Edition du 13-08-2022

Genzyme : Sanofi-aventis formule une offre de rachat de 18,5 milliards de dollars

Publié le lundi 30 août 2010

Sanofi-aventis annonce aujourd’hui avoir soumis une proposition d’offre en vue de l’acquisition de Genzyme, sous la forme d’une opération exclusivement en numéraire, valorisant Genzyme à approximativement 18,5 milliards de dollars. Selon le groupe français, « le rapprochement des deux sociétés créerait un leader mondial dans le développement et la mise à disposition de traitements nouveaux, apportant à chacune d’elles de nouvelles opportunités de croissance significatives ».

Cette proposition, qui a été envoyée le 29 juillet 2010, a été réitérée dans une lettre adressée aujourd’hui à M. Henri A. Termeer, Président Directeur Général de Genzyme, « après plusieurs tentatives infructueuses visant à engager des discussions avec l’équipe dirigeante de Genzyme », précise le groupe français. En rendant public le contenu de cette lettre, Sanofi-aventis souhaite ainsi « informer les actionnaires de Genzyme de la valeur significative et de la forte complémentarité stratégique que constituerait le rapprochement des deux sociétés ».

L’opération proposée prévoit que les actionnaires de Genzyme recevraient, en numéraire, $69 par action de Genzyme, ce qui représente une prime de 38 % par rapport au cours de $49,86 de l’action le 1er juillet 2010, avant qu’il ne soit affecté par des rumeurs d’acquisition. L’offre de sanofi-aventis représente également une prime de près de 31% par rapport à la moyenne historique du cours des actions de Genzyme, sur la période d’un mois jusqu’au 22 juillet 2010, le jour précédant les rumeurs dans la presse selon lesquelles sanofi-aventis aurait approché Genzyme en vue de l’acquisition de cette dernière. Sur la base du consensus des analystes, cette offre représente un multiple de 36 fois le Bénéfice Net Par Action estimé de Genzyme pour l’année 2010 et 20 fois le Bénéfice Net Par Action estimé pour 2011. Par conséquent, le prix de l’offre inclut le potentiel de hausse lié au rétablissement attendu de la performance de Genzyme en 2011. Sanofi-aventis précise avoir sécurisé le financement de son offre.

Genzyme est une société biopharmaceutique de premier plan, située à Cambridge, Massachusetts. Ses produits concernent les maladies rares, les maladies rénales, orthopédiques, le cancer, les maladies immunitaires ou liées à la transplantation, ainsi que les tests diagnostiques. La présence mondiale et les ressources importantes de sanofi-aventis permettraient à Genzyme d’accélérer ses investissements dans de nouveaux traitements, d’augmenter sa présence dans ses marchés existants et de se développer plus encore dans les marchés émergents. Le rapprochement des deux sociétés créerait un leader mondial dans le développement et la mise à disposition de traitements nouveaux, apportant à chacune d’elles de nouvelles opportunités de croissance significatives.

 « Un rapprochement avec Genzyme représente une occasion unique pour les deux sociétés et leurs actionnaires respectifs, et ceci en cohérence avec notre stratégie de croissance durable », a déclaré Christopher A. Viehbacher, Directeur Général de sanofi-aventis. « Sanofi-aventis partage l’engagement de Genzyme d’améliorer la vie des patients, et notre présence mondiale ainsi que nos ressources pourront aider Genzyme à mieux appréhender ses problèmes actuels. Cette proposition d’offre en numéraire créera de la valeur de façon immédiate et sûre pour les actionnaires de Genzyme avec une prime substantielle qui reconnaît le potentiel de croissance de la société. Les actionnaires de sanofi-aventis bénéficieront de la relution et des perspectives de croissance attractives de ce rapprochement. C’est maintenant le bon moment pour Genzyme de considérer cette opération qui maximise la valeur pour ses actionnaires. Sanofi-aventis croit fermement à cette acquisition et à ses bénéfices stratégiques et financiers. Nous souhaitons vivement engager des discussions constructives avec Genzyme dans le but de réaliser cette opération. »

« Sanofi-aventis a déjà prouvé à maintes reprises sa capacité à acquérir et à intégrer avec succès différents types d’activités et a systématiquement démontré qu’il permettait à ses filiales de se concentrer sur leurs compétences fondamentales », souligne le groupe dans un communiqué qui annonce son intention de faire de Genzyme son centre mondial d’excellence dans les maladies rares, et de renforcer la présence de sanofi-aventis dans la région de Boston. Si à ce stade, il n’y a aucune certitude que les deux sociétés puissent parvenir à un accord, Sanofi-aventis se dit « prêt à envisager toute option qu’il jugera appropriée, dans le but de mener à bien ce rapprochement ».

Source : sanofi-aventis








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents