012

Sanofi et sa filiale Genzyme annoncent aujourd’hui que la première étude de phase III (ENGAGE) sur son composé expérimental par voie orale, tartrate d’éliglustat, chez des patients atteints de la maladie de Gaucher de type 1 naïfs de traitement, a atteint son critère d’évaluation principal. Les patients traités par tartrate d’éliglustat ont montré une amélioration statistiquement significative du volume de la rate après neuf mois de traitement, comparativement à un placebo.

Le volume de la rate des patients traités par tartrate d’éliglustat a en effet diminué en moyenne de 28 % par rapport au volume de référence, contre une augmentation moyenne de 2 % chez les patients traités par placebo, soit une différence absolue de 30 % (p<0,0001). Par ailleurs, tous les critères d’évaluation secondaires de l’étude ont été atteints, y compris l’amélioration des taux d’hémoglobine et de plaquettes ainsi que le volume du foie, par rapport aux sujets traités par placebo.

« L’analyse initiale des données de sécurité de l’étude ENGAGE laisse penser que le tartrate d’éliglustat a été bien toléré. Aucun événement indésirable grave n’a été rapporté pendant la période visée par l’analyse primaire et aucune différence cliniquement significative dans les événements indésirables apparentés n’a été signalée entre les deux groupes de traitement », indique le groupe pharmaceutique dans un communiqué.

« Les données de sécurité et de tolérance tirées de l’étude ENGAGE vont dans le même sens que ce que nous avons observé dans le cadre de notre étude de phase II et semblent confirmer que le tartrate d’éliglustat est un composé oral puissant et bien toléré qui pourrait devenir une option thérapeutique utile pour les patients et les médecins », a expliqué le docteur David Meeker, Président et Directeur Général de Genzyme. « Le développement du tartrate d’éliglustat est en cours depuis plus de 10 ans et s’inscrit dans le cadre du plus vaste programme clinique consacré à la maladie de Gaucher. Ces efforts témoignent de notre volonté d’innovation en faveur des patients atteints de cette maladie ».

Les résultats complets de l’étude ENGAGE devraient être présentés dans le cadre du Congrès mondial du Lysosomal Disease Network, qui se tiendra du 12 au 15 février 2013 à Orlando, en Floride. Les premières données de la deuxième étude de phase III de Genzyme, intitulée ENCORE et également réalisée en vue de l’homologation du produit, sont attendues au début de 2013.

La maladie de Gaucher est une maladie héréditaire qui touche moins de 10 000 personnes dans le monde. Elle se caractérise par un déficit d’une enzyme, la β-glucosidase (glucocérébrosidase), qui dégrade une certaine catégorie de molécules lipidiques. En conséquence, les cellules gorgées de lipides (cellules de Gaucher) s’accumulent dans différentes parties du corps, essentiellement dans la rate, le foie et la moelle osseuse. L’accumulation de cellules de Gaucher peut provoquer une augmentation du volume de la rate et du foie, une anémie, des saignements et ecchymoses, une atteinte osseuse et un certain nombre d’autres signes et symptômes. La forme la plus fréquente de la maladie (maladie de Gaucher de type 1) n’affecte habituellement pas le cerveau.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents