Edition du 23-04-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Sanofi-aventis: données positives de phase II sur BSI-201 (iniparib)

Publié le jeudi 6 janvier 2011

Sanofi-aventis et sa filiale BiPar Sciences ont annoncé la publication dans The New England Journal of Medicine (NEJM) des résultats définitifs de l’étude de Phase II portant sur le candidat médicament BSI-201 (iniparib). Ces résultats démontrent un bénéfice clinique significatif chez les femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique triple négatif traitées par BSI-201 (iniparib) en association avec les agents de chimiothérapie gemcitabine et carboplatine.

Cette étude, « Iniparib plus Chemotherapy in Metastatic Triple-Negative Breast Cancer » (Iniparib en association avec une chimiothérapie dans le cancer du sein métastatique triple négatif), a été publiée dans la version en ligne du New England Journal of Medicine datée du 5 Janvier 2011, et sera publiée dans l’édition papier du 20 Janvier 2011. Ces données ont été présentées au 35e Congrès de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) à Milan, en Italie.
« Ces données montrent que l’ajout d’iniparib à l’association gemcitabine et carboplatine permet d’obtenir une amélioration significative du bénéfice clinique chez les femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique triple négatif, une forme agressive de cancer du sein, qui ne bénéficie actuellement d’aucun traitement approuvé ciblant ce type particulier de tumeur», a déclaré le Dr. Joyce O’Shaughnessy, investigateur principal de l’étude et codirectrice du programme de recherche sur le cancer du sein du Baylor-Charles A. Sammons Cancer Center, du Texas Oncology, U.S. Oncology de Dallas.

Selon les résultats de cette étude, 56 % des patientes du groupe BSI-201 (iniparib) ont montré un bénéfice clinique – défini par une réponse complète ou partielle ou une stabilisation de la maladie d’au moins six mois – contre 34 % (p=0,01) des patientes du groupe chimiothérapie seulement. La survie sans progression médiane des patientes du groupe BSI-201 (iniparib) s’est pour sa part établie à 5,9 mois, contre 3,6 mois dans le groupe chimiothérapie (IC à 95% (0,39-0,90) HR = 0,59 P=0,01). Le taux de réponse globale a été de 52 % dans le groupe BSI-201 (iniparib), contre 32 % (p=0,02) dans le groupe chimiothérapie seulement. Bien que ce ne soit pas un critère d’évaluation prédéfini de l’étude, la survie globale médiane des femmes traitées par BSI-201 (iniparib) en association avec les agents chimiothérapeutiques gemcitabine et carboplatine s’est établie à 12,3 mois, contre 7,7 mois chez celles traitées par chimiothérapie seulement, ce qui équivaut à une réduction de 43 % du risque de décès (IC à
95 % (0,36-0,90) HR = 0,57 p=0,01).
Dans cette étude de Phase II sur BSI-201 (iniparib), les événements indésirables de tous grades les plus fréquents dans les deux groupes étaient la neutropénie, l’anémie, la thrombocytopénie, la fatigue/asthénie, la nausée et la constipation. Les événements indésirables les plus fréquents (de grade 3 et 4) dans le groupe BSI-201 (iniparib) ont inclus la neutropénie, l’anémie, la thrombocytopénie, la leucopénie et la fatigue/asthénie. Deux décès (3,4%) ont été rapportés dans le groupe chimiothérapie seule, ainsi que trois décès (5,3%) dans le groupe BSI-201 (iniparib), tous étant attribués à la progression de la maladie dans les 30 jours suivant le début du traitement. Une importante étude de phase III est actuellement en cours et ses résultats sont attendus en 2011.

Des soumissions réglmentaires au 1er et 2ème trimestre 2011
 A savoir, BSI-201 (iniparib) fait l’objet d’essais cliniques de phase III chez des patients atteints de cancer du sein métastatique triple négatif et de cancer épidermoïde du poumon non à petites cellules, ainsi que d’essais de phase II dans le traitement des cancers de l’ovaire, de l’utérus et du cerveau. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’accélérer l’examen du dossier d’iniparib dans le traitement du cancer du sein métastatique triple négatif. Les dossiers réglementaires devraient être soumis au premier trimestre 2011 aux États-Unis et au deuxième trimestre 2011 dans l’Union Européenne.

Source : Sanofi-aventis








MyPharma Editions

NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

Publié le 23 avril 2021
NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé la nomination du Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery. Il rejoint également le comité exécutif de NovAliX. Afin de renforcer l’équipe, les Dr Laurence Mevellec et Olivier Querolle rejoignent également la société en qualité de directeurs de la chimie médicinale.

Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 avril 2021
Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que 102 patients sur un objectif de 200 ont été randomisés dans l‘étude clinique de phase 2b Mississippi pour le NCX 4251 dans la blépharite. Les premiers résultats sont actuellement attendus au quatrième trimestre 2021, dans les délais prévus.

Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Publié le 23 avril 2021
Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer la nomination de Thomas Baetz au poste de Chief Financial Officer. Il rejoint le Comité Exécutif avec Stefanie Magner, Chief Compliance Officer.

Ethypharm établit une présence directe en Italie

Publié le 23 avril 2021
Ethypharm établit une présence directe en Italie

Ethypharm vient d’annoncer l’établissement de sa filiale en Italie, lui permettant d’opérer directement dans le 3ème marché pharmaceutique d’Europe. Placée sous la direction de Bruno Rago, Ethypharm Italy renforcera la présence commerciale du Groupe en Europe, notamment dans son domaine thérapeutique principal, le système nerveux central.

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents