Edition du 23-05-2022

Sanofi et Regeneron : données positives pour dupilumab dans la dermatite atopique

Publié le lundi 4 mars 2013

Sanofi et Regeneron ont annoncé ce week-end la présentation de données groupées de deux essais de phase 1b consacrés au dupilumab (REGN668/SAR231893), un anticorps expérimental entièrement humanisé, de haute affinité, administré par voie sous-cutanée, ciblant la sous-unité alpha du récepteur de l’interleukine 4 (IL4R alpha), au 71e Congrès annuel de l’American Academy of Dermatology (AAD) à Miami.Sanofi et Regeneron ont annoncé ce week-end la présentation de données groupées de deux essais de phase 1b consacrés au dupilumab (REGN668/SAR231893), un anticorps expérimental entièrement humanisé, de haute affinité, administré par voie sous-cutanée, ciblant la sous-unité alpha du récepteur de l’interleukine 4 (IL4R alpha), au 71e Congrès annuel de l’American Academy of Dermatology (AAD) à Miami.

L’objectif principal de ces études de phase 1b était d’évaluer le profil de tolérance du dupilumab.Parmi les autres critères d’évaluation exploratoire figuraient le profil pharmacocinétique, les biomarqueurs et les paramètres d’efficacité. Les données d’efficacité ont montré qu’un traitement de quatre semaines par injections sous-cutanées de dupilumab à une posologie de 150 milligrammes (mg) ou 300 mg par semaine améliorait significativement les signes et symptômes de la dermatite atopique (DA) modérée à sévère non adéquatement contrôlée par des traitements topiques. Plus particulièrement, à la semaine 4, les patients traités par dupilumab ont présenté des améliorations significatives du score BSA (mesure de la surface atteinte), du score IGA (Investigator Global Assessment/Evaluation globale de l’investigateur) et du score EASI (Eczema Area Severity Index/Indice d’étendue et de gravité de l’eczema), par rapport aux valeurs de référence, comparativement au placebo (p<0,05 contre placebo pour toutes les mesures et posologies). Les améliorations significatives des scores BSA, IGA et EASI se sont maintenues à la semaine 8 dans le groupe traité par 300 mg (p<0,05 contre placebo).
L’analyse des sujets ayant répondu au traitement a montré qu’à la semaine 4, 54,5 % des patients traités par une dose de 150 mg et 71,4 % des patients traités par une dose de 300 mg avaient obtenu une réduction du score EASI de 50 % ou plus, comparativement à 18,8 % pour les patients traités par placebo (p<0,05). Les effets indésirables les plus fréquents ont été la rhinopharyngite (19,6% contre 12,5% pour le placebo) et les maux de tête (11,8 % contre 6,3 % pour le placebo).

« Malgré les traitements existants, une proportion significative de patients souffrant de dermatite atopique modérée à sévère continuent de présenter une inflammation cutanée et un prurit réfractaire qui affectent considérablement leur qualité de vie», explique le Dr Eric Simpson, professeur agrégé, Directeur des études cliniques, Oregon Health and Science University, à Portland, Oregon, USA, et investigateur principal de l’étude. « Les résultats de phase 1 de ce traitement biologique, qui possède un nouveau mécanisme d’action, sont encourageants pour ceux d’entre nous qui traitent cette catégorie de patients et justifient la poursuite des investigations cliniques. »

« En inhibant le récepteur IL-4 alpha, le dupilumab module la signalisation des voies IL-4 et IL-13 mises en cause dans la physiopathologie de ce type d’allergie», a expliqué le Dr George D.Yancopoulos, Ph.D., Directeur Scientifique de Regeneron et Président de Regeneron Laboratories.

« Nous sommes impatients de présenter les données d’une étude de phase 2a de 12 semaines dans le traitement de la dermatite atopique et de lancer, plus tard cette année, un essai clinique de phase 2b de plus grande envergure chez les patients atteints de dermatite atopique. »

Présentés aujourd’hui dans le cadre d’une session scientifique du Congrès de l’AAD, les résultats des essais de phase 1b ont porté sur 67 patients randomisés selon trois posologies différentes de dupilumab (75 mg, n=8 ; 150 mg, n=22 ; 300 mg, n=21) et un placebo (n=16). L’objectif principal des études de phase 1b était d’évaluer le profil de tolérance du dupilumab. Les autres critères d’évaluation incluaient le profil pharmacocinétique, les biomarqueurs et les paramètres d’efficacité. Après une période de traitement de 4 semaines, les patients inclus dans les études ont été suivis pendant 4 semaines supplémentaires pour une durée totale de 8 semaines.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Publié le 23 mai 2022
Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de l’âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg. Avec cette approbation, Dupixent devient le premier et le seul médicament expressément indiqué pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles aux États-Unis.

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents