Edition du 13-08-2022

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi-aventis : nouvelles recommandations 2010 de l’ESC pour Multaq®

Publié le dimanche 29 août 2010

Sanofi aventis a annoncé dimanche la publication des recommandations 2010 de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) pour la prise en charge de la fibrillation auriculaire (FA). Ces dernières  préconisent l’utilisation de Multaq® (dronédarone) pour le maintien du rythme sinusal en traitement de première intention chez tous les patients atteints de FA paroxystique ou persistante (classe de recommandation I, niveau de preuve A), à l’exception des patients atteints d’une insuffisance cardiaque de classe NYHA III/IV ou d’insuffisance cardiaque instable de classe NYHA II.

Multaq® fait l’objet d’une recommandation de classe I, désignation attribuée dans les recommandations aux situations pour lesquelles “il y a une preuve et/ou un consensus général qu’une procédure diagnostique ou thérapeutique est bénéfique, utile et efficace.” « La Task Force sur la prise en charge de la fibrillation auriculaire de l’ESC a reconnu l’ampleur du programme de développement clinique de Multaq® en lui attribuant son niveau de preuve le plus élevé, à savoir le niveau A », souligne le groupe français dans un communiqué. Les recommandations préconisent par ailleurs d’utiliser Multaq® pour le contrôle de la fréquence dans la FA non permanente, à l’exception des patients atteints d’insuffisance cardiaque de classe NYHA III ou IV ou d’insuffisance cardiaque instable (classe de recommandation IIa, niveau de preuve B).1

Les nouvelles recommandations mentionnent pour la première fois l’importance de faire de la réduction des hospitalisations un objectif thérapeutique essentiel de la prise en charge de la FA. Elles précisent également que l’utilisation de Multaq® doit être envisagée pour réduire les hospitalisations de cause cardiovasculaire chez les patients présentant une FA non permanente et des facteurs de risque cardiovasculaire (classe de recommandation IIa, niveau de preuve B) ainsi que chez les patients atteints de FA et d’insuffisance cardiaque stable (classe NYHA I ou II) (classe de recommandation IIa, niveau de preuve C).1

Les recommandations déconseillent l’utilisation de Multaq® chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque de classe NYHA III ou IV ou présentant une insuffisance cardiaque de classe NYHA II avec un épisode récent d’instabilité (décompensation au cours du mois précédent).1

“Sanofi-aventis est heureux de cette recommandation de Multaq® en première intention dans la FA, qui constitue une reconnaissance du programme de développement clinique exhaustif du médicament ainsi que des résultats innovants obtenus en termes de réduction des hospitalisations de cause cardiovasculaire, comme l’a montré l’étude ATHENA”, a précisé le docteur Marc Cluzel, vice-président exécutif, recherche et développement, sanofi-aventis. “Multaq® permet de contrôler les symptômes de la FA et, pour la première fois pour un antiarythmique, apporte un bénéfice à long terme en réduisant le risque d’hospitalisations de cause cardiovasculaire angoissantes et répétées. es hospitalisations pour FA représentent un poids humain et économique significatif pour les patients, les médecins et les systèmes de santé, comme rapporté récemment.”2

Multaq® est actuellement disponible dans 20 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, la Suisse, le Mexique, Taïwan, la Corée du Sud, l’Allemagne, le Danemark, l’Irlande, la Norvège, la Finlande, l’Autriche, Chypre, Malte, l’Estonie, la Suède, Israël, le Pérou, Hong Kong et le Royaume-Uni. Il sera commercialisé dans la plupart des pays européens en 2010.

1. The Task Force for the Management of Atrial Fibrillation of the European Society of Cardiology. European Heart Journal 2010. doi: 10.1093/eurheartj/ehq278. Guidelines for the management of atrial fibrillation. http://eurheartj.oxfordjournals.org/

2. National Services Framework for Coronary Heart Disease. Chapter Eight: Arrhythmia and Sudden Cardiac Death. March 2005

Source : Sanofi Aventis








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents