Edition du 07-12-2022

Accueil » Industrie » Médecine » Produits

Sanofi : des données positives de phase III de dernière heure relatives à Dupixent® présentées à la Semaine UEG 2022

Publié le mardi 11 octobre 2022

Sanofi : des données positives de phase III de dernière heure relatives à Dupixent® présentées à la Semaine UEG 2022Sanofi a annoncé que des résultats positifs de dernière heure d’un essai de phase III cherchant à évaluer l’utilisation expérimentale de Dupixent® (dupilumab) chez des enfants âgés de 1 à 11 ans présentant une œsophagite à éosinophiles active seront présentés aujourd’hui dans le cadre de la Semaine UEG 2022 (United European Gastroenterology, semaine de de la gastroentérologie européenne). Ces données seront soumises aux autorités réglementaires du monde entier, à commencer par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en 2023. En mai 2022, Dupixent 300 mg une fois par semaine a été approuvé par la FDA pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de 12 ans pesant au moins 40 kg.

Dr Mirna Chehade, Centre Mount Sinaï des troubles éosinophiliques, Faculté de médecine Icahn, Mount Sinaï : « L’œsophagite à éosinophiles impacte la capacité des enfants à s’alimenter, à un âge où la prise de poids est essentielle à leur santé et à leur développement à long terme. Ces données de phase III démontrent que le dupilumab a le potentiel de réduire les lésions œsophagiennes – causées en partie par une inflammation de type 2 sous-jacente – et d’obtenir une rémission histologique de la maladie, accompagnée de signes de prise de poids chez les enfants traités par la dose la plus élevée de Dupixent – ce qui a eu un impact sur leur percentile de croissance. »

Dans le cadre de l’essai de phase III, randomisé, contrôlé par placebo, Dupixent a permis d’améliorer significativement les résultats relatifs au critère d’évaluation primaire, à 16 semaines, dans les groupes traités par la dose la plus élevée et par la dose la plus faible. Parmi les enfants traités par Dupixent, 68 % de ceux ayant reçu la dose la plus élevée et 58 % de ceux traités par la dose la plus faible ont présenté une rémission histologique significative (critère d’évaluation primaire), contre 3 % pour ceux traités par placebo (p<0,0001 dans les deux cas). Chez les enfants ayant reçu la dose la plus élevée, des améliorations significatives des anomalies œsophagiennes détectées par endoscopie ont également été observées, avec une réduction de 3,5 points comparativement à une augmentation de 0,3 point pour le placebo (p<0,0001). S’agissant des symptômes rapportés par les aidants, la dose la plus élevée de Dupixent a permis d’obtenir une amélioration numérique de la proportion de jours pendant lesquels les enfants ont présenté des symptômes de la maladie, par rapport à l’inclusion, comparativement au placebo. Cette différence n’est toutefois pas statistiquement significative. De plus, les résultats d’une analyse exploratoire pré-spécifiée a permis de constater que la dose la plus élevée de Dupixent a permis d’obtenir une augmentation de 3,09 percentile du poids corporel pour le percentile d’âge, par rapport à l’inclusion, comparativement à 0,29 pour le placebo.

Les résultats de sécurité ont été généralement cohérents avec le profil de sécurité connu de Dupixent dans son indication approuvée, à savoir le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de 12 ans pesant au moins 40 kg. Pendant la période de traitement de 16 semaines, les taux globaux d’événements indésirables se sont établis à 79 % (dose plus élevée n=27/37, dose plus faible n=26/30) pour Dupixent et à 91 % (n=31/34) pour le placebo. Les événements indésirables les plus fréquemment observés chez les patients traités par Dupixent (≥5 %) comparativement au placebo ont été les suivants : COVID-19 (dose plus élevée n=5/37, dose plus faible n=9/30, placebo 0 % n=0/34 ; tous les cas ont été légers ou modérés et n’ont pas nécessité le retrait de l’étude), éruptions cutanées (dose plus élevée n=3/37, dose plus faible n=3/30, placebo n=2/34), maux de tête (dose plus élevée n=1/37, dose plus faible n=4/30, placebo n=1/34), gastro-entérite virale (dose plus élevée n=4/37, dose plus faible n=0/30, placebo n=1/34), diarrhées (dose plus élevée n=2/37, dose plus faible n=2/30, placebo n=1/34) et nausées (dose plus élevée n=1/37, dose plus faible n=3/30, placebo n=0/34). Les taux d’arrêt du traitement avant la semaine 16 pour cause d’événements indésirables se sont établis à 0 % (dose plus élevée n=0/37, dose plus faible n=0/30) pour Dupixent et à 6 % (n=2/34) pour le placebo.

L’utilisation potentielle de Dupixent chez les enfants âgés de 1 à 11 ans atteints d’œsophagite à éosinophiles fait actuellement l’objet d’études cliniques et aucun organisme réglementaire n’a encore évalué ses profils de sécurité et d’efficacité dans cette tranche d’âge.

Source et visuel  : Sanofi








MyPharma Editions

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Acticor Biotech : approbation de l’EMA sur les paramètres clés d’ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l’AVC

Publié le 6 décembre 2022
Acticor Biotech : approbation de l'EMA sur les paramètres clés d'ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l'AVC

Acticor Biotech, entreprise de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’un médicament innovant pour le traitement des urgences cardio-vasculaires, en particulier l’accident vasculaire cérébral, a discuté avec l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du design de son étude pivot de phase 2/3 pour soutenir une potentielle future demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son médicament first-in-class, le glenzocimab.

Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

Publié le 6 décembre 2022
Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

L’association Campus Biotech Digital a annoncé la nomination de Christian Deleuze au poste de Président du Conseil d’Administration du Campus. Christian Deleuze représente Sanofi Winthrop industrie dans l’association dont les membres fondateurs sont pour mémoire : bioMérieux, Sanofi, Servier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents